histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l'os à moelle (25/10/2020)
  ch' bouillon (25/10/2020)
  dans la rubrique coup de coeur (24/10/2020)
  du coté du Cap Horn (23/10/2020)
  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
lot'dogue et américain
par minloute le, 28/02/2012  

bon j' do vous avouer que quand j avo 16 ans, j' metto comme asteure du 48 d 'maronne, l' différence ché que j éto quand meme plus ptit qu asteure ...

faut dire aussi et cha m a suivi eune paire d années cha, pour vous dire que j évite d y aller, mi min plaiji chéto les barraques à frites

pour trouver eune bonne barraque à frites, ché comme pour ché restaurant, té ravisse du coté d' midi et d'mi ou 8 heures au soir si y a du monte such' parkine et si ch gins i attintent pour s' faire servir

mi j a toudis aimé cha, d' abord pasque ché convivial,in est tout serré sous le auvent quand qui pleut ou qui fait frod, au risque d avoir ch' blouson enfinqué par l' odeur del' friture, mais in sin fout

d' abord in comminte pas un américain, nan , comme au restaurant faut un hors deuffe, et là j' prenno un lot'dogue avec eune biere
un bon lotd'dogue , savez que ch' gars i intinquo l'morciau d' pain dans l' tige in fer cauffé, i l artiro tout d' suite, l' temps que l' mie ale s a arserré pour laisser passer aprés l' saucisse
mais avant cha i prenno l' tupe d' moutarte d ' laute main, i l ayonno pi i fouto eune bonne giglée d' dins avant d' intiquer l' saucisse caute

cha chéto not' intrée, ah chéto bon à minger, savez avec l odeur à peine écoeurante d' la saucisse mi j a ker cha, bin sur fallo savoir l' minger le lot'dogue

pasque cha s' mingeo pas comme cha...fallo faire attintion, so t avo pas vidé d' premiere canette, ou au pire t avo djà d'mindé eune seconte avant d attaquer ch' bout du lot'dogue...

pasque là mes gins ché là qu ale s éto bin accumulée l' moutarte, et si té faijo pas gaffe, t avo l' bouque in fu, les zeules qui brayottent ...

si t avo pas d' bibine sous l' main, té t énoquo, tout in l' vant l' main desespéremint vers ch' patron qui li éto tout concentré à l aute bout du camion pour faire cuire ché steak hachés in les zartournant rapid'mint avec eune spatule en inosque ....

nan, nous in avo pris nos précautions, in avo l' seconte canette à portée d' main, eune "col blanc" savez ché 1664 de konenbourg

bon aprés avoir avalé ch'quignon du pain , pour cha fallo finir l' deuxieme canette, in roto l' plus discret'mint possipe , l' temps pour nous d' passer aux chosses sérieuses, c' est à dire l américain frites

ouais là chéto aut' cosse,fallo et' patient l' temps que l' viante al' cuisse, pi aprés i d'mindo si in voulo d'zognons avec, pi du quetcheupe, ou del moutarte, ou les deux , et ou del mayonnaisse ...

i ajoutto insuite ché frites par dessus, pi ch' papier qui prenno vite des taches d' gras, eune tchiote fourchette in plastique pour piquer ché frites, pi bin sur eune biere

chéto un art d' minger cha vu qui fallo quequ' fo juer des coudes pour s éloigner du comptoir pour minger plus loin avec ses camarates , fallo minger ché frites du d'sus, bin salées, pi in atteigno ché frites qui nageotent d' dins l' mélinche quetcheupe mayonnaisse moutarde
pour enfin attaquer l' viante hachée et ch' pain ...

bon fallo bin cor eune biere pour passer tout cha .......et j' do vous dire asteure y a prescription mais in s a djà vu, in éto plus jone aussi , ardeminder un lot'dogue en dessert et eune paire d' bieres pour passer tout cha ...

par Boxerman le, 28/02/2012

Pour revenir au récit de Minloute. L'américain à bruay a commencé à fleurir dans les barraques à frites il y a une dizaine d'années seulemnt. Au temps béni où il nous narre, existaient bien des friteries à Bruay dont la renommée située à coté du café des pêcheurs à Bruay et celle dans la ruue des escaliers au niveau de l'entrée du priminor. Friteries tenues par la famille Carincotte. La seule révolution fut, ho il y a bien longtemps, le croque monsieur et le croque madame à la Maxéville. Ces spécialités étaient vendus à l'extérieur à coté de la parfumerie Delerce. En centemps il n'ya avait pas profusion de sauces machin et machines. Un paquet de frites, un coup d'moutarde ou un filet de vinaigre et c'était tout. Le hot dog existait bien en ce temps là. La venue des multiples sauces et la mixité dans les produits est arrivée en france il y a environ une quinzaine d'année, copiée sur nos amis les belges. On arrive tant bien que mal au niveau des belges mais de loin. Je pense que Daniel pourra nous aiguiller sur ces fiteries bruaysiennes qui ont fait partie de notre paysage.

par minloute le, 29/02/2012

place de La Bassée , décembre 1979 , spécialité de la baraque à frites américain sandwiches, yavo grinmint d' garnoules qui venotent i minger pasque y avo l atelier lee cooper juste à coté

samedi 6 octobre 1979 stade bollaert, match lens st etienne gagné 4 à 3 par lens, barraque à frite au coin d' la tribune Tranin, à moins que j avo des visions, j' me souvins bin avoir mingé mon américain al' mi temps ...

y a pas qu' bruay dins la vie fiu.....

par Boxerman le, 29/02/2012

Salut Minloute
Ouai mi j'té parlo ed bruay din les années 65 jusqu'un 75. Ach t'époque là du côté ed Labassée j'connaissot point. Mais ché vrai qu'ya pas qu'bruay et qu'à partir ed 1975 j'sus parti d'là pour faire pas mal ed coin d'france et ar'venrir ché mes parints d'tins in tins.

par maurice devos le, 01/03/2012

mi j'vas pas rin dire j'em rappelle pas d'avoir été din in fritrie , din chés années la , ché comme pour ech'l'ot'dogue , j'né seulemint intindu parlé din chés films ricain , si j'em trompe pas , ch'te saussisse al est faite avec du kien , cha dot pas ête fameux
par conte ta oublié du picalili, à moins qu'cha n'existot pas cor , mi j'ai connu cha qu'ya in trentaine d'année,
pour el'fritrie à Bollaert , ach'teur y parait qu'cha a grandi plus que triplé , ech'patron, "Dambrine" y tient aussi un resto d'su l'plache du cantin à Lens "sansas friture"
in ou 2 question quand même
du 48 ché grand ou cha fait chorte
pi comme ya prescription , "té soufflot din ch'ballon in sortant d'el fritrie ?"

par poquet daniel le, 01/03/2012

Confidence pour confidence je suis toujours resté fidèle aux sandwich paté cornichons , jambon beurre , et la frite saucisse plus elle était longue mieux c’était , jamais je n’ai mangé ces spécialités venues d’Amérique , quand je les voyais faire l’acrobate avec leurs « bouques » un coup à droite un coup à gauche je me disais « ché jones leurs bouques al va arriver à leurs orelles si y continutes à minger cha »

J’ai parlé des baraques a frites à Mado elle me dit dans les années 1949 elle avait 12 ans son frère avait une baraque a frites « chez Maurice » il s’installait aux ducasses « on dit baraque à frites chéto des toiles » comme éclairage des lampes à carbure , les braseros c’était fait dans des bidons même chez la famille Carincotte. elle aidé à épluché les P.D.T. Quelques années après son frère fut tué à la mine pour gagner du temps il a monté derrière une loco qui a déraillé il a été écrasé dans le soutènement

Je me souviens des baraques à frites il n’y en avait pas beaucoup, à la sortie du Casino ou du Rex il y avait Zaza avec une trappe , rue des escaliers sur le haut on était bien servi et en plus l’hiver il y avait des marrons chaud , il y avait le Café de la Pêche chez Deruelle actuellement LIDL des frites à la trappe, après il ont construit un bâtiment fait une brasserie menu moules frites , sur la place Café des Forains chez Riou a la trappe .

Finalement la frite est t’elle Française ou Belge , si bien c’est devenu un plat National et c’est vraiment un plat de dépannage pour ceux arrivant à l’improviste « ta toudis des patates et du gras à frite d’un l’friteuse » et ça s’accompagne avec tout , bien sur pas avec une choucroute , à l’occasion avec un cassoulet « d’in l’sauce ché bon », si bien du Nord au sud « du que t’arrêtes pour minger ya toudis des frites » dés que t’as un plat en sauce elle passe bien
allez bonne frite à tertous (pourquoi on dit t’as pas la frite à quelqu’un qui n’est pas dans son assiette) t’as vu assiette cha suit avec frite cordialement


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |