histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)
  EUNN VIE D TCHIEN (12/04/2019)
  Au MONT NOIR avec mes parints (suite et fin) (08/04/2019)
  Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC (06/04/2019)
  Marie-Louisse chal gasconneuse (06/04/2019)
  la magie du persil (06/04/2019)
  la nostalgie , c'est plus ce que c était (31/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 2ième partie : la plache (23/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
A l'cafe, 5 rue Nungesser
par wallart le, 12/11/2010  

Encore un détal ed'vie d'chez min Pépère Marcel et m'Mémère Georgette. Comme ej' l'a d'jà raconté, mes parints y zallotent souvint vire mes grands-parints alle Cité 40 ed'Grenay. Et té parles d'un voïache, cha comminchot à Note Dame du Mont-Carmel pou finir deux kilomètes pus loin au 5 rue Nungesser (d'ailleurs, si d'na qui voudrott'nt bien allez m'faire eine photo deulle mason, cha m'intéresse).
Malgré tout, à chaque fos, mi, min frère et m'tchiote soeur, ein étot toudis ravis d'artourner là pou l'deuxième ou trosième fos dins l'semaine. Et là, j'compte pas ch'mercredi où ein s'artruvot tertous, cousins, cousines, matantes... pour l'après-midi.
Ein avot chacun ses occupations. Min frère, li, y aimot bien juer dehors avec em'cousine, ou raviser l'télé, em'soeur, alle étot souvint avec em'mère. Et mi, min bonheur, qui fasse biau ou qu'y ait del' pleufe, chétot d'aller à l'cafe. Ein y accédot par eine porte intre l'cuisine et l'salle à minger. Là, y fallot déchinte eine dizaine ed'marches in béton. Et pi y fallot faire gaffe, passque min grand-père y les avot muchées avec du balatum et cha pouvot glicher.
Dins cheulle tchiote pièche-là, y avot pas gramint d'plache. Mi, j'la jamais connu, mais j'cros bien qu'cha servot jusse à intreposer ech'carbon. D'ailleurs, such' mur ed'déhors, y avot eine trappe assez larche pou cha.
Bref, dins l'cafe, y avot d'tout et tout étot bien ringé. Je m'souviens qu'y avot un grand bac à peum'tierres (déch'gardin, bein sûr !), su chés murs, arcouverts à l'peinture blanque (ou de l'chaux, j'ein sais pus rien), des étagères pleines ed'bocaux Le Parfait dins lesquels em'Mémère, alle faijot ses conserfes pou l'année. Je m'souviens core d'ses fameusses poires cuites... Et pi, je m'rappelle aussi ed'toutes chés boutèles vites intreposées là dins un coin, attindant trinquillemint qu'ein les armènent à ch'masagin su l'place ed'Grenay (jord'hui place Daniel Breton) du qu'ein récupérot chés consignes.
Mais, vous vous ein doutez bien, ché pas pour vire tout cha, qu'je m'rindos à l'cafe. Nan, mi j'm'asseyos à terre (y avot core du balatum), et pi dins un coin, y avot eine caisse ed'lifes, des bédés in papier journal, des tchiots formats en noir et blanc. Et là, à l'leumière d'eine ampoule très faible, ej'dévoros des Akim, Banzaï, Vigor... Jusqu'à c'que min grand-père, in passant à côté de ch'témoin d'l'interrupteur, y s'rinde compte qu'eulle leumière de'l cafe alle étot allumée. A ch'momint-là, i ouvrot l'porte et i m'demindot d'armonter lire mes lifes ein haut. Ej l'intinds core dire "Ein n'doit pas "brûler" del' leumière pou rien, ein l'paye ech'courant !" Y avot raison min Pépère mais mi, j'avos querre m'artreuver tout seu dins l'cafe. Et mânme si ché pas facile ed' parler d'eine odeur, y avot ein plus un parfum d'humidité qu'j'adoros. Em'mère alle m'dijos qeuche sintot el "murgalé", min grand-père li, i dijot que j'sintos el kien frèque. L'aute coup, su ein marché aux puches, j'artreufe un vieux Vigor. El' premier réflexe qu'j'a eu, ché d'porter ch'life à min nez (ech l'homme qui l'vindot y m'a d'ailleurs ravisé vec des yiux d'merlan frit), pou vire si cha sintot core el murgalé. Et ben ouais, el mânme odeur ! Et là je m'sus dit : "Et ben té vos min fiu, core ein voyache pas quère !"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |