histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
arrivée de la télé et demandez le programme 2
par minloute le, 13/11/2017  

pour savoir si chéto ou non "intéressant" , pour la télé, yavo qu un mait' à bord, chéto min père

la télécommante ale existo cor pas, mais ale mason si, ch'éto min père .....

comme sur un batiau en pleine mer, i éto l' maite à bord, après diu bin sur ....


d abord j a eu des consines, mi qui avo tendance à virvolter, à m' printe mes pieds dins ché ...ché pieds de cayelle, à faire querre ché pots de fleurs , j avo été briffé

interdiction pour mi d approcher d' ech' poste, d ailleurs interdiction à tout l' monte , yavo qu min père qui avo l' droit d alleumer ché boutons pour que l' télé ale marche

ch' est à li que ch' gars qui avo mis in plache la télé avo donné ché zinstructions .....

m' mère ale avo fait eune approche que je diro "malheureusse" et pourtant cha parto d un bon sentimint, ale voulo mette eune fleur d' sur ch' poste

mon diu que malheur quo qu ale avo pas dit .... que si ale voulo que ch'poste i so foutu.... que l io ale allo rintrer dins l apparel et que tout i allo sauter...

ale avo dit pour s' définte qu ale auro mis un napperon in d'sous, mon diu ch'est pas qui avo calmé min père ...

min père, j' in a djà parlé, i avo eune gampe raite, alors autant au début , i éto "le grand manitou qui manie tout" autant cor assez rapid'mint y a comminché à nous délèguer des cosses à faire ...

autant ch éto toudis li qui alleumo et freumo l' poste, tintion ch est eune sacrée responsabilité cha, autant m' mère et mi in a eu dro à faire certaines taches

ouais, i n avo marre et j'el comprinds de devoir toudis s arlever pour régler chi ou régler cha , qu in a été réquisitionnés ...

enfin in éto toudis sous s' coupe, i raviso c' qu in faijo, i nous d'mindo d' "mette du chauffache" c'est à dire d' mette plus fort ou alors d' canger d' chaine ......

alors autant mi comme diro la florite , mi j' "mi a mis" , oh vinguette celle lale j a été la querre bin loin

j arprinds, autant mi j' mis à mis cor rapid'mint , autant quand que chéto am'mère qui le d'mindo, commint vous dire, in sinto monter l adrénaline, in sinto que cha pouvo devenir vite un drame, in sinto que cha pouvo vite monter en décibels

ch' est pas que min père i éto violent , bien loin de là, mais i éto pas patient, et i ralo souvint (eune légente urbaine dit que mi ch'est parel, enfin i parait ...)

donc i dijo am'mère, Odette va mette du chauffache, m' mère ale s' levo et ale allo tourner ch' bouton

nouzautes, in éto tindus, in savo que cha pouvo pas d aller, d ailleurs ale dijo en arrivant d' vant l apparel

ch'est ch' bouton là ? de peur que cha so pas l' bon, bon djà là cha commincho as' tende ...

alors quand quo qui s'passo quand que m'mère au lieu d' déchinte ch' son ale l aug'minto d un coup qu in s intindo pu dins l' pieche ..

quo que ch'est faux, min père i réussisso à crier "moins fort" plus fort que l'son qui éto à fond ...

là m'mère ale commincho à presque braire, et bin sur min père sans l'vouloir i en rajoutto eune couche " ch'est quand même pas compliqué d' tourner ch' bouton"

j' va faire eune tchiote pause, pasque j a oublié d' parler d eune chosse

la télé ale eto arrivée , in la raviso assis su ché cayelles del tape d' la salle à manger...

pi, un jour, in a vu débarquer un salon complet, eune banquette et deux fauteuls

tout cha de couleur noire, et d eune matière qu ale est asteure interdite vu que ch'est asteure eune espèce protégée, ch'éto en squaille

ouais rigolez mi au départ j avo cru que le squaille chéto un animal

alors le squaille, commint vous dire, chéto comme du cuir mais cha in éto pas, cha li arsemblo mais de loin quand même, in fait chéto eune espèce d' plastique

tout cha accompagné , d eune tchiote tape d' salon, et eune desserte à roulettes que d'dins té pouvo mette ché boutelles à zapéritifs et ché digestifs

mon diu , in éto devenu des rois, j'em souviens cor l'premier coup que j' m a assis dins ch' fauteul, ch'est comme chi chéto un trone

min père li, avec s' gampe i avo eu du maux au départ à savoir sin désincrinquer

j a oublié d'dire qui yavo un pouf, pour qui puisse y arposer s' gampe raite ...

j'vous a parlé des momints dines d eune tragédie grecque, quand que m'mère ale devo mette du chauffache

mon diu mes gins , yavo pire ....

ch'est quand que min père i li d'mindo d'canger d' chaine...

j' sais pas si chéto la peur, ou comme in dit asteure le stresse , bon d abord ale demindo si chéto ch' bon bouton à canger, bin sur ale avo dro à eune réponse lapidaire du ginre "mais cha a pas cangé d'puis hier" ..

alors là m'mère as' linço... alors j' sais pas si chéto l appréhension ou aut' cosse , y a des coups ale appuyo mais ale arlacho pas, min père i li dijo d'lacher l'touche et qu ale allo pas rester là jusqu à d'main ...

mais l' pire mes gins chéto les coups du qu ale appuyo pas bin et que cha faijo qui yavo pu d' touches d infoncées

donc in avo dro d un coup à un écran noir, et là min père i s énervo, y avo peur que m'mère ale auro cassé l'télé, m'mère ale savo pu quo faire, min père qui ralo, m'mère qu ale brait et qu ale s in va

mi , devenu ach' momint là, assistant de l assistant, j allo canger l' chaine et comme j y arrivo tout d' suite, min père i in armetto eune couche comme diro l aute, et m'mère ale éto arpartie dins s' cuisine ..

ale arveno avec ché tasses d' café, en brayant , in dijant qu ale éto bonne qu à faire à minger ou à faire la vaisselle

MAIS NON qui dijo min père, tout en rajouttant juste derrière "pourtant ch'est pas compliqué"...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |