histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  première descente (29/10/2020)
  l'os à moelle (25/10/2020)
  ch' bouillon (25/10/2020)
  dans la rubrique coup de coeur (24/10/2020)
  du coté du Cap Horn (23/10/2020)
  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les cars des filles des mines
par FACILADIR le, 13/04/2013  

A Tourcoing dans les années 50-60 dans le quartier du Touquet-Virolois on voyait les arrivées et départ de ce qu'on appelait les cars des filles des mines.

Elles travaillaient dans les usines de laine ou de coton en postes de 5 à 13h ou de 13 à 21h.
J'habitais à côté du bar-épicerie CARDON à l'angle des rues de l'épine et du Caire où elles passaient en arrivant ou en partant pour acheter à boire, à manger ...

C'était une sacrée animation avec leurs cris joyeux aux heures de fin de travail.

Y a t il des lectrices à qui cela rappelle quelque chose ? car je ne sais pas de quelles villes elles venaient ...

Un monsieur a créé un blog sur le quartier histoirevirolois.canalblog.com où elles retrouveront peut être des souvenirs...

par Sopraniste de Bruay le, 13/04/2013

C'est vrai habitant Bruay en Artois j'ai bien connu tous ces cars partant de bon matin pour les filles allant en filature.. qui pour certaines, je dis bien certaines n'avaient pas bonne réputation..
disons par leur vocabulaire patoisant assez dur, bien que moi issu du 62, je parle couramment le patois, comme ceux du 59, mais sans vulgarité..
Ces filles obligées d'aller travailler en filatures, seule filière pour eux, qui certaines avaient été obligées de quitter les écoles secondaires, ou parfois de ne pas pouvoir y rentrer, car en ces temps là tout le monde devait gagner sa croute.

il y avait aussi pour ces pauvres filles le métier de triage de charbon à la main, ou le travail à la lampisterie... mais , ELLES TRAVAILLAIENT, ces filles de filatures se levaient de bon matin à 3h00, et rentraient bien tard l'après midi.. comme j'ai dit plus haut, elles travaillaient...
et sont devenus plus tard mère de famille....élevées leurs enfants du mieux possible en espérant que les générations suivantes ne ressemblent pas à la leur...

Les filatures ont disparues, et les petits enfants de cette génération eux travaillent en usine automobile.. Comme j'en entends parler , leur situation est disons identique, aux anciens... dans le vocabulaire du parler.. mais toutes n'ont pas la chance de pouvoir avoir du boulot.....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |