histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
tem' rameneras du marché
par minloute le, 15/02/2017  

quand que min père allo au marché , chéto l' marché d' la place marmottan , i avo ker y aller pour faut l' dire s acater c' qui avo ker à minger

yavo d abord les incontournapes, in auro pas passé un samedi au soir ou un diminche au soir sans minger un morciau d' paté
alors des coups chéto l' paté d' foie , mais rin à vire avec l' paté d' foie d asteure que té croro que ch est tout juste bon pour ché tchiens ...

paté d' foie, mais aussi ché patés d' campane, ou cor miu ché patés d' viante

oh vinguette, que min père y a caché eune paire d' semaines pour trouver un bon rimplachant à mr Brillon qui teno eune tchiote charcuterie pas plus grante qu un mouchoir d' poche ,rue florent evrard ...

i l avo trouvé such' marché, i véno d' bourrecq et i dijo toudis qui avo acaté cha "chez bourrecq"

yavo pas qu' ché patés, yavo aussi l' saucisson frais, oh vinguette, j in mingero cor sul' tiete d un pouilleux, rin à vire avec un "saucisson à l ail" ...

sans parler du saucisson d' bidet, alors là avec mi, i fait pas la journée ...

min père avo ker aussi acater d' temps en temps, as'deminder mes gins s il le faijo pas d expres, d' avoir ker des produits que j' courro pas après quand que j éto tout tchiot

j' veux parler des tripes, et surtout des fameux pieds d' cochon, qui adoro minger en vinaigrette avec d' zéchalottes, que pindant bien longtimps j' a pas su apprécier l' fait d' devoir s' batte avec ch' pied, l' couenne, les oches, tout cha pour rogner par chi par là un bout d' viante souvint avec du gras

nan qui dijo min père ché pas du gras ch'est z'zarticulations , ch'est pas parel ...

ou alors i allo acater des harengs saurs quand que cha li prenno l invie au diminche matin , d' in faire arcuire , sur eune grille au d' sus dech' fourneau ...

que m' mère ale avo tout juste eu l' temps d arplier ché draps qui sécotent dans l' cuisine in ces jurs d' drache ...

mi j avo ker raviser ché papiers d emballaches des charcuteries, comme celle du qui yavo un cochon qui dijo du ginre, ah j' su contint d' finir en patés à mon chez untel ....

après c'qui éto légueumes, ouais cha li arrivo d in acater aussi, mais chéto surtout pour l' charcuterie, ché pichons , qui li allo

min père avo ker aussi acater des bonbons, ch'éto des mélanches, avec du zan, des krema batna, des michoko , des bonbons d' la pie qui cante ...

mais croyez pas que chéto eune partie d' plaiji d' aller au marché
chéto du temps du que toute l' place et ché zabords étotent rimplis d' commerce

que tout bruay y dévalo au marché l' vendredi matin, d ailleurs chéto qu un ballet incessant d' gins qui s' croisotent

c'qui fait qu' min père en rintrant i dijo qui avo vu untel, l' fils untel, chti qui éto marié avec eune fille untel ....

ou alors i dijo rin et i déballo ché cabas et yavo des oranches, et m' mère ale dijo j' t a pas dis t acater cha, et min père , avec un sourire d' coin qui dijo, j a rincontré Clara (s' fameusse cousine)

qui allo passer l après midi ( chéto sur qu ale allo cor ramener des fruits al' mason )

mais m' mère as' méfio quand meme quand min père i allo au marché ,chéto pas eune question d' confiance, mais ale connaisso l' maitresse d' min père

oh la la, quo que cha n' est que ch' t histoire là, mais nan mes gins , mais min père in auro pu dire qui avo eune maitresse , chéto le syndicat

alors , comme l' permanence du syndicat ale éto sul' plache marmottan, m'mère as' méfio des phrasses du ginre " euh j ' va passer al' permanence , j y apporte un papier et j' m in vais" ...........

ouais ouais , qu ale dijo, mais si té rintes en r'tard, mi j auro fait à minger, et j' t attinds pas

alors min père, et j' su un peu comme li d ailleurs, y rintro pas souvint en retard , pasque "i avo faim" ...

ché tchiens i font pas des cats ....

j' su ardéchindu ya djà un bon momint à bruay, et chéto jur d' marché, mon diu, fallo savoir que chéto l' marché, tro quates tchiotes allées, pas grant monte

la fin d eune époque


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |