histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
marchands ambulants
par minloute le, 30/06/2010  

l' plus loin que j' me souvienne l' plus ancien qui passo in l appelo "Maïs" vu qui vindo du maïs ...... chéto un HY citroen tolé, avec sul' tot eune galerie, et d'sus l' galerie , des bottes d' pale
au volant , in viu bin inv'loppé avec sin béret et cigarette roulée au coin del bouque et al' porte laterale , un aute viu, li tout maigue , tout in hauteur, avec égal'mint beret sul' tiete , chéto li qui ayonno l' cloche quand qui rintro dins l' rue .....

in avo aussi mr et madame mouton, eux chéto un camion plus moderne, i vindottent des yaourths, du fromache et j' sais pu quoi , mr mouton i avo del coupe rose sul' visache, eune casquette quadrillée noire et blanque , et eune gitane maîs , parel , coinchée au coin del bouque

chéto madame mouton, qui avo un rouge à leffe ed compétition, blouse blanque qui assuro l' service et ché cancans ........

aprés yavo abel, abel chéto un cinsier , i arsonno à bourvil, d' visache pi d' dégaine, i porto l' beret comme li, bin vissé sul' tiete au cazou ....... i v' no directemint del campane ... j' cro du coté d' la comté , cha s' voyo sus' carette yavo des traces ed boue partout

j avo oublié d'dire que s' carette ale éto pas del premiere jeunesse chéto eune traction avant

et mi j' blablatte et j' vous dit pas que abel i arrivo avec un panier à zeufs d un coté , et panier à beurre ed ' l'aute .......

aprés yavo 2 camions d' pain, i n a un chéto un nom polonais , pas krawczik, un aute , l aute j' sais pu non pu et que voulez vous cha comminche à faire eune paire d années

aprés in avo ch' poissonnier, mr houpelin qui s appelo, chéto d' père in fils, et l' fils i avo des mains ...que t auro pas voulu qui t' foute eune bargnouffe dins t'tiete ...

et in l appelo "ch' brayou" pasque avec ché clients i acouto toudis les conversations et i li participo tel'mint qu in auro pu accroire qui brayo avec ché gins d' leu malheurs ...j' dis cha l' aimo ker

tout cha chéto les marchands ambulants avec camions aménagés
ouvertures sul' coté, ou derriere mais yavo aussi ché marchands espéciaux
cachaloque et pio d' lapins et s' carette à main ...
marchand d' cresson , avec ché sacs d' jute accrochés sul' devant du vélo
sans oublier ch' l handicapé, et ché dit sans moqu'rie, chti qui passo avec s' carette avec un volant qui ayonno pour avincher, ch' pitit nain qui sorto du coffe arriere d' sin engin, des paires ed bas, des savons, des éponches .....

j allo oublier l' rémouleur et ch' vitrier , j ' a l impression que l' tour y est complet , à moins que bin sur , j n auro oublié un important, mais s'rez m'le dire j in su sur

par PAILLART André le, 01/07/2010

Din note quartier du 6 d'Bruay (et d' Haillicourt), y avot Pépère Sidi.... Cha date des années 1960 et pétête qui étot là bin avant. Vous vous in doutez, il étot d'origine Marocaine vêtu d'ene djellaba recouverte d'un manteau très sobre et de mules de cuir impeccabes. Pépère Sidi vindot des vêtements et de l' layette din sin gros baluchon, in toile de jute toudis très prope qui trincballot d'sus sin
dos.
Pas d' moyen d'transport pour li, y étot toudis à pieds simplement. Les jours d' quinzaine (salaire du mineur), y arpentot tout ch' quartier in tapant gentiment à toutes ché portes pour présenter s'marchandise, des habits irréprochabes in termes d' qualité et à bas coûts, concurrençant fortemint les marchés locaux établis devant ché fosses in l'occasion.

Pépère Sidi étot un bon commerçant, j' peux vous l' affirmer, comme Minloute l' a cité din sin sujet;
y savot avec adresse participer aux boires et déboires des familles d' mineurs que nous êtotes.
Personnelmint, je ne l'ai jamais vu sortir " Bredoulle " d'eune famille qu'il avot consulté pour y proposer ses artiques. Y savot y faire, avec tout l'art du commerce: y laissot toudis un pétit cadeau, qui au bout du compte n'étot pas si pétit qu'cha : In aquatot eune layette, y t'offrot ch' bonnet qui allot avec. In aquatot eune tenue d'toile bleue pou ch' père, y t'offrot un maillot ou marcel qui allot avec...
Des pétits gestes qui comptotent gramint pour l' clientèle qui savot intretenir.....

In 1966, Pépère Sidi, l'age déjà bin avancé, nous a dit "C'est la dernière fois que je viens chez vous, je vais retourner au pays, mais avant de repartir au pays je tenais à vous offrir ce présent"
Un biau cadeau similaire aux autes ci dessus cités qui m'a,
aujourd'hui encore profondémint ému..
Et depuis, in a jamais eu plus d'nouvelles de Pépère Sidi, comme il voulot, y est mort et interré din sin pays là bas....
Je garderai à tout jamais, un excellent souvenir de ce personnage emblématique de notre quartier pour sa gentillesse, son dévouement aux familles, même les plus démunies; mais surtout avec un peu de recul, sa vocation du commerce à bas coûts...
Tu vois Minloute, je ne sais pas si il passait dans ton quartier du 2, mais c'est un ajout parmi tant d'autres, des marchands ambulants que nous avons connus à Bruay...

par georges cité 30 divion le, 01/07/2010

Bonjour à tous,
A Divion et Bruay, surtout dans la rue de Bellevue, et au 3, passait Mr BARANOWSKI.
Son véhicule était de couleur jaune, et je me demande encore aujourd'hui comment il pouvait rouler !!!
En effet, il était tellement chargé que l'arrière du camion traînait presque à terre ...
Mr BARANOWSKI était le président de l'Olympia Football, club légendaire de la cité 30.
Il organisait annuellement des voyages pour les enfants de ses clients, dont moi bien entendu.
Je me rappelle avoir visité Paris, Amiens, les usines de fabrication Delacre, Nestlé, Arcopal, etc ...
Cela nous faisait une sortie entre copains et copines. Les fonds étaient tellement bas à cette époque, qu'on ne partait en vacances, que très rarement.
Il y avait bien entendu le boulanger RYSZKA, DZIENCZOL de Calonne, dont la succession a été reprise par le fils.
Nous nous faisions livrer hebdomadairement, les viandes, charcuteries, conserves, par la maison RAMOUT de Calonne cité Quenehem. l'avez vous connue ?
Sur ce, bonne lecture à toutes et à tous, et à la revoyure !!!
Georges

par Lucie Krawczyk le, 03/07/2010

Personnellement, à Libercourt, j'ai connu plusieurs marchands ambulants.
D'abord, je me souviens du plus ancien : TOMEK, un bonhomme jovial et polonais qui passait dans la cité où j'habitais avant, La Faisanderie, avec un camion énorme vert et vendait des marchandises diverses !
Je me souviens surtout de ses cacahuètes !
Un vrai délice : grillées, énormes !
Puis, tous les ans, à la fin de l'année, quand il passait, ma mère lui achetait du pain d'épices pour la St Nicolas en forme d'ange avec du sucre glace dessus et une très belle image d'un ange qui servait à décorer la crèche de Noël !
Puis, il y avait le "laitier" qui n'était pas laitier !
Ouais, j' sais, ch' n'est pas logique c' que j' dis-là !
En fait, on lui achetait bien du lait en bouteille en verre, mais il avait aussi des fruits et légumes, et bien d'autres marchandises.
Je précise que ce dernier marchand ambulant était plus récent que Tomek.
Par contre, si on veut aller plus loin dans le sujet, il y a aussi les marchés qui avaient leurs marchands attitrés.
A Carvin et dans d'autres villes adjacentes, qui ne connaît pas le marchand charcutier-boucher SAJ avec ses spécialités polonaises qui sont encore bien vendues de nos jours ?
Au marché de Libercourt, je me rappelle un fromager (Polonais, lui aussi : vraimint, in est invahissants, nan ?) qui vendait du beurre en motte au kilo et qui chaque jeudi, n'en avait jamais assez tellement les gens lui en prenait !
Puis il y avait aussi un marchand de disques (dans l' timps, in avôt pas d' CD), un monsieur grisonnant avec eunne moustache qui avaient les derniers succès du moment !
Quand c'était l'Eurovision de la Chanson, on étaient sûres de trouver les disques des chansons qu'on avaient préféré, et on pouvait aussi trouver le dernier disque de Kubiak, Kmiecik et tout le panel des orchestres polonais !
En plus, çà mettait de l'ambiance dans le marché !
De nos jours, les marchés ne sont plus ce qu'ils étaient : trop commerciaux à mon goût !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |