histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Bruay vu du 3
par minloute le, 04/01/2017  

jusqu au miyeu du 19 ème sieque, Bruay chéto un tchiot bourg principal'mint implanté le long de la Lawe, protégée au creux des collines, des vints dominants, mais subissant les sautes d humeur de chte rivière

chte photo ale a été prise du haut d' Bruay, du 3 plus précisèmint

quand qu in allo au cimetière du 3, yavo deux chosses qui m interpelotent, ch'éto la grandeur et la proximité dech' terril

pi la vue, comme en balcon, qu in avo sur la ville

yvo comme cha à Bruay plusieurs indrots du que cha donno eune sacrée perspective su ché différents quartiers...

le haut d' la rue Alfred Leroy, le haut d' la cote des grands bureaux, dins le qu'min des tombelles ou au bout d' la rue qui donno sur l arrière du skating et dans un aute registre, l immense avenue qui meno au siège du 6

quand qu in éto in haut du 3, accoudé ach' muret qui domino la ville, au premier coup d eule, in avo du mau à tout arconnaite

chéto tel'mint bio pour nouzautes ...

ah sur que pour ceusses qui sont pas nés ichi, i vont vire que des rangées rectilines d' masons toutes pareles et au fond jusqu au plus loin qu in peut vire à l est, des espèces d' pustules noires qui émergent un peu par chi un peu par là

nous in cacho nos arpères , tiens du qui a l' croix rouche , in vo la salle des fêtes pi la place du marché, rendez vous incontournape du vendredi matin pour grinmint d'ménagères des différints quartiers d' Bruay les berdoules ..
cor in peu plus loin su la gauche l églisse st Martin , enfin du temps qu ale éto cor ouverte ....

tout d' suite après notre eule , après s ete arpéré avec l églisse, i s' fixo su l hôtel de ville et sin "beffroi moderne" , la croix verte

juste derrière l hôtel de ville, bon avec la perspectiffe, un aut' ancien lieu de command'ment, in vo l imposante mason du directeur de la compagnie des mines de Bruay

pendant bin d' zannées, chéto l' même qui siegeo dins l' fauteul principal de la mairie et qui résido dins chte mason, devenue à la libération , la maternité du que sont nés ché plus bios bébés d' bruay à savoir André Paillart, Jean Marc Ratel et vot' serviteur .....

eune fos après avoir pris ses marques, j' raviso du coté d' la croix oranche

in y distingue implantés in longueur les batimints imposants d' l école loubet, et juste à coté, comme si i plongeotent vers le bas del cote, suivant la dénivellation et la courbure d' la colline, serpent in briques rouches, le fameux coron d' la rue Raymond Deruy et d' la rue de Denain

un peu plus su la gauche ch' bo d' Labuissière qui veno ichi délimiter ch' bassin minier , qui depuis Lens commincho as' réduire à pio d' chagrin et finir brutal'mint queques kilometes plus loin, par eune espèce d' bastion ouvrier composé par l ensempe Calonne Auchel et Marles...

après, pâtures et cinses arprenotent le dessus sur le monde industriel .......

de chte croix oranche, d' min quartier du 2, j essayo d' deviner , in travers in peu plus loin , l esquisse del rue Leverrier du que j habito

pour cha j' me faijo eune estimation de du qu ale éto en m arpérant su la croix jaune , ch' terril du 2 bis d Haillicourt

et d' là si in raviso vers le lointain, mi j' voyo pas des pustules sorties d' terre, mais comme d immenses taupinières

in in éto pas loin quand qu in y busie, ché terrils, ché crassiers comme in les appelo dins d autes régions, chéto un peu comme des taupinières, résidu de l extraction du sous sol

après la vision in face as' perdo dans l immensité plate , terrils, châteaux d eaux, esquisses d' agglomérations et d' villaches, qu in auro eu du mau à vraimint situer ..

faut pas croire, cor dans les années 60, si t habito Bruay et que té dijo que t allo t' rinte à Lens, chte distance, ch'éto comme asteure faire Bruay la cote d opale

in s'déplacho pas tant qu asteure faut dire aussi

quand qu in raviso vers ch' lointain, not' vision ale éto arrété un peu su la droite par l échine boisée des collines qui menotent à Notre Dame de Lorette

quand que j' vous dis Notre Dame de Lorette, ch'est pasqu in l' savo, éto simplemint visipe, dirigée vers le ciel, l' fameusse antenne d'relais télé de Bouvigny ...

bin avant , mais là in les vo pas sul' photo, yavo ché terrils du 6, nos jumeaux à nous, que d'vant yavo toutes ché lonques avenues qui i menotent

machinal'mint not' vision ale nous rameno vers la croix bleue du que j' pinse que les qu'minées qu in vo cor, cha devro et' celles du 4, pas loin des Alouettes

et que l'double file d'masons qui sempent venir par ichi, cha s'ro bin si j'em trompe te pas, la rue de Divion, du temps qu ale éto cor complète

su la droite mais là in l' vo pas, la ville ale s arrêto d un coup, in savo que ch' plateau i plongeo dins l' fond d' la vallée du qu éto implantée Houdain

in voyo après eune succession de tchiotes collines, avec des camps, coupés par des hayures ou des zarpes, là aussi, l' monte agricole i arprenno ses droits

vlà mes gins, l' vision que j avo d' Bruay, mais là djà m'mère ale m appelle, j'm artourne, mes parints i zont fini d'nettoyer et d'préparer ché tompes pour la Toussaint

j' les vo avé leu broc al' main, et ch' nécessaire à gratter d' l aute, j' vous laisse mes gins, in artourne au 2, la peugeot 403 break, ale nous zattind such' parking ...


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 11 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |