histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
vestiges de la seconde guerre
par minloute le, 08/12/2017  

sur nos plages de la cote d Opale, tronotent des restes de la seconde guerre mondiale
à Merlimont yavo su la gauche en direction de Berck, un gros blockhaus, et quand quand qu in raviso cor plus loin dans chte direction, in in voyo d autes qui jalonotent la cote

su la droite en direction du Touquet, y en avo un tchiot qui éto entre Stella et Merlimont , un tchiot ou pététe un qui au fil du temps i a rintré dans l' sape pour pu n in vire que le haut

si vous ravisez avec google maps, vous l' verrez cor, ché bien simpe suffit d' suiffe la plage entre Merlimont et Stella et vire à peu près au miliu, ch' pitit ruisseau qui vient de garden plage, et là in vo les restes d' la tourelle en béton

plus loin en arrivant sur stella , j' me souviens qu in in voyo un aussi

in les voyo mais chéto nin là qu in allo juer, d abord pasqu in avo été sermonés à l avinche par ché parints

fallo pas s in approcher, suffiso d'les raviser et d' vire qui ballotent du coté qui zallotent querre

sur qui zallotent pas s' renverser d un coup, mais ch' éto pas encourageant d y rintrer

in plus , chéto d' zindrots du que certains zéfants qui eux avotent l' drot d y aller, in avotent fait leur territoire

mi avec min cousin in éto courageux mais pas téméraires, et même quand que cha nous éto arrivés d s'in approcher, et d y rintrer, comme dijo min père , ché zallemands i zétotent partis depuis un momint mais yavo grinmint d'"sentinelles" ...

ouais chéto l' seul indro sul' plache du que té pouvo faire t' grosse commission à l abri des zautes, et savez quand qu in est tchiot, cha nous dégoute tout d' suite ché chosses là ....

yavo d autes vestiges de la seconde guerre mondiale cor bin visipes

sur la droite d' la plage, quand qu in raviso vers stella, yavo un muret en béton, un muret ou eune digue, qui arteno l' sape d' derriere

oh chéto pas bien haut ,cha nous permetto d' nous lancer d' là à des hauteurs phénoménales d un mète au moins ... et d atterrir sul sape d' la plage

nos parints avotent pas trop ker qu in y aille, ou tout au moins fallo faire attintion pasque juste derrière dins l' quemin qui permetto d' déchinte vers la plache , yavo grinmint d' tessons d' bouteles qui en tapissotent l accés

le sape cha vit, cha monte cha déchint, cha muche et cha fait arsortir des chosses enfouies aussi

d' temps en temps in voyo arsortir des piquets en forme d' tire bouchon qui servotent à tenir ché fils de fer barbelés

chéto cor c' qui resto l' plus aux abords des dunes, à la limite avec la plage, grinmint de tous tchiots morciaux de fil de fer barbelés ...

qu in avo ét mis en garte j' sais pas combien d' coups par ché parints, vous promenez pas pieds nus, ramassez pas cha, ch'est tout rouillé, et cha pourro vous faire des infections irrémédiapes ....

yavo pas qu au bord d' la plage que cha pouvo arriver d' trouver du matériel militaire datant d' la dernière guerre

un coup j éto avec min cousin et un garchon dont les parints louottent eune villa pas loin d' chez nouzautes

j avo eune dizaine d années pas plus

et dins ché dunes, sur eune espéce d arête en sape, ch' garchon i avo armarqué un truc bizarre

chéto en fer, cha avo l air d' ete rond, yavo des boulons d' vissés un peu partout

d' là in avo arvire ché parints, vous dire commint que cha chéto déroulé, mi m' mère ale m avo dit d' rester après à la maison, pasque tant qu in chavo pas quo que ch éto cha pouvo et' dangereux d aller dins ché dunes à ma grande frustration

in a su rapid'mint que chéto eune bombe inglaisse, eune bombe ronte, que chéto invoyé sur l iau , que cha faijo comme un ricochet pour printe del' vitesse et rintrer d' plein fouet dins ché fortifications

cor que ch' coup là, ale avo continué s' course dins ché dunes .....

bin plus près d' nous , in éto partis dins ché dunes avec les zinfants, et in a trouvé eune mine antichar , ale éto écrasée am' mote qui avo pu d'danger

mais quo qui m a pris del signaler à ché gendarmes en armontant d' la plage , j' leur ai dit du que chéto précisemint, bin j a du y artourner avec eux, alors que j' savo qui yavo aucun danger .......

asteure , le temps i continue à faire s' n affaire, à faire bouger ch' sape à faire disparaite d un coté, à faire arsortir d' là , bin d' zannées après


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |