histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  au coin d' la rue de périgueux et et de grenoble (26/07/2017)
  du bout des léves .... (26/07/2017)
  Tour de France (23/07/2017)
  cha vient de Naxos (22/07/2017)
  Première descente (16/07/2017)
  la croix de grès de Divion (10/07/2017)
  attintion aux courants d air (06/07/2017)
  Merlimont hors saison 14 (05/07/2017)
  gai gai l écolier (04/07/2017)
  Merlimont hors saison 13 (03/07/2017)
  Merlimont hors saison 12 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 11 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 10 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 9 (01/07/2017)
  Merlimont hors saison 8 (01/07/2017)
  Bruay et el batalle du carbon (27/06/2017)
  Merlimont hors saison 7 (18/06/2017)
  Merlimont infinqué (11/06/2017)
  La mairie de Bruay en feu (08/06/2017)
  Merlimont hors saison 6 (06/06/2017)
  Merlimont hors saison 5 (05/06/2017)
  Merlimont hors saison 4 (04/06/2017)
  Merlimont hors saison 3 (04/06/2017)
  fête des mères (28/05/2017)
  Flameng, Vimy, Ravel, Cendrars (25/05/2017)
  décès de Monsieur Joseph Malecki (23/05/2017)
  cha tourne à toute blinte (20/05/2017)
  j y a cru (20/05/2017)
  ah l' bon gout d' la levure (18/05/2017)
  souvenir du vélodrome de La Buissière (16/05/2017)
  Merlimont hors saison 2 (14/05/2017)
  j' fais m' b a (14/05/2017)
  Merlimont hors saison 1 (13/05/2017)
  Merlimont hors saison (10/05/2017)
  barraqu'mint près de la rue de maubeuge (07/05/2017)
  pas comme ché belches (06/05/2017)
  mais commint qui fait ? (02/05/2017)
  1978 drole d' caricature (01/05/2017)
  les élections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...
 Greyg ( 15/05/2017)
Bonjour à tous, Je ...
 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Merlimont hors saison 4
par minloute le, 04/06/2017  

bon cha y est ch' portal y est ouvert (enfin) , mais in est pas cor au bout d' nos soucis ...

min père i ouvro ch' portal, i le fixo d' chaque coté, ou plutôt i les bloquo avec des galets qui avo mis là en attinte ...

croyez pas que chéto fini , qu in allo rintrer l' carette d un coup, nan mes gins, min père i allo observer ch' gardin ..

enfin quand que j' vous parle d' "gardin" , chéto plutôt eune surface sablonneusse, avec queques (mauvaises) herpes du coin , qui donnotent l illusion d avoir eune surface gazonnée
(ch' gazon et l' pavache du passache carette cha s'féra plus tard)
nan, tous ché dangers d ensablemint n étotent pas résolus, pasque , comme pour avant l ' portal, yavo d' zannées du que chéto plus "creux" que d autes ...

et rintrer comme cha sans raviser si ch'sape i éto quand meme compaque, cha pouvo entrainer un ensablemint, l' bloquache del carette, faut dire qu un break Peugeot 403, chéto quand meme bin plus lourd que beaucoup d' carettes d asteure, in utiliso pas cor ch' plastique rin que pour ch' pare choc .....

alors min père , i m' faijo pinser aux reportaches qu in voyo de la famile Mahuzier, savez ceusses qui parcourotent l afrique in carette, et qui, à chaque enlis'mint, à chaque passache d' "fech fech" (ouais ch'est le terme exact) sortotent des plaques in ferale qui mettotent sous les roles des carettes pour pas s inliser ...

min père i avo cha, des plaques in ferale, assez fines, mais qui permettotent d' supporter l' poids del carette dinch' sape

alors si i voyo que ch éto mou, i m appelo et j allo avec li , querre derriere le chalet , sul' coté del barraque ché fameusses plaques qu in rameno et qu in metto au sol d' fachon rectiline pour que min père i puisse bin rouler d' sur en rintrant

alors là mes gins, imaginez, qu in avo armis assez d' sape pour pouvoir franchir ch' portal, qu in avo ouvert et bloqué ch' portal , que ché plaques in fer avotent été posées d' fachon rectiline pour l' passache d' ché roles del carette...
commincho un riméque du flime " le salaire de la peur" , savez ch' flime du que Yves montand et charles vanel, devotent conduire un camion rempli d' dynamite dans un miyeu hostile , bin là chéto l' cas

mi j avo eu l' consine d' rester à l intérieur , et d' guider min père quand qui allo rintrer avec l' carette

min père i artourno as' carette, i s' réincrinquo à l interieur, j' raviso m'mère, toudis aussi imperturbape, ale savo qu ach' momint là comme dins ché flimes catastrophes avec ché zavions qui pourrotent s écraser , l hotesse de l air ale dit rin pour pas troubler et énerver ch' pilote d' l avion qui li, lutte pour pouvoir atterrir avec un moteur in fu, et ch' train d atterissache bloqué ...

bon cha y éto, j' voyo min pere faire sin cheque liste, pi raviser si yavo pas personne qui arrivo pas derriere pour qui entame s' maneuve

malheur à chti qui roulo douch'mint , ou plutôt qui passo pas assez vite pour min père, j' voyo s'tiete qui commincho à berloquer comme si cha pouvo faire venir plus vite l' carette et qui puisse ingager s' maneuffe

cha y est la route ale est dégagée, min père i comminche s' maneuffe, j' vo qui est tout concentré

mi j' su contint d' pas et' dins l' carette , j' sais qui y rene eune atmosphère dine de " un taxi pour Tobrouk" , savez quand que lino ventura i conduit la jeep à travers un champ d' mines ......

la tension ale éto palpape ...cha y est l' carette ale comminche à tourner, ch' moteur i rugit , j' sins qui va faire tourner ché bidets à fond, mi j' m arcule prudamint , faut dire qu un coup, dins son élan , cor heureux que j éto poussé à temps , j 'passo sous l' capot et cor j' m' auro fait disputer pour pas met' poussé à tempts ..
mais arvenons au visache crispé du conducteur, cha y est min père i m' raviso, mi j y faijo les sines pour li dire d'bien placher ché roles

cha yest l' portal est franchi, l' carette ale avinche normal'mint su ché plaques in fer

min père arrete l' carette, et là in vo qui est soulagé, autant y a chinq secontes i éto tout tindu, là i éto presque euphorique

i rouvro s' portiere i sorto del carette tout contint, m' mère quant à elle ale éto pas si enthousiaste qu' cha, ch' séjour à merlimont i commincho

mais ale savo qu' min père allo li d'minder ché clefs du chalet
cha y est in éto d'vant l' porte, min père i tourno l' clef, i pousso et comme cha année, cha bloquo ...

cha a gonflé faudra que j' rabote, qui dijo, bon après eune bonne poussée l' porte ale s ouvro tout en crissant sur ch' carrelache
premiers coups d eule, surtout à ché plafonds , pour vire si yavo pas eu d'fuites durant l hiver

i n avo pas eu, min père éto tout contint, après i ouvro l' porte qui donno sur l arriere, artiro l' volet fixé d' sur , après i s' dirigeo vers ch' compteur electrique, i ardrecho d un coup ch' clapet, cha faijo un gros clac, i vérifio après si yavo d' l' tricité , cha marcho, i éto tout contint ...
et là ....commincho l' débarquemint , j' parle d' débarquemint, pasque vu l' organisation que cha entraino, in auro pu participer à chti d' normandie queques décennies avant ...

alors i fallo déballer ché cartons qui étotent ringés dinch' coffe
mais savez , tout y éto organisé, min père i éto chef magasinier , alors sur tous ché cartons , i avo marqué c' qui yavo d' dins
et i nous dijo, et plus qu un coup, du qui zallotent ché cartons , chtichi dans la cuisine, chtichi devant la barraque et ainsi d'suite

attintion à ch' carton là, ch est fragile, attintion à ch' carton chi, mets bin tes mains in d' sous

attintion ch'est des bouteles etc etc

croyez pas qu asteure pour mi chéto les vagances, nan, fallo qu' min père i ouffe la porte del barraque qui yavo derriere l' chalet et que j y donne après , ché cartons dins l orte qui me d'mindo

bon mi, bin sur, j' em faijo ingueuler pasque ach' momint là, j' voulo aller au ouatère, alors que min père avo pas cor ouvrer ché cabinets

va picher derriere qui dijo min père

j a invie d' faire caca que j y dijo ...

alors i ralo, pasqu in devo arreter l' rang'mint, i devo arvénir à l intrée , près du portal, artirer des plaques, pi des sacs d' jute in pagale qui avo mis là bo pour pas que ch' compteur i gele l hiver

mi j' voulo pas l' faire, m' mère nan pu, vu que ch'éto un nid à crapauds .......

alors i devo s allonger complet'mint au sol vu qui éto handicapé, pour pouvoir acceder au compteur pi l ouvrir

j y donno un coup d' main pour qui s ardreche, et j' courro vite fait aux cabinets ...

cor que j avo cor besoin d' li pour ouvrir l' porte....

pasque l' serrure, meme si ale avo été huilée à la fin du mois d aout d' l année d avant ...

bon , j' me précipito pas à l intérieur quand meme, vu que bin sur , meme si ché cabinets nous appartenotent, ché crapauds, eune fo qui zavatent vus qu in veno pu i zin avotent fait leu mason, tout in l' partageant bin sur avec ché zaraignées

vous dire si j' raviso pas 10 coups avant d' déchinte m' marronne ...

eune fo tout cha fait, j arveno donner un coup d' main à min père, mais sans grand enthousiasme, que d ailleurs rapidemint min père i m' dijo que cha s'ro bon , qui finiro li meme et que j avo pu qu à aller juer

aller juer, j auro bin voulu , mais tous ché juets étotent dins chte fameusse barraque du que min père i ringeo tout, alors j' préféro artourner vire m' mère dins l' chalet

autant min père i éto tout contint, tout énervé, autant quand que j' rintro dins l' chalet, à vire l' tiete dem' mère in auro pu accroire qu ale éto in deule

ale avo ker faire la cuisine ale mason , d abord pasque ch' fourneau ale le connaisso par cœur, qu ale avo aussi ché bons ustensiles à bruay, alors qu ichi, in avo eune viele cuisiniere chapée qui finquo au départ plus qu ale cauffo

et meme quand que min père avo installé eune gaziniere, m' mère ale avo pas plaiji à faire à minger vu que les ustensiles qui étotent ichi étotent pas de premiere jeunesse, i zavotent djà beaucoup vécus

souvint des assiettes, des couverts et des castroles qui datotent du début d' leu mariache
attintion à chte poele, ch' minche in bo i tourne, qu ale nous dijo à chaque coup .....

mi j' sorto rapid'mint dins l' gardin, allo aussi jusqu à ch' portal pour vire si yavo du passache d' carettes

pi rapid'mint , j' voyo m'mère sortir, et v'nir vers mi , ale parto in courses , des "ptites courses" vu que chaque année , ch' sel au moins i éto trop humite alors fallo aller dans merlimont villache à mon EGE

mais cha mes gins cha sera eune aut' histoire...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 17 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |