histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
clac dinch' couloir et stricité
par minloute le, 03/09/2011  

"clac" dins ch' couloir, pi d un coup pu d' lumières dins l' barraque, "ché ch' compteur Léonce" , min père i répond " bin ouais j a intindu"..

bon ché pas l' faute à l 'orache, pasque parel, ach' momint là souvint pour pas qui a l' fu al' mason, in coupo ch' compteur, bon d un coté cha rassuro m' mère, mais rapid'mint ale dijo " j espère que cha va pas durer Léonce, ché pour ch' frigo"

mais arvénons à min père , qui avo intindu sauter ch' bouton du compteur electrique d' là i s' dessaquo d' sin fauteul, pour aller querre s' lampe d' poque de marque Leclanché

aprés i allo raviser après ché fusipes, l' temps d' trouver chti qui avo sauté, l' temps d' aller artrouver un fusipe dins sin tiroir à li qui avo dinch' buffet cha prenno eune paire d' mineutes

m'mère ale pouvo pousser des soupirs qu in intindo presque au bout d' la rue , tel'mint qu ale aimo pas et' dins l' noir

faut dire aussi que l' tiroir d' min père , l'tiroir du buffet, chéto un peu as' n imache, ou plutot dins sin état d 'esprit , in auro pu baptiser cha " au cas zou", mi j avo pas l' dro d' l' ouvrer ch' tiroir là, ché là qui avo des trésors dignes d Ali Baba ......

des paires d' lacets, 2 tournevis, des stylos, des boites in fer du qui metto quequ' vis, pas des cruciformes, nan, des vis à bo pour tournevis simpes, savez ceux qu in a un mal d' tchien à visser, mais qu in garde pasqui faut pas j' ter, "cha peut servir" et j' rajoutero "au cas zou"

des boites in fer donc, avec des crochets pour tenir des cadres, s' lampe d' poque bin sur, quequ' piles , un coupe papier , des cartes d' visite, du papier , du fil de fer fin, eune pinche, du scotch, del colle blanque in tchiot pot qu ale avo du séquir d' puis eune paire d années, j allo oublier ché fusipes ...... bref et j in passe .....

ah yavo aussi ché bougies , cha chéto pour m' mère , chéto d' ailleurs l' deuxieme mission d' min père eune fo qui avo artrouvé s' lampe d' poque, chéto d alleumer eune premiere bougie, comme cha m' mère ale éto moins angoissée ....

aprés, i pouvo s' consacrer au cang'mint du fusipe , faut dire aussi qu in éto j' va pas dire aux balbutiemints del stricité ,mais yavo cor des momints qu in sinto que ch' courant chéto pas toudis réguyier

in s' souvient tous au soir, ché lampes du lampadaire d' plafond qui baissottent d intensité, cha faijo presque comme un grésill'mint
nous in dijo " allez pédale!" , comme si à l aute bout du courant électrique chéto des gins qui étotent su des vélos dont les dynamos produisotent l' fameuse stricité .....

mais yavo quéquosse d' moderne qui éto arrivé dins ché masons d' puis eune paire d années, chéto l' néon ........

ah qui a pas connu cha, l' rampe à néons, dins l' cuisine et dins l arriere cuisine ...

parait que chéto l' progrès, mais chéto fragile aussi, cha pouvo et' manipulé que par ché zadultes

faut dire que cha nous paraisso magique, eune espece d' grand tube comme cha qui simblo tenir par l intervention du saint esprit ach' plafond

chéto toute eune expédition d' mette ch' tupe in place, fallo pas met' ses dogts d'sur ...

d ailleurs in avo été in acater un ch' matin meme, faut dire qu au momint du ptit déjeuner, y a commincher à clignoter, pi d un coup i s a éteint ,et là in a intindu que chéto la fin, in a intind comme des particules qui étotent en suspinsion dinch' tupe, finir leu vie et querre vers l' bas du néon

alors min père i avo été à mon d' chez Cadot ,ch' quincailler du coin in acater un neuf, chéto livré dans eune espéce d' protection in carton alvéolée

quand que min père i artiro ch' néon d' sin emballache, i prenno autant d' précaution que l' professeur Barnarde quand qui a fait s' premiere greffe du coeur, surtout pas toucher ch' néon qui dijo toudis min père ..


j' vous raconte pas l' coté "folklorique" du cang'mint du néon, min père avec s' gampe raite qui essayo d' grimper sul' cayelle que m' mère ale mainteno, enfin ale poso ses mains such' dossier , comme dijo min père, ché pas comme cha que té va m artenir si j' qué .......

après fallo qu' min père i artire ch' vieux tupe néon, pi m' mère ale li passo ch' nouvio

bin sur ché djà arrivé, qu' m in père i artire ch' viu néon, et in arbranchant ch' nouvio , cha fait del leumiere tout d' suite que m' mère ale avo oublier d 'freumer l' stricité ach' bouton ...

cha faijo d' l animation al' mason tout cha......

cha vous fait marrer tout cha asteure, mais l' stricité chéto du sérieux, j' me souviens que j' avo ravisé d' près ch' compteur bin cha rigolo pas, yavo un scellé d' su, et pi j' voyo l' roulette tourner , min père i m avo expliqué que chéto par rapport al' consommation qu in faijo,

appareil mystèrieux aussi que l' compteur, imaginez, i éto dins not' mason mais chéto pas à nous, chéto commint vous dire , comme un mouchard, meme qui avo un gars del stricité qui avo l' dro de v'nir buquer à vos portes, in devo l' laisser rintrer, et li i rintro à vo mason, pour arlévér sur un carnet c' que zaviez utilisé ...

pour terminer , ché zannées ont passé, y a prescription , j' do vous avouer quéquosse ...

cha m' déringeo pas que ch' tupe d'néon "i claque", pasque min père, eune fo ch' tupe cangé, i le metto dins l' poubelle , et bin mi, eune fo qui avo l' dos tourné, j allo querre eune brique qui éto au bord dech gardin, et j' casso ch' tupe dins l' poubelle avec, cha faijo plein de tchiots bouts

j' sais ché pas malin, mais bon j' vous parle d' cha cha fait eune quarantaine d années, d'puis l' temps j a été pardonné ........

par théo le, 03/09/2011

mi j'restos dins l'rue james watt à Lièvin chétot ine rue in ku t'sac , éj'restot dins l'font les dernières maisons en fin d'ligne électrique .
l'hiver i fallo allumer l'néon à 3heures d'l'après midi , parce que après quand les z'autes i z' avote allumés in arrivo pu à avoir el lumière .
chétot souvint qu'in mingeot à lampe à pétrole , cha m'amuso , pouvos faire des z'ombres su ch'mur .

par maurice devos le, 06/09/2011

alors chés souvenirs y s'armontent , j's'aros incapape ed' faire in tartine comme minloute , in tiote seulemint

cha arrivot souvint ché baisses ed' tension et souvint aussi des coupures , chétot cor du 110 volts ach't'époque , et chétot des plombs comme fusipe , y fallot n'd'avoir ed' plusieurs tal , sinan un risquot d'arcommincher , souvint

pour ech' tiroir mi j'ai cor din m'cuisine avec pas mal ed' tiots outils (des petits hein) clés jusqu'a dix , tourne vis , et à peu près tout s'qui faut pour des tiots dépannaches


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |