histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Lievin, obsèques du dernier des rescapés du 27 Déc 1974 (10/02/2016)
  revue d arsenal 2 (10/02/2016)
  revue d arsenal 1 (10/02/2016)
  cha s' perd (09/02/2016)
  leçons de choses (08/02/2016)
  dins ché dunes partie 2 (06/02/2016)
  el rue des quarante (03/02/2016)
  eune pinsée pour eusses .... (31/01/2016)
  les mineurs tatoués par Jacques Janquin (31/01/2016)
  questions à ché bruaysiens, la rue des soupirs (31/01/2016)
  Liévin 41éme Cérémonie commémorative à St Amé (30/01/2016)
  dins ché dunes partie 1 (30/01/2016)
  proverbe du mineur (28/01/2016)
  ché lampes ed mineurs NUMÉROTÉES (24/01/2016)
  Sainte Barbe 4 décembre 2015 à Liévin (23/01/2016)
  Le Bois du Cazier à Marcinelle (23/01/2016)
  Documents au sujet des deux dernières guerres (3) (23/01/2016)
  château d'eau de Merlimont j a trouvé (21/01/2016)
  odeur d' friture (21/01/2016)
  carbon et gardin (21/01/2016)
  Fête des écoles (17/01/2016)
  journal la voix du nord 1 (17/01/2016)
  journal la voix du nord (17/01/2016)
  la rue de Montataire (16/01/2016)
  avis de recherche sur Merlimont (15/01/2016)
  la fête des écoles de 1968 par André de Marles et minloute (13/01/2016)
  eune batrouille (13/01/2016)
  question concernant la rotonde et les wagonnets (11/01/2016)
  la déchinte par les cages (11/01/2016)
  carnet de pointage du personnel suite (10/01/2016)
  carnet de pointage du personnel (10/01/2016)
  en colo au Chesne (09/01/2016)
  grisoumètre (09/01/2016)
  cor des questions diverses sur la mine (08/01/2016)
  Documents au sujet des deux dernières guerres (2) (08/01/2016)
  triste journée (08/01/2016)
  questions diverses sur la mine (07/01/2016)
  première déchinte au fond par Jacques Janquin (06/01/2016)
  carbon ....et carbon par André Paillart (05/01/2016)
  le grisou (04/01/2016)
  le trepanner et personnel du 6 (03/01/2016)
  description de la veine par Jacques Janquin (02/01/2016)
  reflexions de Jacques Janquin sur le percement des veines (01/01/2016)
  réveillon soir et matin début années 70 (01/01/2016)
  dernier sujet d' l année (31/12/2015)
  reflexions de Jacques Janquin sur la silicose (31/12/2015)
  reflexions de Jacques Janquin sur le métier de garde (30/12/2015)
  réflexions de Jacques Janquin sur les mines (29/12/2015)
  meilleurs voeux 2016 (27/12/2015)
  Noel ch'est fini (27/12/2015)
  si j'devo parler d' la noel (22/12/2015)
  in ravisant ché noms (20/12/2015)
  i auro voulu faire miu .... (13/12/2015)
  les mains de Manman (11/12/2015)
  Documents au sujet des deux dernières guerres (1) (11/12/2015)
  la photo de la page de garde par Jacques Janquin (09/12/2015)
  eune relique par Jacques Janquin (08/12/2015)
  ils sont la !!!! (05/12/2015)
  Quelques objets de la fosse 3 de Bruay (05/12/2015)
  Bonne fête de Sainte Barbe (04/12/2015)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 01/01/2016)
Excellente année 201...
 greyg ( 15/11/2015)
Merci pour ce superb...
 luco62 ( 07/11/2015)
Superbe site ... Que...
 Robert76 ( 30/06/2015)
Effectivement le sit...
 davidvincent71 ( 06/05/2015)
Bonjour Je rechercha...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la qualité du charbon
par Minloute le, 02/07/2004  

Tout le monde ne recevait pas la même qualité de charbon. L'ingénieur recevait la meilleure qualité, avec des morceaux de bois à brûler en plus.

Mais pour le mineur ordinaire, il devait se contenter du charbon ordinaire voire de qualité inférieure.

Les tours de livraison étaient bien établis et le chauffeur ne pouvait pas les intervertir lors de sa tournée.
Imaginez l'ingénieur qui recevrait le charbon destiné aux mineurs.
C'était inconcevable.

par La Clo le, 22/09/2004

Le charbon des ouvriers était de qualité inférieure, de la poussière en fait. Je me souviens, ma mère "arrosait" le charbon dans le bac à côté de la cuisinière.
Quand il était dans le foyer, elle faisait un trou au milieu avec le tisonnier toujours suspendu devant le feu; une fumée grise filait de suite vers le plafond, une odeur âcre s'en dégageait.
Pour pouvoir alimenter le feu (que l'on appelait le feu continu) qui était dans la salle à manger, les bons de charbon ne suffisaient pas. Il fallait acheter des "boulets" qui faisaient tenir le feu toute la nuit.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |