histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  sur le blog d'André de Marles (19/04/2014)
  min patron (19/04/2014)
  Indochine 60 ans (19/04/2014)
  Le carreau de fosse (19/04/2014)
  Fosse 9 Hersin-Coupigny (16/04/2014)
  Lens, la maison syndicale des mineurs (15/04/2014)
  À mon père (14/04/2014)
  l' madeleine à minloute (10/04/2014)
  minloute vikingue (10/04/2014)
  l' avenir de l artois en date du 10 avril (09/04/2014)
  la boxe (09/04/2014)
  Avec ANDRE (07/04/2014)
  Bruay, le Cercle (07/04/2014)
  Min père, boxeur professionnel et mineur de fond (07/04/2014)
  ch'est afallant (06/04/2014)
  coup d' grisou (06/04/2014)
  m'man , du qui va ? (06/04/2014)
  André (06/04/2014)
  Hommage à André Paillart, André de Marles; la Rue des capucines le texte (01/04/2014)
  Rue des capucines ....... (31/03/2014)
  ronds d' gampe .... (29/03/2014)
  sortie du lycée (29/03/2014)
  Vendin le Vieil, semaine du 17 avril (27/03/2014)
  Bruay a-t-il changé? Le carrefour du Cercle (suite) (27/03/2014)
  Bruay a-t-il changé? Le carrefour du Cercle (27/03/2014)
  explications de noms des gins cor (25/03/2014)
  l' momint du qu in met ch' bouquet garni (25/03/2014)
  site innacessipe (25/03/2014)
  ch'patronnache (25/03/2014)
  un drôle de batteur (16/03/2014)
  Y' in a qu' pour li, chanson de Simon COLLIEZ (11/03/2014)
  y n a qu' pour li , y est miu vu qu' mi (10/03/2014)
  Bruay sur google maps (05/03/2014)
  Bruay sur YouTube (05/03/2014)
  la silicose (05/03/2014)
  in a eu caud (05/03/2014)
  su la route (04/03/2014)
  qui qui ch'est ? (28/02/2014)
  l'exploitation du méthane (suite) (26/02/2014)
  si zavez un nom flamand comme cha (24/02/2014)
  l'exploitation du méthane (21/02/2014)
  noms d' gins toudis (20/02/2014)
  la silicose (20/02/2014)
  retour (19/02/2014)
  noms d' gins la suite (17/02/2014)
  noms d' gins (16/02/2014)
  Nom d'métiers (14/02/2014)
  la vie avant ché mines (12/02/2014)
  quo qui a coupé grand père? (11/02/2014)
  les Gnaps (10/02/2014)
  Fosse 6 de Labourse (08/02/2014)
  Une chanson que chantait ma mère (06/02/2014)
  anciens orchestres et chanteurs (04/02/2014)
  Fouquières-les-Lens le 4 février 1970 (04/02/2014)
  appelons un cat .... (04/02/2014)
  Djemps ou Gnaps (03/02/2014)
  Souchez, nouveau Centre Interprétation Première Guerre (03/02/2014)
  mulquinier (03/02/2014)
  sur la tape de chevet (28/01/2014)
  Souchez, le Centre Européen de la Paix (27/01/2014)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 marianna ( 26/01/2014)
j ai été scolarisée ...
 dufossez .jean ( 28/11/2013)
Histoires de ch'tis ...
 adelob ( 24/10/2013)
J'ai habité, en fami...
 jpp ( 30/07/2013)
j'tiens à saluer ma ...
 alfy ( 03/06/2013)
bonjour, petite fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
se chauffer au charbon
par Bebert le, 20/02/2007  

Ce fût longtemps un luxe de se chauffer au charbon de plus ou moins bonne qualité, même dans une région comme la notre!
Il faut reconnaitre que nos bonnes vieilles cuisinières avaient de l'estomac pour bruler tout ce que nous récupérions! il n'y a que les déchets végétaux que nous ne mettions pas dans le feu! et encore! je me souviens que certaines personnes, mélangeaient les épluchures
à ce tout venant dont parle Marie-Claire & Greyg dans un précédent article. Sur un bon lit de braises, on chargeait 2/3 pellettées de cette pâte
(bien humide) où avec le tisonnier on aménager une petite cheminée. Cela méttait un certain temps à bruler! selon le vent, l'encrassement du circuit des fumées!
Une chose est sure, le lendemain il y avait toujours un bac de scories (des groches) pour sabler en cas de verglas!

Nous allions aussi de temps à autre
glaner au terril ou le long des voies (bien que ce fût interdit) Nous avons aussi récupéré et séché le dépot qui se faisait à la sortie du trop-plein du lavoir de Carbolux qui se déversait dans la rivière au bout de notre jardin on appellait cela du "schlamm"

Les trains qui approvisionnaient la centrale & Carbolux venaient en partie de Haillicourt, et traversaient la cité des profondes voies! Sur ce matériel il n'y avait pas de freinage à air(GREYG me reprendra si je me trompe?)
Sur certains wagons il y avait une passerelle avec la mécanique de freinage à manivelle, sur d'autres ce poste ressemblait à une petite guérite
surpassant la caisse.
ce modeste abri avait je crois une double fonction! d'observatoire pour les gardes et sentinelles durant la guerre, et postes de freinage occupé aussi par les accrocheurs (ça aussi c'était pénible !)
Ces gens la, s'ils le pouvaient, jetaient quelques belles gaillettes sur les talus prés des maisons. Le manège fût découvert, et par la suite le dessus des chargement était arrosé de peinture blanche ! il valait mieux que le garde ne touve pas de trace de blanc dans votre cave à charbon!


En ce jour anniversaire du site , je salue bien amicalement ses créateurs
et les membres actifs qui alimentent les rubriques, quand "aux actives" dont Marie-Claire, pour la 1ère fois: "Recevez une bonne bise de Bébert"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |