histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  pour ceux qui ne vont pas sur facebook (21/11/2019)
  Merlimont c'était un pauv' gars (20/11/2019)
  Merlimont le magasin de souvenir (19/11/2019)
  Merlimont, L Ambiance (18/11/2019)
  Merlimont le Dé d' Argent (17/11/2019)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ch' journal
par minloute le, 17/01/2011  

"clac" que cha faijo, un bruit sec, chéto ch' gars qui metto l' voix du nord dins l' fente del boite aux lettes , ou pour et' plus précis, l' fente del boite à lettes qui avo dins l' porte du miyeu
"clac" que cha faijo, min père i éto djà à tape pour sin ptit déjeuner, min père i s ato djà versé sin lait caud avec l' creme dins sin bol (beurk , rin qu' à in parler)
pour l'reste ché à dire sin bol, ch' pain, ch' bure, ch' coutiau , l' serviette cor intouré d' sin rond in bo, chéto du domaine d' Odette
in conno tous "Louis par chi, Louis par là", al' mason chéto "Odette par chi, Odette par là" Ché pas qu' min père i éto "tyrannique" ché qui éto d' el viele école, et que l' femme ale ale éto "un tchiot peu" à sin service ...
combien d' fos que j a intindu "Odette par chi, Odette par là" ...
i rajoutto souvint d ' ailleurs , "avec m' gampe raite" , ché vrai aussi que chéto pas pratique pour li d' assire, d' s arléver, fallo toudis un tchiot tabouret pour qui met' s' gampe à l horizontale quand qui éto assis et souvint chéto Odette qui éto "mobilisée" pour faire cha aussi
"clac" que cha faijo dins l' boite à lettes, cha voulo dire que ch' journal i éto qué à terre dins l' couloir

Si m' mère ale avo pas intindu et précipitée pour aller l' querre, min père i l' prév'no tout d' suite que ch' journal y éto arrivé
M' mere ale allo l' cacher, mais al' mason , y éto pas question d' lire ch' journal avant min père , nan que chéto pas l' tyrannie , mais chéto comme cha (d'ailleurs j' vous avoue que j' fais parel quand que j archois ché tracts publicitaires) ......
alors min père i raviso la une du journal, qui arliso tout haut, pour li chéto pas les nouvelles les plus interessantes, vu que chéto un dévorant d'journeaux télévisés , et qui liso un aut' journal pour analyser cha , in y arviendra plus tard là d' sus

Nan min père i cacho dans la Voix du Nord , d' abord i raviso plus précisémint ché titres d' la page 3 , pasque chéto un peu comme un résumé d' l actualité d' la région

après i allo survoler l' page d' bruay , pi aprés direction l' page d' nécrologie
alors cha s' passo comme cha souvint soit cha commincho par "ché pas vrai" ché quand chéto quéqu un que m' mère al' connaisso aussi, "ché pas vrai, Georches Untel y est mort " , m' mere ale dijo "Georches Untel !" "ouais " qui dijo min père, et i liso tout haut l' artique d' nécrologie, in citant ché noms des familes qui étotent marquées such' faire part , et in commentant à chaque coup , "cha ché s' file" , "cha ché sin neveu", et souvint y avo des explications plus difficiles quand qu in arrivo in bas d' ché noms, pasque té savo pu si chéto des gins del famile ou des zamis ........................

"mais si " qui dijo min père , "elle ché del famile à madame,j' cro que ché eune demi soeur à elle" , alors là y avo l' phrase qui suivo toudis " in d'mind'ra à Clara , l' prochain coup qu ale vient"

Vous connaissotent asteure Clara, l' Cousine à min père , véritape encyclopédie , l' service d' renseign'mint qu auro aimé avoir ché enqueteurs d' police, vu qu ale connaisso un nompe considérape d' personnes d' bruay, tout cha in in connaisso l' "pédigrée" , les liens familiaux , les mariaches, les décés , les zinfants etc etc ......

y a des coups j' voyo min père accuser l' coup discrét'mint, chéto des gins qui connaisso bin, soit des gins du syndicat, soit des gins avec qui avo travaillé, soit des gins qui cottoyo à la messe l' diminche

souvint i insisto sur l age del personne et in avo dro à " t' as vu Odette, dins sa soixantieme année" ..." et i rajoutto " j in n a interré mi, des générations d' mineurs " , et souvint im' rappelo que chéto grace à ses problemes as' gampe pi aprés l opération qui a subi et qui z y ont soudé ché oches del gampe en li artirant s'rotule , qui éto cor vivant as' n ache" .........

ché vrai aussi qui avo des s' maines du qui allo au moins trois fo à un enter'mint , ché vrai qui connaisso du monte, pi chéto pour li un devoir d' accompagner ché gins au cimétierre
d' ailleurs , in arvénant du cimétiere, i raconto am' mère qui avo vu untel ou untel ach' t occasion là, pi souvint " tiens untel i éto pas là , j'éto surpris d' pas l' vire, chéto sin meilleux copain, j a d'mindé à untel, i m a dit qui avo pas l' santé inch' momint , qui pouvo pas s' déplacher"
pouvez et' sur que dins les quinze jours, in ouvrant ch' journal min père i allo dire " Odette, te sait untel que j' t avo dit qui éto pas in grante forme, bin cha y est , ché sin tour" et in avo dro à "cha n arrete te pas, j' in a interré des générations d' mineurs" .
Tout cha mes gins, au matin, al' lueur dech' néon del cuisine, min père avec s' viele marronne artenue par eune paire d' bartelles dins l' meme etat sur eune quemiche qui avo djà connu un nompe incalculape d' buées

mais savez comme i dijo min père pour s' moquer d' li meme
" mi j a connu 2 guerres"
là fallo pas l' brancher sinan in avo dro à "ché quémiches découpées dins del toile d' matelas", "l' quémiche que j a réussi à avoir en 1947 avec ché tickets d' ration'mint" etc etc etc ....

et tout cha avec l' odeur du chocolat chaud et du café, qui imbaumotent l' pieche , tout l' temps qui liso l artique

par minloute le, 17/01/2011

j avo oublié d' dire ; quand qu' min père i rintro d' l inter'mint , i raconto am' mère tous ceux qui avo vu, et souvint i dijo " oh té véro untel, y a pris un coup d' viux", et souvint ch' fameux untel, i éto plus jone qu' min père ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |