histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
A l'ombre des terrils, Ch Bruchet
par JF Majcher le, 10/06/2008  

A L’OMBRE DES TERRILS
Poème de Charles Bruchet, Noeux les Mines (1925-1989)

Extrait du recueil de poésies publié en novembre 1977 à Noeux les Mines

Avec é'm' p'tite pinsion
que j'touche tous les 3 mos,
ajoutée au CARCOM,
Bien qui n'soit pas bien gros
avec mes bons d'carbon ,
et min méd'cin gratuit,
mi j'vis dins les corons,
à l'ombre des terrils,
mi j'vis dins les corons
et malgré tout c'qu'in dit
mi j'vis dins les corons
ya pas plus heureux qu'mi :
dins l'noir pays qui est le mien

Avec min p'tit gardin,
paradis d'illusions
dir' bonjour au voisin,
qui guette ses pigeons,
ramasser sin journal,
y lire les nouvelles ,
ailleurs quand cha va mal,
nou vie parait plus belle,
mi j'vis dins les corons,
à l'ombre des terrils,
mi j'vis dins les corons,
ya pas plus heureux qu'mi :
dins l'noir pays qui est le mien

Tous les ans à l'ducasse,
inviter ses infants,
et quand, moyin i passe,
Noël : ar'faire autant,
archuvoir sin voisin,
qui vient nous êtrenner,
é l'sam’di print' sin bain,
l'sam'di s'arnouvier,
mi j'vis dins les corons,
à l'ombre des terrils,
mi j'vis dins les corons
ya pas plus heureux qu'mi :
Dins l'noir pays qui est le mien

L'herbe comme un linceul,
recouvre nos terrils,
des fosses, faut fair' sin deul,
ch'est fini, bien fini,
in n'verra plus jamais,
les geul'es noires armonter
i nn' dira plus jamais
"au trois ya cor' un tué"
et beaucoup d'gins comm' mi
un jour au paradis,
diront "dins les corons,
à l'ombre des terrils
dins l'noir pays in étot bien"

Charles BRUCHET


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |