histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)
  EUNN VIE D TCHIEN (12/04/2019)
  Au MONT NOIR avec mes parints (suite et fin) (08/04/2019)
  Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC (06/04/2019)
  Marie-Louisse chal gasconneuse (06/04/2019)
  la magie du persil (06/04/2019)
  la nostalgie , c'est plus ce que c était (31/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 2ième partie : la plache (23/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
''i fréquente''
par minloute le, 10/07/2011  

à hauteur del tape d' cuisine, j' a ram'né mes soldats et 2 ou 3 carettes, j a promis à M'man , d' pas juer trop fort ...

ouais in fait en juant j' arproduiso l' musique qu in intindo dins ché ouesternes des années 60

quand que les cavaliers i chargeotent cha faijo "ta ti ta ta, ta ti ta ta ....", vous moquez pas, ché pas eune ambulance qu ale passe dins l' rue

ou que j imito l' cri des indiens quand qui zattaquotent l' convoi des gentils blancs qui voulotent s' installer su leurs terres, mais que eux i zétotent pas méchants, arcouverts d' peinture d' guerre, qui scalpotent pas ché ennemis, et qui tuotent pas sans raison apres avoir bu d' "l io de feu"

(plus tard, j a appris que ché blancs au temps du ouestern ,à part s' mette des peintures d' guerre, i zavotent aussi scalpé, tué sans raison et qui pouvotent avoir été aussi méchant , voir plus méchants que ché zindiens qu in nous montro al' télé)

mais in est pas là pour discuter d' cha, j' su assis au coin del tape, sag'mint in train d' juer ,pendant que l' cousine Clara ale vient d ' arriver al' mason et qu ale discute avec m' mère

j' vous a djà raconté in long in larche et in travers les discussions d'Clara que j acouto toudis du coin d' l'orele sans montrer am' mère que j acouto quand meme

y avo des mystères dans ché conversations, ché quand que Clara ale baisso l' ton, que j' a compris au fil du temps que chéto soit qu ale parlo del' santé d' quéqu un , et que cha allo pas, ou qu ale parlo des' santé "intime"


et l' plus interessant quand qu ale nous faijo "point d' vue imaches du monte" .... in racontant à mots à peine couverts ou que j avo appris à decripter les "heurs et malheurs " d' certaines personnes

"bin l' fille machin ale est pu avec l' fils bidule" , "bin nan Odette, vous l' savez pas ? " ...


et là al' baisso la voix, justemint quand que cha d'veno interessant ....

mais j' vous jure et ché vrai , m'mère al' mel dijo plus tard, mi j' peux acouter 3 conversations in meme temps pi réagir quand qui faut ...

m' mère am' dijo in comparaison , que j éto eune éponche, j' absorbo tout

d' ailleurs ché pour cha que j a , j' pinse tant d' souv'nirs à vous raconter asteure

donc in arvient al' conversation entre Clara et m'mère et j' vous armets en condition , donc cha finisso juste avant par
"bin nan Odette, vous l' savez pas?"

faut dire que m'mère ale passo son timps à s occuper des ' mason à faire les courses et as' mélo pas d' ché zhistoires comme cha

Clara ale poursuivo in baissant l' ton " bin sin mari y a rintré plus tot al' barraque et ale éto pas in train d' passer l' aspirateur si vous voyez c' que j' veux dire"

M'man ale comprenno mais chéto pas l' ginre du tout à relever ché zhistoires comme cha ......

mi j' comprenno pas au départ ,l' aute i rinte plus tot al' barraque, l' femme ale passo pas l aspirateur et i viffent pu insempe .....y est dur ch' gars là pour d' minder l' divorce "

mais juste aprés, cha faijo comme pour l' femme d' champe du sofitel , "cha faijo un momint que cha traino ch' t histoire là" "tout l' quartier y éto au courant" " i zétotent pas discrets " et pour conclure "ale en cange comme nous d' quémiches "

j' savo pas bien c' qu ale faijo ch'te femme, mais am' mote qu ale devo pas bin faire sin ménache, que tout l' quartier i éto au courant, qu ale devo faire des bétisses avec quéqu un qui éto pas son mari

mais quand que j'pinso des bétisses, chéto pour mi comme des jeux d infants, ptete pas tirer des sonnettes ou juer al' guisse , mais des jeux d' grands, sans m' douter UN SEUL INSTANT à tout c' que cha pouvo in fait arcouvrir ch' t expression là

Clara ale continuo et là ale parlo pu discret'mint , ale ajouto " ché pas bio Odette savez, eune femme qu ale bo" ou "savez Odette, l' plus dur ché pour ché zéfants" ou " bin asteure ale peut braire, i la foutu al' cour"

in voyo bin l' déchéance quand que j intindo " ale est partie avec ch' t inconnu, ale a laissé ché zéfants al' voisine , ché terripe cha Odette"

Odette ale opino del tiete

aut' grand mystère, chéto quand que Clara ale faijo l' tour d eune famile in parlant am' mère

"ah Martine !, bin ale fréquente asteure "

m' mère " déjà ?" et Clara qui continue " bin cha li fait 20 ans ch' t année"

et m' mère " ché vrai cha , j éto al' maternité avec s' mère , ale est du meme ache que m' file"

"mon diu qu' cha passe vite "

bon , mi assis avec mes soldats in plastique, "ale fréquente " cha veut dire quo cha ?

pi j a comminché à comprinte que toutes ché zhistoires chéto lié à des "relations" dans l' sens l' plus sage , entre ché grantes files et ché grands garchons

mi cha m étonno toutes ché zhistoires là, pour mi un papa et eune maman i s' rincontrotent , i zavotent des zinfants pasqu i dormottent COTE A COTE dins l meme lit


et que , j' vous jure que j' croyo que chéto comme cha, qu à forche d' dormir l un à coté d' l aute , l' maman ale attropo comme eune chifernée , un rhume si vous préférez et que ché comme cha qu in faijo les bébés

l' plus dur à "avaler" , ché pas un bio terme pour parler d' cha j en conviens, ché quand qu in comprint ou qui a un "grand" qui nous explique et qui nous monte des photos qui montrent sans équivoque qui a du y avoir contact physique entre l' papa et la maman

que mi , j' fais pas del thérapie d' groupe, mi j a eu beaucoup d' mal à l' comprinte , vu que quand que j avo 8 ou 9 ans, min père i avo djà presque 60 ans et m' mère 50 ......

ché plus tard in ravisant ché photos anciennes, que j a vu un bio garchon blond et eune belle jone file brune que j' a compris que cha avo été possipe .......

par nounours-94 le, 10/07/2011

dins l' temps quand deux jones fréquentotent sérieuseumint et qui z'avotent l'intention de s'marier i demindotent que cha soit l' garnoule ou l' garchon l' permission à leurs parints pour faire rintrer l' premier cop à leur mason leur amourette.

insuite chétot les fiançailles j'en sait pus dusse que cha s'passo si chéto ché l'garnoule ou l'garchon.

l'semaine d'avant i fallo que les mères fassent l'mason à fond faire ché poussières,récurer ch' carelache,arsortir l'belle vaisselle qui éto dins ch' buffet bas pour les grantes occasions pour l'arlaver.etc..


les temps ont cangé ej su comme certains d'intre vous bien plaché pour l'savoir que cha n'se fait pus
mais chéto eune us et coutume.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |