histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  sur le blog d'André de Marles (19/04/2014)
  min patron (19/04/2014)
  Indochine 60 ans (19/04/2014)
  Le carreau de fosse (19/04/2014)
  Fosse 9 Hersin-Coupigny (16/04/2014)
  Lens, la maison syndicale des mineurs (15/04/2014)
  À mon père (14/04/2014)
  l' madeleine à minloute (10/04/2014)
  minloute vikingue (10/04/2014)
  l' avenir de l artois en date du 10 avril (09/04/2014)
  la boxe (09/04/2014)
  Avec ANDRE (07/04/2014)
  Bruay, le Cercle (07/04/2014)
  Min père, boxeur professionnel et mineur de fond (07/04/2014)
  ch'est afallant (06/04/2014)
  coup d' grisou (06/04/2014)
  m'man , du qui va ? (06/04/2014)
  André (06/04/2014)
  Hommage à André Paillart, André de Marles; la Rue des capucines le texte (01/04/2014)
  Rue des capucines ....... (31/03/2014)
  ronds d' gampe .... (29/03/2014)
  sortie du lycée (29/03/2014)
  Vendin le Vieil, semaine du 17 avril (27/03/2014)
  Bruay a-t-il changé? Le carrefour du Cercle (suite) (27/03/2014)
  Bruay a-t-il changé? Le carrefour du Cercle (27/03/2014)
  explications de noms des gins cor (25/03/2014)
  l' momint du qu in met ch' bouquet garni (25/03/2014)
  site innacessipe (25/03/2014)
  ch'patronnache (25/03/2014)
  un drôle de batteur (16/03/2014)
  Y' in a qu' pour li, chanson de Simon COLLIEZ (11/03/2014)
  y n a qu' pour li , y est miu vu qu' mi (10/03/2014)
  Bruay sur google maps (05/03/2014)
  Bruay sur YouTube (05/03/2014)
  la silicose (05/03/2014)
  in a eu caud (05/03/2014)
  su la route (04/03/2014)
  qui qui ch'est ? (28/02/2014)
  l'exploitation du méthane (suite) (26/02/2014)
  si zavez un nom flamand comme cha (24/02/2014)
  l'exploitation du méthane (21/02/2014)
  noms d' gins toudis (20/02/2014)
  la silicose (20/02/2014)
  retour (19/02/2014)
  noms d' gins la suite (17/02/2014)
  noms d' gins (16/02/2014)
  Nom d'métiers (14/02/2014)
  la vie avant ché mines (12/02/2014)
  quo qui a coupé grand père? (11/02/2014)
  les Gnaps (10/02/2014)
  Fosse 6 de Labourse (08/02/2014)
  Une chanson que chantait ma mère (06/02/2014)
  anciens orchestres et chanteurs (04/02/2014)
  Fouquières-les-Lens le 4 février 1970 (04/02/2014)
  appelons un cat .... (04/02/2014)
  Djemps ou Gnaps (03/02/2014)
  Souchez, nouveau Centre Interprétation Première Guerre (03/02/2014)
  mulquinier (03/02/2014)
  sur la tape de chevet (28/01/2014)
  Souchez, le Centre Européen de la Paix (27/01/2014)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 marianna ( 26/01/2014)
j ai été scolarisée ...
 dufossez .jean ( 28/11/2013)
Histoires de ch'tis ...
 adelob ( 24/10/2013)
J'ai habité, en fami...
 jpp ( 30/07/2013)
j'tiens à saluer ma ...
 alfy ( 03/06/2013)
bonjour, petite fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Méricourt, la taille Edmond
par Autrot le, 04/11/2007  

Un Chantier exceptionnel au 3/15 de Méricourt

-- LA TAILLE EDMOND --

En 1972, le siège 3/15 de Méricourt changeait d’étage d’exploitation. En toute logique, la première veine à déhouiller devait être la veine Edmond qui, dans ce secteur présente des caractéristiques assez particulières. En effet ses deux sillons de charbon sont, dans ce gisement, rapprochés à un point tel qu’ils ne forment qu’une seule veine, barrée de deux bancs de terres intercalaires. Mais l’épaisseur très irrégulière de ces bancs de terre provoque des écarts extrêmement importants dans les écarts de la veine (de 1, 3 mètre à plus de 4 mètres sans aucune régularité).

A l’époque, il n’existait pas de matériel de soutènement susceptible de répondre à de telles variations d’ouverture. La décision fut donc prise de commencer l’exploitation par les veines Marcel et Alfred, situées au dessous.

Quelques années plus tard, l’apparition sur le marché de matériel minier d’un nouveau type de soutènement marchant a permis de reprendre le dossier « Edmond «. A l’issue des études techniques et financières, la décision fut prise, au printemps 1977, d’acquérir le matériel d’abattage et de soutènement adapté à cette veine peu commune.

Depuis le début de 1979, après une préparation du chantier et un montage réalisé dans des conditions très particulières, la première taille d’Edmond est en exploitation.

Dans cette taille de 160 mètres de long dont l’ouverture moyenne est de 2,50 mètres, les 104 piles de soutènement - dont chacune pèse 12, 5 tonnes – forment une carapace d’acier qui donne une remarquable sensation de sécurité. Ces nouveaux matériels donnent satisfaction. La taille assure une production moyenne de 1160 tonnes nettes par jour. Bien que très honorables, ces résultats demeurent, il est vrai, en deçà des prévisions initiales en raison de l’irrégularité du gisement qui complique sérieusement la tâche du personnel.

En tout état de cause, l’exploitation d’Edmond se situe parmi les meilleurs chantiers du Bassin. Elle illustre, en outre, les possibilités offertes par la mécanisation. Sans elle, dans ce cas précis, le panneau, estimé à 700 000 tonnes nettes de charbon de qualité ¾ gras, n’aurait pu être exploité.

Source : PANORAMA 1979 des H.B.N.P.C.


Photos ci aprés : scan de deux magnifiques photos prises dans la taille d’Edmond

par kiki le, 06/11/2007

Eche mineur dins l’taille,
D’ssous l’écorce terrestre, des veines.
Sans répit à l’abattache,
L’charbon extrait intre chés bancs d’terr’.

Eche mineur à l’abattach’,
Couvert, protégé d’eche souténement.
Dins l’bruit d’eche rabot infernal,
Arviete l’chute d’eche carbon bin luisant.

Dins l’ convoyeur installé,
I quete d’ele paroi, chés gaillettes noires.
I partent tout long d’ele taille boisée,
A l’accrochage, arrivées et beiné’s pour eche lavoir.


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |