histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
journal la voix du nord 1
par minloute le, 17/01/2016  

vous croyotte te pas que ch' éto fini, ouais ch' est fini pour la lecture, mais ch' jurnal i avo pas fini s' vie

enfin cha dépindo ...

eune fo qui allo al' baraque au bois, nom donné par mes parints achte baraque pasque ch'est là qu' min père i entreposo ch' ptit bo qui avo coupé à la hachette in prévision dech' fu ....
ch' jurnal i pouvo ch'est vrai vite disparaite .....

suffijo que m' mère au matin quand qu as' levo , qu ale appelle min père in bas d l escayer avec eune vo digne d' mater dolorosa, et qu in intindo " léonce, ch' fu y est éteint"
min père i vo bin intindu , mais i faijo répéter am' mère, le temps qui s' leve, cha pouvo printe un tchiot momint mais pour s' defense i avo eune gampe raite , et min père alors éto le sauveur d' la situation

i allo ach' fourneau, i ayonno l' grille pour faire déchinte ché chintes, m' mère ale resto au coin, comme si ch'éto des' faute si ch' fu i avo pas passé la nuit

min père , prévoyant , fallo vire l' "déguis'mint", en pyjama, avec eu d' sus un viu veston,que qu'quequ' fo cha tenno pu que par eune fichelle et s'viele casquette su l' tiete ..
(croyez pas qu in éto pauv' ach' point là, mais cha évito d' s' arsalir comme dijo m' mère)
et min père, tenant d eune main l' bac à chinte, et d' l aute main qui faijo des moulinets in dijant "pimpon, pimpon" comme ché carettes d' pompiers

la cha voulo dire, mettez vous su ché cotés, liberez l' passache, chéto comme au ju des miles bornes, i éto "véhicule prioritaire" ...
bon fallo que m'mère ale s' glisse entre li et ché portes , qu ale alleume l' quinquet d' dehors pour qui puisse aller au bord du gardin pour jetter ché chintes dans eune viele lessiveusse

à son retour i avo pris un cageot que d'dins i avo mi sin ptit bo et queques feules d' journal , j avo ker l' vire ralleumer ch' fu

eune belle flamme, rapid'mint, pi ch' pitit bo bien sec, y attindo un momint et là i commincho a mette un peu d' carbon, que cha faijo toudis del poussiere, que m'mère ale avo évacué ailleurs ch' linche qui devo séquir dins l' cuisine durant la nuit ......

là ch'est sur in arvenant ach' journal , là ch' est l' cas de l' dire i parto in fumée

y a des coups i avo dro à arvenir dins l' mason, ouais, quand que m'mère ale devo éplucher ché légueumes , ale metto 2 feules d' journal sul' tape, eune fos fini , ale rassemblo ché quat' coins du journal , pour infreumer toutes ché épluchures, et mett' l' tout dans l' lessiveusse qui servo d' poubelle

in avo pas d' lapins ni aut' bietes d' basse cour dins ché barraques, faut dire que m'mère ale avo un souvenir "inoubliape" quand que s' mère ale li demindo , ale avo eune quinzaine d années, d' tuer ch' lapin ....

mais ch'éto quand meme qu eune question d' jours d' survie, nan pour ch' journal si y voulo viffe longtimps fallo simplemint qu' min père i décite del printe pour mette au fond d un cageot qui avo dins ses barraques

pasque eune fo d' dins, i pouvo traverser les mos, les années, les decennies sans grand souci.
..
faut dire qu' min père ch'éto un conservateur, quand qu in a fait s' carriere en étant magasinier, qu in avo connu deux guerres mondiales, eune recession, y a qu un mot qui dijo " cha peut servir"
donc al' mason in avo des amas d'clous rouillés qui devotent am' mote , dater du temps de ponce pilate, mais qu in j'to pas "cha pouvo servir"

j' dis cha , j in avo bin souri, quand que min père éto décédé d'puis un momint, j avo du faire un peu de tri dans eune des barraques , et j avo pris soin d' raviser ché feules d' journal qui yavo dins ché cageots, et y avo des feules, qui datotent du début des années 50.....
pour vous dire .....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 11 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |