histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
su les routes nationales partie 2
par minloute le, 23/01/2017  

su les routes nationales, in avo l' temps d' passer sin temps, dés qui yavo un camion sul' route, bin té suivo souvint ....

ch' traffic i éto bin plus dense qu asteure, ché autoroutes ale zétotent pas cor si nombreusses, cor que asteure l autoroute du nord comme in l appelo à l époque in pourro plutôt l appeler " camionroute" vu que , bin souvint ché camions i sont tel'mint nombreux qui zoccupent deux vox d' circulation sur les trois possipes ...

nan nan j' vous parle cor du temps que presque tout ch' traffic i passo par ché nationales

in in voyo mes gins des enseignes "les routiers" tout au long del route ...

grands parkings pour accueillir ché camions, j' me souviens d un , sul' route Doullens Frevent, du qui yavo un panneau publicitaire quequ' kilometes avant et que chéto marqué "cuisine soignée" ........

yavo aussi des panneaux d'vant ché restaurants d' routiers, souvint chéto des panneaux in bo qui arprésinto un cuisinier avec s' toque et qui so indiquo avec sin dogt l' chemin du parking, so i montro eune ardoisse du que d' sur yavo l' prix du menu du patron ....

pour passer l' temps , pasque fallo m occuper, j' raviso ché grands panneaux publicitaires, souvint cor à l époque peints directemint sur ché pignons d' masons

"visitez Naours et ses grottes" , "vin fou henri maire" "du bo du bon du bonnet" .........

"cinzanno" avec sin goulot d' boutele si espécial .....

ou ché piles "Leclanché" ou "Wonder" .......

in savo quand qu in avo des kilometes à faire , l' type d' progression qu in devo s attinte, des kilometes dins ché campanes, pi chéto les fameusses traversées ...

d' abord yavo ché traversées d' villaches, qui fallo respecter l' vitesse et qu in pouvo pas doubler au grand dam d' min père qui dijo qu in allo cor devoir s' supporter ch' camion là jusqu à telle cote, que là, métamorphosé, les dints serrés, les mains agrippées au volant , min père doublo ch' fameux camion d un air "dédégneusse"

dédégneusse, mais aussi un peu in colère vu qui nous zavo ralenti dins not' progression ...

mais ché traversés là chéto rin, l'pire chéto les traversées des grantes villes comme Amiens, Beauvais, Rouen ...

j' vous parle du temps qui yavo pas cor d autoroutes , et pas cor d' rocates extérieures , ni d' boulevards périphériques, qui permettotent d éviter ché nombreux feux...

j' me souviens tout tchiot qu in prio presque dins l' carette avant d'commincher à dévaler la grante cote d' Rouen.....

cha pouvo passer "comme une fleur" comme dijo min père , ou cha pouvo tourner à l énervemint d' min père si cha bouchonno sec

là , comme diro grand mère, t as les memes genes qu' tin père ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |