histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les cendres pas que le mercredi ... (14/04/2021)
  CHA S MERITE (12/04/2021)
  au bruit du moteur (12/04/2021)
  orage oh désespoir ... (08/04/2021)
  la difficile cuisson dans le four du fourneau (08/04/2021)
  Étretat marée haute et basse (05/04/2021)
  mon lit en fer (02/04/2021)
  PAQUES Partie 2 (01/04/2021)
  dimanche des rameaux (31/03/2021)
  samedi après midi partie 3 ou le passage du Cap Horn (30/03/2021)
  PAQUES Partie 1 (29/03/2021)
  samedi après midi partie 2 (22/03/2021)
  au coin de la rue de la gare (22/03/2021)
  marché Place Marmottan (22/03/2021)
  la vieille tour (14/03/2021)
  la montée au château (14/03/2021)
  abattoirs sur cartes postales (14/03/2021)
  les rénovations de 1978 (07/03/2021)
  le bon jambon (06/03/2021)
  au matin le petit déjeuner suite (03/03/2021)
  au matin le petit déjeuner (03/03/2021)
  bataille autour du bouillon (02/03/2021)
  finquée dins l' cuisine (02/03/2021)
  le mimosa (21/02/2021)
  les lulus à Manman (14/02/2021)
  samedi après midi partie 1 (07/02/2021)
  la toile cirée (31/01/2021)
  excusez me j éto trop jone (23/01/2021)
  chapelle Sainte Barbe (17/01/2021)
  dins s' baraque ... (10/01/2021)
  avec le hachoir au coin del' tabe (10/01/2021)
  cha y est j' su viu (03/01/2021)
  eune bonne et eune heureusse (01/01/2021)
  LE PETIT CHIMISTE (22/12/2020)
  DIMINCHE IN VA AU COLISEE (11/12/2020)
  y a rien au courrier ? (06/12/2020)
  Foot féminin à Bruay (04/12/2020)
  Alle est pas morte Sainte Barbe (B.Cocq-S.Colliez) (03/12/2020)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  Bonne fête de Sainte Cécile (22/11/2020)
  CHANTEURS ET CHANSONS D AVANT (19/11/2020)
  CANTEUX D AVANT (18/11/2020)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les ''Poilus'' (10/11/2019)
  commint ch'est fait eune fille suite (01/11/2020)
  El nœumint d’aiguiliette (01/11/2020)
  COMMINT CHE FAIT EUNE FILLE (31/10/2020)
  Première descente (29/10/2020)
  l'os à moelle (25/10/2020)
  ch' bouillon (25/10/2020)
  dans la rubrique coup de coeur (24/10/2020)
  du coté du Cap Horn (23/10/2020)
  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
à l' autre bout du monde
par minloute le, 30/05/2011  

cha m'est venu d' eune reflexion d' Nounours, qui dijo que pour li aussi, que quand qui éto jone, i connaisso surtout sin quartier et bien moins l' reste d' Bruay

faut dire aussi, toutes proportions gardées, que Bruay qui au départ chéto un tchiot villache situé en bordure d' la lawe , i s a developpé à vitesse exponentielle su ché coteaux environnants

le quartier du 3 comme celui du 2 surplombant toute l agglomération du haut d' leux collines (oubliez pas l' dure montée d' la rue des grands bureaux d un coté ou quand t avo dins l' dos l' école d' musique et qui fallo monter "in haut d' Basly" , té prenno tin courache à deux mains et té savo que ché mollets i zallotent travailler.....)


meme quand qu in raviso l' centre ville, chéto comme si chéto sur un palier, si té voulo aller au 4 ou au 6 fallo cor armonter la rue Alfred Leroy

En haut du coté d' la chapelle polonaise, d' la cité des aviateurs, jusqu au siège d' hallicourt, chéto comme sur un plateau, avec des avenues , des rangées d' coron qui n in finissotent pas ......

chéto des rues tel'mint grantes qu ale pouvo canger d' nom au miyeu , au crois'mint d eune route , tout cha pour faciliter la localisation des zhabitations

nous, jones, in éto pas dins l' rue jusqu à minuit ..... in éto saches, nos parints i faijotent leu courses dins leu quartier , y avo tout comme commerces d alimentation pour tout un chacun, et yavo pas b'soin d' carette pour faire ché commissions

comme j' vous avo dit , in "déchindo à Bruay" , in "déchindo en ville" quand qu in voulo acater des chosses qui sortotent d' l ordinaire :
du tissu chez Opigez, des cartes d' visite, des liffes à mon Dambrine, un costume chez Georges Paul ou Marchand Frères, ché bonbons mais aussi tout c' qui éto dragées pour ché communions al' Bonbonniere, ché euyeulistes comme ché marchands d' godasses chéto en centre ville...

tout comme la caisse d' éparne, la librairie Dupond,ou ché bijoutiers ......

min père i faijo du syndicat quand qui travaillo, i y a continué quand qui éto al' retraite ......

et j' me souviens qui dijo am' mère du qui allo vire quéqu un , ou alors in rintrant i raconto am' mère du qui avo été ......

mi, tout tchiot, j' devo avoir 6 ou 8 ans , bruay cham' paraisso si ce n est le centre du monde, tout du moins eune ville immense.....

rin que partir in carette,pour aller au 3 sul' tompe des parints à min père, ou d aller au stade parc, meme si asteure in s' rind compte que ché pas si éloigné qu' cha...

au moins à l époque j avo l impression que tous ché quartiers autour du centre ville étotent éloignés et qui zétotent difficil'mint accessippes ....

et que vous dire quand que min père i dijo à m' mère, " j va rue d' Blida " ....
alors m' mère ale dijo "rue de Blida ?" et là min père i préciso mais cha m impressionno cor plus ...

"ouais, rue d' Blida, ché du coin d' la rue d' Bone, d' Oran , d' Alger"

"ah ouais qu ale dijo m' mère..." mi rue de Bone, cha m' dijo rin, par conte, Oran ou Alger, j in avo djà intindu parler dans le livre de Alphonse Daudet , les lettres de mon moulin ....
pi aussi dans un liffe d histoire du qu étotent racontées toutes les grantes batales de l histoires de france, (enfin que celles qui étotent à not' avantache).......

des batales comme la prise d' la smalah d' abdel kadher par eune charge héroique du duc d aumale tout cha suite que le sultan i avo queques zannées avant osé souffleter un ambassadeur francais ...

sans compter aussi qu in nous avo appris l' canchon du père bugeaud à l école : as tu vu la casquette, la casquette, as tu vu la casquette du père bugeaud.....

donc tout cha cha apporto eune touche d' éxotisme pour mi qui avo jamais été rue de Miliana, rue d' Oran ou rue d' Alger ......

que j'imagino ché rues bien éloignées du cent' d' bruay , la preuffe : meme ché rues i zarprenotent des noms d' anciennes colonies à nous ....

pi j' do vous dire pour mi l' rue d' Blida, cha m' troublo comme nom, pasque j avo intindu Clara, l' cousine à min père qui veno régulièr'mint al' mason ...
et un coup al' parle "del file Blida,que chéto un commerce d' fuel" enfin ché c' que j avo artenu...

donc chéto pas bin clair

j' connaisso pas trop le 3, in y allo surtout pour l' cim'tiere au momint d' la toussaint

souvint min père ach' t occasion, comme qui allo sul' tompe d' sin père et des' mère, i m' raconto in sortant, que s' n arriere grand mère Léocadie, ale avo habité rue Francois Calonne

im dijo aussi qu' sin père et sin mononque , en arrivant à Bruay, i zavotent comminché comme galibot au 3, j' vous parle d un temps ....chéto quand meme dans les années 1904 1906....

et m' mère am' dijo qu ale avo été minger plusieurs coups ché eune tante qui habito rue de Bordeaux

à suivre ......

par Boxerman le, 30/05/2011

Minloute m'a fait r'pinsé ach t'époque là. Ché vrai que rien qu'el fait d'aller à Béthune chéto tout in programme. Bruay Béthune.
Et pis ché gins ed béthune pour nos otes Bruaysiens in les appelot "les béthunois"

M'nonque et m'tante y z'habitotent Béthune rue Légillon. Quand in savot qui z'allottent é v'nir al maison in djot "ché béthunois y vont vénir".
Pis el famile in n'avot à ARRAS. In ch'momint là y'avot point el rocade. In passot par Barlin et tout ché pétits vilaches.. chéto in vrai voyache.

Quand din min quartier in véyot in n'voiture immatriculé in 59, tout l'monde d'el cité y'étot dehors. T'é t'rint compte in 59, du qu'ché qui est, ha y fréquente el file intel, du qu'ché qu'al l'a treuvé??
Et pis j'va terminer l'expédition pour aller à la mer. Mais Minloute l'a déjà raconté avec une profonde vérité pleine d'émotion.

par vauthier le, 30/05/2011

juste pour ajouter intre Bruay et Bethune y a toudis eu bisebise
Béthune cheto les bourgeois et Bruay chéto les mineurs les ouvriers, y avo inviron 12kms qu'un jour avec eine bande ed copains in avo fait à pied aller retour chéto pour el fête à jeunes gins, j'sais pas si cha existe incore asteur chéto el lundi.
El rue Legillon que boxerman y parle Legillon chéto un chirurgien, ché li qui m'a opéré des amydales in 1946.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |