histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Qué ch'est triste eun' termisse .
par kiki le, 31/08/2007  

Relais est heureux de présenter à ses lecteurs ce poème de M. Charles Clément, ingénieur retraité, ancien chef de Siège à Lagrange.

Qué ch'est triste eun' "termisse" quand eun' grosse taille est morte
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus
Elle fait pinser au temps duss' qu'el coupe al tot forte
In querchot, à grands coups, les carbons abattus
Qué ch'est triste eun' termisse quand el hiercheux s'arrête
D'y quercher des grosses balles, des grosses balles à talus
In n'intind pus l'potin du pousseur qui halète
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus

Qué ch'est triste eun' termisse, tout couverte ed' poussière
Tout près d'un téléphone qu'in n'intind pus sonner
Elle tind ses deux grands bras comme pou faire eun' prière
Elle attind les équipes qui vont v'nir " demant'ler"
Qué ch'est triste eun' termisse dont l' grande trappe immobile
N'va pus vir' s'arrêter ni gaillettes ni menus
Les couloirs sont rouillés et l'taquet inutile
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus

Qué ch'est triste eun' termisse vivant ses heures dernières
Qu'in va bétot r'monter, comme un blessé, vaincue
Couchée sur plat truck comme ed' sur eun' civière
Elle va artrouver l' "jour", hélas ! elle est perdue
Elle a tellement d'blessures sus s'carcasse tout entière
Qu'in va juger qu'pour elle, les soins, ch'est superflu
Et l'flamme d'un chalumeau va finir es'carrière
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus

Relais nr 152 Dev 1983.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |