histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 1 (02/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le skatting
par minloute le, 12/03/2011  

ch' cinéma le Skatting , j' l a jamais connu ouvert , i eto rue Duquesnoy, in bas del rue Raymond Deruy

2 anecdotes concernant le Skatting

m' mère al l a connu du temps que chéto nin in cinéma mais eune piste d' dance et qu in i dincho le charleston su des patins à roulettes , d ou le nom Skatting ...

et mon mononque André, à la libération, y a sauvé la vie d' la file du propriétaire du cinéma , rue Florent Evrard

si si, i déchindotent à tro quate in direction d' l hotel de ville vu qui yavo des coups d' feu et que mon mononque i faijo parti d un mouv'mint d' resistance et arrivés avant ch' grand batimint qui a sur la gauche quand qu on déchint du pont du 2 , j' sais pu si ché pas l edf ou des services techniques , bref, in arrivant là, i zont vu au bout qui yavo des al'mands in position, et quand qui les ont vu i zont comminché à les viser
ach' momint là, min mononque i a invoyé baller chal' file au d' sus d' l hayure et li i s a planqué avec sin camarate comme qui pouvo à terre
chéto plus des coups d' semonce qu aut' cosse, i sont armontés vite fait dès qui zont pu

mais vous moquez pas d' min mononque, y bravo l' couvre feu au soir
y habito dins l' coin du qui a asteure ché nouvelles masons del rue de ruitz et l' rue dusquenoy
m' tante ale habito rue Anatole France, avec s' mère et s' soeur (m' mère)
mais savez quand qu in est jeune et fringant , in n a peur de rien, et l' soir aprés avoir vu m' tante, i arparto jusqu à l' maison des' mère, yavo que l' passache del rue d' chatel'rault qui fallo faire attintion, tout l' reste i le faijo in passant par ché gardins
et là un coup y a pas passé par l' meme gardin qu' d habitute et y a tombé intier dans eune fosse remplie d' brin, j' vous dis pas dans quel état y a arrivé al' mason des' mère

rigolez pas, ché mon mononque et j' l a ker , pardon très ker
l' preuffe qui avo d' l humour , i éto pas réticent à nous raconter ch' t histoire là

par Sopraniste de Bruay le, 13/03/2011

Le skatinch' comme i diso min père, j'avo pa el dro d'y aller, car im' dijo si y a un incendie té pris comme un rat.... ché vrai ess' qui diso mais y avo quand même en' sortie par derrière...
Ché au skatting que j'ai été vir des biaux films quand même , in y féjo aussi des spectacles.. j'ai été vir in coup Lucienne Delille avec ess' nom' al trompette Aimé Barelli, mi qui féjo déjà du saxo, chéto super.... sur google y a des sites sur ché noms....

par vauthier le, 13/03/2011

ché la que j'ai vu mes premiers zorro et tarzan y avo aussi un film a l'époque qui faigeo braire tous ché gins cheto " le voile bleu " si y a des vius qui se souviennent. a ch'tépoque y faigeo l'plein faut dire qui avo pas des films al télévision comme achteur d'ailleurs y avo pas ed television. in preno nos tickets la veille ach café un bas del rue plus bas in montos des marches par terre chéto du plancher.
J'y ai vu aussi Lucienne Delille et Aimé Barelli. Ech su parti ed Bruay in 70 y parait qu'y a eu aprés un atelier ed couture j'peux po el certifier. A l'époque que j'parle in 45 sur 100m y avo 4 estaminets (café)

par poquet daniel le, 14/03/2011

Le skating , dans les années 1990 il était à vendre , nous sommes allés le voir, notre intention était de faire une salle à louer pour des mariages etc.. quelle déception ce n’était plus le cinéma que nous avions connus en 1950, c’était devenu une ruine, la toiture manque des tôles, plus de faux plafond, plus rien sur l’acoustique mural, plus de plancher, c’était bon à abattre ce qu’a fait le second acquéreur pour faire une maison et un dépôt pour son entreprise, ça a été vite réglé pour nous et faire des soirées , danser à coté des habitations c’était impossible
cordialement Daniel encore des bons souvenirs de jeunesse


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |