histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du musiau ... (01/05/2022)
  le patois du quotidien (24/04/2022)
  ch' zelections partie 2 (24/04/2022)
  ch' zelections partie 1 (24/04/2022)
  charte pour la sauvegarde du patois (21/04/2022)
  le lilas du jardin (20/04/2022)
  au bout de la rue, aux champs (19/04/2022)
  El misseron rouche (16/04/2022)
  arrivée à la maison (20/03/2022)
  de Béthune à Bruay (20/03/2022)
  de Lens à Béthune (20/03/2022)
  arrivée à Lens (20/03/2022)
  d Arras à Lens (20/03/2022)
  arrivée gare d Arras (20/03/2022)
  la mère caresmelle (15/03/2022)
  ché soeurs à cornette .... (06/03/2022)
  les terrils du pays à part (13/02/2022)
  ché cintres in bo (12/02/2022)
  allo allo y a du brin dinch' tuyau (06/02/2022)
  té vo m' neule ? (06/02/2022)
  les ouatères (06/02/2022)
  la ficelle dech' facteur (06/02/2022)
  RINTRER CH CARBON (11/11/2020)
  devant s' n' école primaire (30/01/2022)
  au ''Cercle'' (23/01/2022)
  m' grand tante (23/01/2022)
  rénovation .... (23/01/2022)
  la toise (23/01/2022)
  résistance durant la seconde guerre mondiale (15/01/2022)
  récupération .... (15/01/2022)
  prendre des photos .... (15/01/2022)
  em' rue .... (15/01/2022)
  la jacinthe, fleur du mois de janvier (08/01/2022)
  Maurice et le bizutage (08/01/2022)
  la bonne année (03/01/2022)
  Maurice et le patois (03/01/2022)
  accident à la mine (02/01/2022)
  El Noë d'Eloué (27/12/2021)
  Monsieur c'est le nom d'un cochon (26/12/2021)
  la femme du mineur (25/12/2021)
  capio bas Maurice ... (21/12/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  y est où Saint Nicolas ? (07/12/2021)
  Sainte Barbe in chti : s'vie, traditions (04/12/2008)
  jour de neige 3 (01/12/2021)
  MIN PERE (19/03/2019)
  jour de neige 2 (29/11/2021)
  jour de neige 1 (29/11/2021)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  le biftèque (23/11/2021)
  du fin fond de ma mémoire (21/11/2021)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 alens ( 05/05/2022)
C'est Bernard (Berle...
 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...


Liens

l' armontée d' la plage cor suite
par minloute le, 24/06/2011  

son d accordéon à toute gamelle qui tourne dins l' rue, cha y est vu l' carette bicolore rouge et jaune avec ch' gros parleur d' sus, ché un cirque ......

"acoutez mes gins, c' soir , su la place du marché, un spectaque exceptionnel, avec des zanimaux in provenance d afrique et d asie, ché girafes, ché lions , ché tigues que not' dompteur va essayer d' met' au pas pour vot' plus grand plaiji messieurs dames, sans zoublier ché clounes pour les plus petits"

à mesure qui s éloigno in intindo ché paroles d' plus en plus comme si chéto dans un long tupe ......

"et visite du zoo , toute l aprés midi, 2 francs l entrée pour les petits et les grands"

Arrivé dins l' rue principale, aute musique d' bal guinguette, in plus avec l' cloche, chéto l' pitit train qui permetto d' faire l' tour d' merlimont

le départ chéto au d' sus du poste d' secours

eune fo qui éto arrivé, ché gins i zin déchindotent, mi j éto arténu par m' mère ,sinan j auro monté d' dins qui éto pas cor arrété

mais y a l' dame qui veillo, chéto l ' épouse du chauffeur, ale s asseyo toudis dins ch' dernier wagon à droite, comme cha ale voyo tout d' suite si tout l' monte i déchindo et que personne monto ou déchindo qu eune fo ch' pitit train arrété

ale porto toudis eune veste en laine d' couleur blanque, pi eune casquette blanque à visiere , eune casquette d' marin en sorte ..
quant à ch' chauffeur, i resto imperturbabe au volant des ' locomotive .............

Entrée dans la rue principale, agglutin'mint et odeur d' gauffes qu in s' prenno dins les narines ..............

Plus loin, odeur d' biere et cliquetis des flippers qui rivalisaient d' effets spéciaux (qui nous paraitrotent bien désuets asteure"

au loin in intindo passer dans eune des rues latterrales ,l' camionette publicitaire du cirque , du que d' dins ch' chauffeur i récito s' litanie par coeur ..........
(un peu comme l' cancre dans un sketche de jacques baudoin, la table de multiplication) ...................


su ché cotés, dins ché magasins d' souv'nirs, ché moulins aux ailes en plastique faijotent un sacré boucan sous l effet du vent qui rintro dans les terres


vinguette ichi l' pire à passer, l' odeur des frites cautes, vindiousse quand qu in passo d' vant , qu in avo l' estomaque qui crio famine , chéto un supplice d' passer d' vant

cha y est in avo passé ch' garache Peugeot , in face yavo l' bruit au sous sol de la chaumiere bourguignone, ch' restaurant qui faijo l' coin

in passant à pied l' long du trottoir in pouvo vire qu in cuisine cha s affolo, et in sinto les odeurs d' cuisson, l' bruit des viantes ou des légumes qui rissolent, tout cha par ché vasistas positionnés au ras du dit trottoir

plus loins su la gauche, le dernier restaurant , le plus mystérieux , un restaurant vietnamien

asteure ché plus courant d' trouver un restaurant chinois, tout l' monte ou presque y a djà fait l expérience d y minger au moins eune fo dans sa vie

là j' vous parle d eune époque qui éxisto djà avant 1970

et minger chinois chéto plus que rare, chéto exceptionnel


mi j a jamais été y mingé, j' cro qui s a appelé, l' hotel des dunes, pi aussi le coq d' or, avant d' péricliter si j' me souviens bin au miyeu des années 80

j' auro bin voulu i minger, mais chéto trop ker, et pi m' mère ale avo pas confiance, in voyo pas c' qui yavo à l intérieur ...........

par conte ché vrai qu en passant à pied , in éto "interpellé" par des senteurs exotiques qu in connaisso pas cor comme asteure


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |