histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
in route pour l' Colisée suite
par minloute le, 14/04/2011  

mais min père i reste imperturbape, pi "mi avec m' gampe raite , j' peux pas aller plus vite que la musique" ...

combien d' coups, combien d' fos qu in a intindu qui avo "qu eune gampe" , enfin ché pas cha qui auro du dire, mais y avo eune gampe raite , depuis qu in li avo artiré eune rotule quand qui avo 16 17 ans en 1928

m'mère ale faijo tout pour m' rassurer : ravisse ché gins i sont pas si pressés, i ravissent ché montres à mon Gysel ....

bientot ché portes vitrées al' s' ouffent , ché gins i rintent à l intérieur pour arriver al' caisse ché premiers pour printe ché billets

ya toudis ach' momint là eune femme qu ale artrouffe pas sin garchon , et quale arfait l' chemin inverse en bousculant ché gins...
nous in éto déjà dans le hall, qu in intindo quand meme l' clique magistrale et l' cri d' douleur de chtiot qui avo eu l' mauvaisse idée d' s éloigner un tchiot peu

cha y est in éto dins la file , mais comme min père i connaisso du monte, i éto in train d' serrer les mains par chi par là, à soul'ver sin beret ou s' casquette, et mi j éto inquiet qu à forche d' babeller , in passe not' tour

nan nan, comme i donno l' bras am' mère, i suivo l' mouv'mint à peu près


cha y est ché not' tour, min père i s' penche vers ch' bocal du qui a l' caissiere pour comminder ché plaches et ché m' mère qu ale paye, chacun ses responsabilités .....

aprés in ouvro ché portes battantes, fallo monter quequ' marches et là in attindo l' ouvreusse, malheur si ach' momint là min père i arconnaisso d autes camarates d' syndicat, alors là fallo presque l' trainer quand que chéto not' tour à et' placé , tel'mint qui continuo toudis à discuter .......

j' a oublié d' vous dire, nous in prenno toudis des plaches au rez de chaussée, et pi pour min père premiere plache gauche allée, bin ouais fallo qui puisse étente s' gampe raite .....

ché pour cha eune fos s' plache désignée i s asséyo pas tout d' suite et allo ardiscuter avec un camarate, et i nous dijo, ouais si y a des gins qui veulent aller dins l allée mi j' la bouche ....j a qu eune gampe .....

d' abord in avo dro , eune fos , l'leumière déchindue tout douch'mint à un court métrache , souvint sur un pays exotique

pi aprés in avo dro aux zactualités, ach' momint là , j' sais pas si chéto fait exprès, l' musique du générique des zactualités, cha gueulo à mort, pi in avo dro à l actualité d' la semaine passée , tout cha in noir et blanc mes gins

pi d un seul coup, à peine l' générique qui s' termino, qu in voyo arriver l' mineur, savez "publicité jean mineur, balzac zéro zéro zéro un" , et là , in voyo des pingouins ou des esquimaux nous vanter entre autes des glaces , et cha s' termino par eune phrase "en vente dans cette salle"

à peine que l' leumiere ale s allumo, ché zouvreusses sorties de ch' ché pas du , qu ale zarivotent dins l allée principale , avec leu panier en osier rempli d' bonbons, d' glaces, d esquimaux , d' chocolats glacés .......

ché à ch' momint là que mi j ravisso cha avec les ziux d' la tentation, qu' min père i m' tindo un bonbon des ' poque : un lutti, ou un kréma , kréma au caramel, blanc marron ou kréma àle réglisse , blanc et noir, les fameux kréma batna ...
j' jetto vers min père les zius les plus tristes quej' pouvo faire, mais i dijo " nan ché trop cher "

et j' vous assure quand que j a été plus grand et que j a pu m acater mon esquimau, meme si chéto avec l' argent d' poche d' min père, j éto pas peu fier


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |