histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
allouine
par minloute le, 31/10/2018  

in va printe sa langue du dimanche pour commincher ...
"il fut un temps"...
ouais il fut un temps du qu in féto le mardi gras .......

ch éto vers février ou mars, cha dépindo du calendrier ......

che fameux mardi gras, ch éto l' dernier jur d une semaine du qu in s' rimplicho la panse, (chéto cor bin suivi à la fin du 19 ème sieque) vu que le lendemain (cha j' l a connu) ch'éto le mercredi des cendres ...

souvenir d'avoir été tout tchiot avec min père à la messe au soir, d' l avoir vu arvénir d' l autel du qui avo été communié, comme ceusses qui l' avotent précédé, avec eune trace d' cendres sur sin front

j m éto artourné autour d' mi, et ch' a paraisso bizarre, d' vire tous ché gins, hommes ou femmes, jones ou vieux avec ch' te trace in haut du visache, sans que cha fasse rire pas personne ....

à la suite du mercredi des cendres, allo arriver la période du careme , du que qui fallo minger moins durant quequ' semaines, avec au miyeu, bin sur la mi careme, du qu in pouvo minger un bon coup avant d s' arfaire ceinture ......

meme si quand que j a connu cha, j a pas souvenir qu in mingeo moins, surtout min père ..... comme mi asteure ....

mi j a l' souvenir du mardi gras, d' abord dins ché vitrines des magasins ...

d' abord faudro armercier l essor du tout plastique du début des années 60....

in trouvo des masques in plastique à tire l arigot , et même ch' coiffeur Noël i n in metto dins s' vitrine, entre ché lotions Pento et ché photos d' mannequins aux caveux super laqués, djà mis in couleur avec le Rojas plis......

à l époque "les vedettes" chéto les masques des sept nains, de Blanche neiche, et de Zorro ...

à chte périote là, in allo in acater un à mon d' chez Defernez , bonneterie, articles funéraires, articles scolaires, j in passe et des meilleurs .......

i zétotent accrochés à l intrée, sous la surveillance pointue de Louise, la seule qui teno in fait la boutique...

s' soeur Léonie, fallo rin li d'minder , ale dijo toudis "j' sais pas si n a cor" en préambule ...

quant à Léon, li i éto cantonné, pauv' garchon, à artaper ché matelas

bon vous d' direz i pouvo faire qu' cha, mais chéto un sacré trio, qui devo bin avoir plus d'70 ans passés ........

quand qu in rintro j'faijo eune derniere requete pour avoir un masque de zorro, mais j 'm artrouvo avec ch'masque des 7 nains


m' mère ale veno ichi , j' diro presque la mort dans l âme, vu qu un masque i faijo pas eune année

et même , comme in l utiliso vraimint que pour la périote , i duro pas plus d une semaine dins l' meilleur des cas .....

ch' casso toudis l'élastique qui yavo derrière, j artiro ch' masque d eune façon trop brusque

brizaque qui dijo min père

ah n a eu des masques avec agraffes su ché cotés, pour faire tenir le lélastique .....

j' sais pas si vous vous souv'nez mais quand qu in l' metto , in sinto bin ch' plastique ......
am'mote qu in a pris d' sacrées émanations d' pétrole ach' momint là ..

yavo quand même des inconvénients, si té courro avec , t éto vite in n ache in d' sous ...

et eune chosse que j' me souviens bin, j dévalo l' tchiote pente qui veno du gardin, avec ch' masque su min visache.....

et savez in courant j a bougé ch' masque, j avo pu les zeules in face des trous, ch' est l' cas del dire .....

et j a rétalé m' gamelle such' caniveau del courette ...

asteure allez parler d' cha à ché jones .... djà qu ale éto vraimint tombée en désuétute, vlà ti pas qu est arrivée d' l aute coté d' l Atlantique , la fête l aloyne......

assez duch'mint les toutes premières années, mais asteure ché rintré dins les moeurs

j' critique pas ch' te fête, bon ch'est un sacré filon pour ché commerçants, des dépenses supplémentaires pour ché familes, un filon aussi pour ché dentistes , cha va donner des caries tout cha ...

sans compter tous ché gosses qui vont v'nir buquer at' porte pour avoir des bonbons ...

minloute, mets te al' plache d' ché jones, aloyne i zont ker cha ......

j' dis pas l' contraire, mais j' su triste, triste qu au moins in n a pas arrivé ichi à faire cohabiter les deux fêtes

aloyne et mardi gras .......

autant mardi gras ichi , cha dit rin à ché jones d asteure...

paradoxal'mint suffit d artraverser l Atlantique, d aller au Québec ou en Louisiane, in Amérique même , pour vire qui zont réussi à faire cohabiter ché 2 fêtes ...

pire, allez in Louisiane, au sute des États Unis, bin i a grinmint d endroits qui sont plus "mardi gras" que "aloyne"

à m' mote que ch'est pasque au départ in y parlo français et qui zont réussi à garder une partie d'leurs traditions ...

ichi en France, in reste bouque bée , tout c'qui vient des États Unis ch'est bien, au risque d' vire nos traditions disparaite

cha sero pas d' la mondialisation cha ?


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |