histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
de d'sous ch' lit, dins l escayer et al' porte du grenier
par minloute le, 12/10/2014  

in a tous été jone, et quand qu in devo aller s' couquer à l étache, in laissant ché parints in bas, in éto pas si rassuré qu' cha

ch'éto pas leur "d' toute fachon, j' va bintot arriver" , que ch éto d ailleurs pas vrai, mais dit simplemint pasqui voyotent qu in éto pas bin fierot ach' momint là

sur que cha les faijo sourire, à croire qui zavotent pas connu cha quand qui zétotent tchiot, mais mi j éto loin d' faire l' fier à bras

ah j in vo qui dissent "minloute y avo l' drisse" bin pas loin, enfin mi j' sais pas commint chéto chez vous, mais am' mason, quand que j allo m' couquer tout seu in haut, j éto pas seul ...

vous dire que j les ai djà vu, nan , j' peux pas dire, mais savez des fantomes, ch'est rare qui s' montrent comme cha , i préfèrent nous faire peur pour sur'mint qu in les laisse tranquile

eune fos dins min lit, que m'mère ale m avo lu eune derniere histoire, qu ale éto déchindu, qu ale avo éteint ch' quinquet, et arfreumée l' porte in bas , tout douch'mint, i zarrivotent ...

alors chéto pas des grands bruits, nan, plutot des présences qu in arsinto
j' sais pas combien d' coups que j 'pinso qui yen avo un d' camuché sous l'lit, près à m' sauter sul ' guiffe dès que j' comminchero à m indormir

j' do avouer que j m a arlévé plus d un coup pour aller vire, avec m' lampe d' poche, ouais m' mère ale m avo donné cha vu que dans l' noir j éto pas rassuré, plus d un coup j a été vire sous ch' lit ...

mais l' plus souvint j' resto immobile dins min lit, j' voulo meme pon aller vire in d'sous d' ché lattes .....

pi al' reflexion, j' sais pas si chéto eune bonne idée d avoir eune lampe d' poche, vu que , zavez djà vu , quand que vous balayez ché murs ou ché meupes avec cha , cha fait cor plus d ombres bizarres

ché fantomes qui faijotent cor l' plus peur, chéto d' abord chti d' l escayer
ouais , chtilale, j' m éto imaginé que chéto un fantome qui avo eune lonque traine et qui monto l' plus douch'mint possipe ché marches , mais qu in intindo quand meme l' bas d' sin drap qui frotto sur chaque marche quand qui monto

vinguette que j' oso pas non pu trop raviser au fond du couloir ,du qu arrivo la cage d' l escayer, trop peur d' vire sa silhouette tourner au coin ......

l' dernier ou plutot les derniers fantomes , chéto ceux qui étotent au grenier, savez dans eune mason avec du bois, dans l' silence d' la nuit, chaque craqu'mint ou meme eune souris qu ale jouero à l étache su ché planques, bin in l intindo comme si chéto un bruit énorme
donc j éto persuadé qui yavo "du monte" là haut, et quand que j allo m' couquer , j' passo rapid'mint d'vant la porte du grenier

mais y a des jours du que chéto pas d'simples craqu'mints qu in intindo, nan y a des nuits, les nuits d' forts vints, quand qui yavo des rafales qui devrotent s ingouffrer sous ché tuiles, cha faijo comme un courant d air, et savez que les fantomes i zont ker cha les courants d air

et de chte fait, cha faijo vibrer l' porte qui meno au grenier, mi j éto persuadé qui zétotent plusieurs derriere l' porte et qui zéssayottent d' l' ouvrer tout in s arqueboutant d' sus....

faut dire que quand qu in est jone , in a grinmint d imagination....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 15 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |