histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la rue qui sint ....
par minloute le, 24/11/2017  

ch'est nouzautes, écoliers d' l école Loubet qu in l appelo comme cha ...

la rue qui sint, en fait ch'éto pas une rue ch'éto plutot un passache qui permetto de la rue Henri Cadot d' s artrouver Rue Alfred Leroy in évitant c'qu on appelo le cercle

j vous parle d' cha chéto fin des années 60 aussi et, al' reflexion j' sero pu vous dire du qu in atterisso su la rue Alfred Leroy , à quel indroit

j sais que plus tard, yavo un parking derrière, ch'est là que pas mal d' professeurs i garotent leu carettes ....et que de ch' parking là in pouvo arvenir sur la rue Alfred Leroy par un tchiot passache qui yavo au niveau du marchand d' vet'mints georges paul

après cha a cangé , cha a été arlié à la rue du Périgord, mais ach' momint là, j éto djà pu beaucoup sur Bruay ......

mais arvenons ach' fameux passache, qui s appelle in fait l impasse duquesne....

in l appelo la "rue qui sint" pasque dins chte rue là y avo un panneau du que chéto marqué "pédicure"

"drole" d' métier cha, j avo d'mindé am' mère à quo que cha servo un "pédicure", ale m avo donné l explication, mais j'me dijo que chéto un métier que j auro pas eu ker à faire, s occuper des pieds des zautes...jamais ....

j l' imagino elle ou lui, j' savo si chéto un homme ou eune femme qu ale faijo ch'te profession, mais j' me dijo que cha devo pas et' ragoutant tous les jurs ...

alors quand qu in passo d'vant l' affiche, in faijo semblant que cha sinto fort, qu in boucho sin nez comme si yavo eune odeur qui émano d'el porte ....

zallez dire, ché jones, i zont d' l imagination à arvinte , mais savez , comme dissent certains téléflimes, ch'est "inspiré de faits réels" ....

dins l' classe in avo un camarate que quand qui faijo très bio à Bruay , bin nouzautes in in profito ..., vu que ch'éto à ché zoccasions là qui metto l' ensempe meurtrier pour nos naziaux à savoir ...cauchettes sandalettes ...

vindiousse qui sinto des pieds chtilale, alors quand qu in passo dins ch' te rue du qui yavo un "pédicure" in bouchant sin nez et en s artournant sur li in li dijo que l odeur qu'in croyo sintir , ale veno pététe pas du pédicure, mais simplemint d' ses panards à li ....

zallez dire minloute i exagère cor, sauf que , véridique, j a eu l occasion quequ'zannées après d' partager la même chambe qu' li.....

j avo mis mes conditions.......

cauchettes et chaussures such' balcon sinon cha pourro pas l' faire ...
bin i li suffiso d artirer ses cauchettes, et d'les laisser trainer à terre quequ' mineutes, ale devenotent toutes raides , comme si ale zavotent d un coup eune raideur cadavérique ........ un mystère d' la nature ...

par jpp le, 27/11/2017

ech l'impasse Duquesne!!! sur ette photo minloute, el pédicure al éto al dernière maison in haut sur el droite. J'cros qu'al s'appelo Mme Carouge.
In tout cas j'ai bien connu esse petite fille Chantal Carouge qui s'est installée comme infirmière libérale un peu au dessus de la mairie de Labuissière. Té l'as peut ette croisé au lycée Carnot passe que Chantal al do avoir 61 ans.

L'impasse Duquenne , je m'rappelle pu mais al devo déboucher din l'rue Davy. Peut ette que Marcel i s'in rappelle.

In tout cas, si in ravisse ette photo : à l'intrée, du qu'i y a 2 barrières, sur la gauche chéto el marchande de sous-vêtements féminins et juste après, y avo eune grande salle qui servo de dancing après la guerre.
Et quand j'étos in 6è, in allo y faire nos cours de gymnastique.


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |