histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la baleine Jonas
par GJD le, 14/11/2015  

Quand j’étos tout pétit, j’em’rappelle avoir vu et être rintré dins un’ baleine. Vous vous dites « cha y est, y d’vient badoule ! Allo Saint Venant ? Y a Pinocchio qui décaroch’ là, pouvez pas v’nir ? »
R’marquez qu’Pinocchio, cha d’dérinch’ pas pasque d’après un sondach’, el longueur d’el l’biloute al est directemint in rapport avec chell’ ed tin nez. Té vos l’dalach’, Rocco Siffredi y s’rot pas faraud d’vint mi. Bon, j’raconte des cracs là et cha n’avinch’ pas.

Ouais, j’sus rintré dins un’ baleine, et un’ vraie d’plus. Ch’étot sur l’plache d’l’hôtel de ville. J’sais pus pourquoi qu’al étot là, si ch’est à l’occasion d’el ducasse du 14 juillet ou aut’ caus’, mais al étot bien là.
Ch’est grand d’dins, plein d’vide, chés boyaux y étotent pus là pas pus qu’el reste d’ailleurs.

En fait, on étot dans un’ grande grotte, avec des cot’lettes sus chés côtés. On pouvot aller jusqu’au fond (sans i et avec un d à la fin), pis fallot ar’sortir par s’bouc’ avec ché phanons comme rideaux. J’peux pas vous in dire plus pasque j’étos vraimint minot.
Ch’tot un’ attraction comme on puvot in vir à l’époque sur chés ducass’s.

J’ai vu aussi l’géant Atlas, au même indrot, mais un aut’coup. 2,37m et 242 kg (j’ai dû aller vir sur internet pour pouvoir préciser cha pasque je m’rapplos pus) vir aussi : http://www.ina.fr/video/RCC9705216748
Ses panards y f’sotent du 62 ! Ché facile à ar’ ténir pour nous aut’s. J’sais pas si qu’y a acaté des godasses amon René mais cha dû êt’e dur à trouver. Pas amon Cendrillon non pus. Té l’vos avec des godasses in verre ?
Té m’diras qu’in fait, s’cuse me m’sieur Walt Disney, ché pas du verre comme il a mis dins sin dessin animé, mais in vair, un’ sort’d’ fourrure vénant du petit-gris (pas ch’l’escargot, cha déglich’, mais ch’l’écureu’l). Valot miux pas met’ sin pied in d’sous.
Y l’étot Bèche, quant’ es femmes al y f’sot des frites al devot sûr’mint utiliser 20 kg d’pétotes !

Y avot aussi à l’ducasse du 14 juillet, un’ baraque d’ù qu’y avot des boxeu’s pis des lutteu’s. In intindot ch’l’aboyeu’ d’mander à ch’ti qui voudrot ben v’nir s’bat’ avec ses comarat’s. Y défiot tertous ed les battre. Y parlot d’pancrace in insistant tel’mint sur la fin qu’on pouvot croire que ch’tot quetcau’s ed’ fort sale.
Ch’tot compter sans Dambrine qu’étot judoka lourd comme un’ berlin’. Autant dire que chés lutteu’s d’el baraque y s’ont pris un’ sacrée tatoule.
L’année d’après, ch’l’aboyeu’ y a pus voulu qui vinch’ s’bat’e pour y print’e ses sous.

Y avot aussi l’assiette au beurre, un disque lisse légèremint in cône, d’ù qui fallot essayer d’rester pus longtemps possib’e quand y tournot. Y avot aussi l’casse-gueule, des sièges suspindus à des chaînes. Cha a été interdit après pasque chés sièges y allottent din tous les sens et qu’y pouvottent s’mélanger ou ben asnisquer cheux qui ravisotent. On dirot qu’on ar’ vot à ch’t’heur’.

Y avot aussi l’tonneau d’la mort d’ù qu’un’ moto al tournot sur chés parois vertical’s, dins l’bruit et l’fumée. L’centrifugeuse, même chos’ mais là, chés gins y sont à pieds d’dins l’centrifugeuse, collés contre el l’paroi. Cha s’met à tourner d’plus in plus vite pendant que ch’fond y deschind. Y s’ar trouv’t tertous collés su’ l’paroi et là, té peux faire des figures, t’met’s el tiête in bas sans ker.
Y avot aussi l’jav’lot avec comme des grosses fléchettes avec des plumes qui fallot lancer sur un’ grand’ cible.

Ben v’là, j’étot parti pour vous parler seul’mint de l’place d’l’hôtel de ville et v’là arrivé à l’ducasse.


par loumarcel le, 19/11/2015

Bonjour GJD, t'es d'quelle année passe que mi aussi j'ai vu l'baleine Jonas à l'hôtel de ville, Atlas et tous ches manech' de l'ducasse, in s'est p'tète rincontré un jour. Mi j'sus des Grands Bureaux et du n° 2 (intre les deux) j'allos à l'école Loubet et j'sus d'46.

par Boxerman le, 19/11/2015

Bonjour à Tous.
ha cette ducasse du 14 juillet. Il y avait aussi les phénomènes de foire, les boites à streep tease et la friterie des flandres installée au pied de la salle des fêtes.
Si vous allez y faire un tour maintenant (l'année prochaine pour maintenant) vous risquez de retomber sur le petit fils d'Oscar, celui qui tenait la loterie Oscar à la ducasse du 3, loterie avec un hamster qui se réfugiait dans des cases disposées en cercle.
Moi je suis du 3 également, rue des écoles, maison qui donnait à l'angle de la place du bas.

par GJD le, 21/11/2015

Pour répondre à Loumarcel, je suis de 48. Je ne peux préciser l’année de la baleine Jonas, trop petit sans doute, mais l’événement fut suffisamment marquant pour que je m’en souvienne encore aujourd’hui.

Quant à Boxerman, merci de me remettre en mémoire la loterie Oscar et son hamster, j’avais oublié. Ma mère y a gagné une cocotte-minute, ce fut une révolution culinaire chez nous.

par jpp le, 23/11/2015

Ché bien GJD té comminches à les réveiller un p'tit peu sur le site.
El baleine Jonas, j'min rappelle aussi, mais chéto pendant l'année scolaire que j'sus allé vire et rintrer à l'intérieur.
J'étos à l'école Carnot mais je n'arrive plus à m'rappe'ler si j'étos au CE1 avec M. Hernu ou CE2 avec Emile ALEXANDRE, qui resto rue du 8 mai. J'pinse plutôt que chéto avec Alexandre, et donc chéto in 1954 probablement, mais chéto pas in hiver.

Pour parler de Pierre Dambrine que j'ai bien connu, et pi s'femme Yvette, i z ont été longtemps gérants du bistrot et cinéma Le Rex rue des escaliers... avant de s'lancer comme commerçants d'loques sur les marchés.

J'in profite pour répontte à GJD qui demando, din un aute artik, l'origine de l'rue Hermant (des Escaliers). Elle s'appelle rue Hermant depuis le début du 20è siècle : Hermant à été le 1er ou l'un des premiers instituteurs de Bruay. Je pense que l'on peut trouver quelques mots sur lui dans un des livres de mon regretté prof de français Charles Toursel (peut-être 1914 à 1945)


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |