histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
in carette vers Merlimont 3
par minloute le, 15/09/2018  

ouais, j' comprinds pas d ailleurs qui z avotent pas rebaptisé la route nationale qui meno à la mer , en "route à Léonce", l' prénom d' min père ..

ch' éto s' route le temps qui éto d'sus, et comme j' dijo tout c'qui pouvo ralentir la progression d' la carette vers la cote d opale , cha li faijo monter l adrenaline..

et cha l' faijo raler ..

in pourro comparer l' parcours vers la cote d opale, paradis des infants, comme dijo la publicité , ouais , in pourro l' comparer au chemin d' croix qui avo vécu Jesus ...

meme si zallez pu al' messe , vous vous souvenez qu à l intérieur d' l églisse yavo tout autour, toute eune série d' imaches qui relatotent les dernieres heures du Christ quand qui devo li meme monter sa croix jusqu in haut non pas dech 'terril, mais du Golgotha .......

bin nous chéto parel, in savo les "obstacles" habituels qu in allo trouver sur not' passache ..

d' abord fallo sortir del' rue, traverser la route nationale , et partir su la gauche

et djà à l époque , yavo du trafic... alors yavo ché zinstructions entre ch' pilote et ch' copilote ..

y a rin à droite ? si qu ale répondo m'mère, sauf que l' carette ale éto cor au miyeu d' el cote..

alors cha cha énervo min père.....

l' pire chéto quand que min père i lanço ché bidets du moteur du break peugeot au miyeu d' la circulation...

presque as' faufiler , au miu m'mere ale alo faire "chitt" , au pire ale allo dire "Léonce!!!!!"

mi à l arriere j éto pas rassuré non pu, vu que l' carette ale faijo pas 2 metes d' longueur, et j'a crains plus d un coup rester en rade au miyeu d'el route, face al' maison , pour le voyache le plus court en distance et éternel'mint pour mi ....

cha y est a réussi à passer, min père éto interieur'mint soulagé , meme que si y voyo des gins qui connaisso such' trottoir, i les saluo .....

cha y est in est parti, nous vlà chi parti , pu rin peut nous arreter, nous vlà in haut d' la cote des grands bureux , qu in dévale à toute blinte ...

"en route vers le bonheur" qui dijo min père, (yavo pas d écho du coté d'em mère)...
mi machinal'mint j' me suis mis entre ché deux fauteuls avant pour miu vire l'route , et tout aussi sec, j' do m armette am' plache , sul' banquette bin derriere m' mère ..

faut dire qu à l époque yavo pas cor d' ceintures de sécurité

sortir rapid'mint d' bruay, chéto la loterie ..

tout dépindo d' la longueur d' ché feux tricolores, et malheur à chti devant qui roulo so pas assez vite, so qui freino trop tot ..

meme si ch'feu i éto d un oranche presque rouche et que chti devo i s arreto, in avo dro dins l' carette à " in avo cor l' temps d passer à chinq"

cha y est in a pas trop attindu au carrefour du centre ville, du qu in voyo ch' prisunic su la gauche et ch' monumint au mort...

in passo d' vant l agence d' la voix du nord, du qui yavo toudis quéqu un qui lijo les paches du journal qui éto mis in vitrine

un peu plus loin , min père i raviso si y voyo pas sin camarate Boyaval sul' pas d'el porte d' sin magasin ..

faut dire que Mr Boyaval, beret sus' tiete , cigarette roulée au coin des' bouque, tablier bleu in coton, pantalon d'ville et chaussures de sport aux pieds, cha valo sin pesant d' cacaluettes ...

et dire que chéto li qui teno l eune des rares boutiques de sports d' bruay ....

mais passons, nous vlà chi dans la rue de la république, là machinal'mint min père i ralentisso, vu qu in passo devant ch' commissariat ..

du haut d' la rue d' la république, j a oublié d' vous dire qu' min père i s éto légér'mint ardressé pour vire si yavo pas trop d' carettes devant li et surtout si ch' feu in bas i éto d' quelle couleur ..

eune fo ch' feu là passé, in passo devant ché stations essence qui yavo su la droite, j a l' souvenir qui y en avo trois à la suite..
puis l' dépot des zautobus artésiens d un coté, et d l' aute la cité des musiciens ..

nous vla chi in bas del cote qui meno à divion, plus précisemint au carrefour de la croix de grès

yavo eune pente importante 200 metes avant ch' feu, et là en s approchant on sinto qu' min père éto des plus concentrés ...

sur que chéto pas un pro du démarrache en cote, faut dire as' décharge, qu avec s' gampe raite, i avo sul' carette un "bricolache" au niveau des pédales ...

pour vous dire , normal'mint y avo un permis espécial et "normal'mint" y pouvo pas emprunter des routes à fort traffic

vous dire commint que chéto fait ch' fameux bricolache, j peux l' faire qu avec les ziux d un éfant d' eune dizaine d années , yavo un cabe d' frein arlié d eune pédale à un levier rajouté sul' coté du volant

quand qui devo changer de régime , i devo lever ch' levier d'un coté, et d l aute actionner le chang'mint d'vitesses

ouf yavo pas trop d' monte, in a réussi à arriver au niveau du faux plat montant juste avant ch' feu, à ardémarrer sans trop d à coups et sans trop faire rugir ch' moteur ...

enfin pas trop , et la tension ale est aussi vite ardéchindue dans le coquepitte ....

et nous vla chi such' plat in haut d' divion, in passe devant la librairie Pathoor, pas loin y a eune grande affiche peinte sur un pignon d' mur , ch'est marqué "vin fou Henri Maire"...


cha y est , d un coup, brutal'mint, eune fo la cité des corons de la clarence passée (avec ché masons ringées bin horizontal'mint sul' flanc de la colline), in quitte le bassin minier pour s artrouver dans l'pays des cinses et des patures ...

direction Ourton et Dieval, mais cha ch'est eune aut' histoire...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |