histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  BARAQUE A FRITES (20/04/2021)
  Chapelle Sainte Barbe (17/04/2021)
  les cendres pas que le mercredi ... (14/04/2021)
  CHA S MERITE (12/04/2021)
  au bruit du moteur (12/04/2021)
  orage oh désespoir ... (08/04/2021)
  la difficile cuisson dans le four du fourneau (08/04/2021)
  Étretat marée haute et basse (05/04/2021)
  mon lit en fer (02/04/2021)
  PAQUES Partie 2 (01/04/2021)
  dimanche des rameaux (31/03/2021)
  samedi après midi partie 3 ou le passage du Cap Horn (30/03/2021)
  PAQUES Partie 1 (29/03/2021)
  samedi après midi partie 2 (22/03/2021)
  au coin de la rue de la gare (22/03/2021)
  marché Place Marmottan (22/03/2021)
  la vieille tour (14/03/2021)
  la montée au château (14/03/2021)
  abattoirs sur cartes postales (14/03/2021)
  les rénovations de 1978 (07/03/2021)
  le bon jambon (06/03/2021)
  au matin le petit déjeuner suite (03/03/2021)
  au matin le petit déjeuner (03/03/2021)
  bataille autour du bouillon (02/03/2021)
  finquée dins l' cuisine (02/03/2021)
  le mimosa (21/02/2021)
  les lulus à Manman (14/02/2021)
  samedi après midi partie 1 (07/02/2021)
  la toile cirée (31/01/2021)
  excusez me j éto trop jone (23/01/2021)
  chapelle Sainte Barbe (17/01/2021)
  dins s' baraque ... (10/01/2021)
  avec le hachoir au coin del' tabe (10/01/2021)
  cha y est j' su viu (03/01/2021)
  eune bonne et eune heureusse (01/01/2021)
  LE PETIT CHIMISTE (22/12/2020)
  DIMINCHE IN VA AU COLISEE (11/12/2020)
  y a rien au courrier ? (06/12/2020)
  Foot féminin à Bruay (04/12/2020)
  Alle est pas morte Sainte Barbe (B.Cocq-S.Colliez) (03/12/2020)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  Bonne fête de Sainte Cécile (22/11/2020)
  CHANTEURS ET CHANSONS D AVANT (19/11/2020)
  CANTEUX D AVANT (18/11/2020)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les ''Poilus'' (10/11/2019)
  commint ch'est fait eune fille suite (01/11/2020)
  El nœumint d’aiguiliette (01/11/2020)
  COMMINT CHE FAIT EUNE FILLE (31/10/2020)
  Première descente (29/10/2020)
  l'os à moelle (25/10/2020)
  ch' bouillon (25/10/2020)
  dans la rubrique coup de coeur (24/10/2020)
  du coté du Cap Horn (23/10/2020)
  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le deuil dans les maisons
par minloute le, 25/01/2008  

enfants, nous n avions qu' une relation bien étrange avec la mort , comment admettre que nos parents disparaitraient un jour, on l a tous dit un jour à nos parents " maman, toi, tu mourras jamais , hein?" et encore j ai peut etre dit "mouriras pas" ......
quand il y avait un deuil dans la rue, on le savait rapidement , d' abord par le bouche à oreilles puis par ces grandes croix noires apposées sur le coté de la porte
la veille de l enterrement était apposé assez souvent une grande tenture noire qui venait encadrer la porte principale de la maison
on mourrait souvent chez soi , ce n est plus le cas actuellement, souvent à l hopital de beuvry maintenant

le jour de l enterrement , le corbillard tiré par des chevaux , faisait son entrée dans la rue
"drole " d équipage, uniformément noir, de la robe des chevaux, en passant par les crèpes et les tentures du corbillard
le plus lugubre était la décoration meme du corbillard, ponpons noirs sur l' arnachement des chevaux, et une espèce de plumet noir accroché sur leur front, telles des licornes maléfiques qui rendait leur approche encore plus étrange

aujourd hui , tout ce décor a disparu, on est plus sobre, on ne montre plus la mort, il faut l oublier tout au moins la gommer dans une société basée parait il sur le temps libre, les loisirs, et la joie de vivre .............
à méditer

par dubois monique le, 29/01/2008

Il est vrai que tout ce décorum faisait alors partie du travail de deuil, visible de l'extérieur; que les tentures , selon leurs "décorations" indiquaient également la tendance religieuse du défunt ( je pense aux obséques de mon grand-père, libre- penseur)...
Mais il ne faut pas oublier les veillées mortuaires ! que de cafougnettes n'ont- elles pas été racontées pendant ces heures là! et les gens ne se privaient pas de rire , quelquefois autour du corps ! les anecdotes mettaient en scène des péripéties drôles qui lui étaient arrivées ...personne n'avait l'impression d'un manque de respect!
je me souviens de mon pépére Pouchain , rentrant un peu zigzaguant d'une de ces veillées, dire avec des yeux brillants :" min copain , y'a été ben honoré , in a ben rigolé !"

Il y avait des spécialités : une de mes tantes de Grenay , dans ces occasions, racontait des histoires de curés et de bonnes soeurs , alors que dans notre famille de mécréants , elle était considérée comme "eune garnoule ed'bénitier !"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 15 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |