histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIERE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)
  Ém MÈRE 2ième partie (04/06/2019)
  L'Étoile d'Amour (02/06/2019)
  Ém MÈRE – 1ère partie (02/06/2019)
  UN GRAND GARDIN – 2ième partie (25/05/2019)
  le bouquet de persil de Maman (25/05/2019)
  le nom de la rose (22/05/2019)
  sur le site et sur Facebook (21/05/2019)
  UN GRAND GARDIN – 1ère partie (21/05/2019)
  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D'ÉTUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Ém MÈRE 2ième partie
par berlens78 le, 04/06/2019  

Cha chétot ses journées in semaine ; mais l’diminche y’avot pas grande différence. Alle s’lévot aussi d’bonne heure pour préparer ch’ repas du diminche avec chés hors d’oeuve pis faire sin tiercé in acoutant chés pronostics d’ Maurice Bernardet, s’n’orelle collée dins ch’poste su ch’ l’armoire à vaisselle délle cuisine. L’diminche in mingeot dins l’grande pièche, du qu’y avot par terre du balatum qu’ souvint j’avos passé min samedi soir, avec min tiot frère pis ch’tchien, à astiquer à genoux avec des loques par terre. Et l’après-midi, soit in archuvot délle famille, soit in allot leu rinde visite.

Min père dins tout cha ? y travaillot in faijant les postes et quand y travaillot pas ou qu’y dormot pas, y’étot dins sin gardin ou sin camp. Quand y’étot d’nuit, y rintrot à 6 heures et demie et y’allot s’coucher jusqu’à midi. Quand y’étot du matin, y s’in allot à 5 heures et demie et y rintrot à 3 heures. Et quand y’étot d’l’après-midi, y mingeot d’ bonne heure pour partir à 1 heure et y rintrot à dix heures et demie du soir. Du coup, y s’véyotent pas souvint et cha valot miux pour nos zorelles… Alle trouvot toudis à ardire sur li et des fos cha faijot d’ zétinchelles …

In vacances, alle y allot pas souvint ; 3 seminnes au mois d’août à Berck in location. Pis ché tout. S’vie alle étot tous les jours parelle. Ses vêtemints alle les acatot à ch’ marqué. Ses sorties chétot faire un tour au cercle, Priminor, chés Nouvelles Galeries. Aller amont Marchands Frères faire faire un costume éd’ communion pour l’un ou l’aute, acater des cauchures àmont Peuvrel au Soulier d’or, … Des fos, chétot rare, in prénot l’autobus artésien pour aller à Béthune vire chés magasins su’ l’plache dé ch’ beffroi mais in s’y sintot pas à l’aise, chés gins y zétotent pas comme nous, chétot délle bourgeoisie…

Alle étot toudis continte et alle s’plaignot jamais. Jamais malatte. Alle a passé s’vie à s’occuper d’ses garchons et dé s’maison. Y fallot qu’cha soit toudis proppe et ringé, passe que n’importe qui y pouvot rintrer à tout bout d’champ ; des amis, des voisins, délle famille ; et si qu’y aurot eu eune loque qui trainot par terre ou cor eune tabe pas essuyée ou s’ cuisine mal ringée et qu’cha se s’rot su, s’réputation alle étot ternie pour tout s’vie !

L’réputation, cha y fallot y faire attintion ; in devot ête eune famille honorabbe ; des gins respectabes. Et pour cha m’mère alle veillot au grain : in étot toudis propes et bien habillés et minme si nos coeudes et nos fonds d’maronnes y zétotent racommodés, l’ principal chétot qu’y n’y euche pas d’trous ! Parelle pour chés cauchettes : si in devot artirer ses godasses et qu’y avot un « oignon » qui dépassot, chétot la honte ; et in manquot pas d’avoir des réflexions : « ben ta maman elle racommode pas tes chaussettes ??... » qu’alles demandotent insidieusemint chés vieilles biques … Tout pouvot arriver à tout momint ; alors fallot pas baisser la garde : « tiens-te drot », « mets pas tes mains dins tes poches », « dis bonjour », « mets pas tes dogts dins tin nez », … Avant d’aller à l’école, chétot l’inspection générale : ch’ nœud d’ cache nez bien serré, l’cagoule bien fermée sur chés zorelles, ses gants à l’indrot, ses lachets biens faits avec un double noeud, ses cauchettes armontées, pas d’nasses à sin nez, … « t’a pris un mouchoir ? », « t’as pas oublié t’malette ? »…

Chétot quoi s’récompinche à m’mère pour tout ch’ l’ouvrache là ? qu’in li dise « vos garçons y sont bien élevés », « vous avez de la chance, vos garçons y travaillent bien à l’école » « y courent pas chés rues ! ».. In n’avot pas gramint d’sous mais l’principal y’étot pas là ; y’avot pas besoin d’ête à la mode ou sapés comme des milords. Y fallot juste ête propes, bien élevés , pas dire éd’ gros mots pis pas parler patois (chétot parelle). Et cha chétot s’fierté à elle tout seule.

Quand in a été pus grand et qu’alle avot pus assez d’ouvrache pour occuper ses après-midi, alle a trouvé du boulot comme femme de ménache à l’agence pour l’emploi ; alle y a passé 2-3 heures tous les soirs pendant 15 ans ; min père qui étot artraité y l’y donnot un coup d’main. Pis y z’y ont donné s’retraite mais l’ machine alle s’a jamais arrêtée ; travailler, pas rester à rien faire, passer ch’ balai 10 fos par jour alors qu’in aurot pu minger par terre tellemint qu’ chétot proppe, chétot comme cha pour elle éd’ pis s’ jeunesse qu’alle l’avot passée à l’école ménagère. Chu qu’alle avot appris là, cha y a servi tout s’ vie.

L’ machine alle a comminché à ralentir quand alle a dû quitter s’ maison pour aller in appartement dins un foyer du 3ième ache quéques années avant sin départ à 96 ans. Chétot des zautes qui vénotent faire sin ménache pis sin minger. Y’ avot pus chés lits à faire. Y’ avot pus sin gardin pour aller quère du persil avec ses ciseaux. Alle servot pus à grand cosse alors alle s’a laichée un peu aller.

J’ai artrouvé eune paire éd’ photos dé s’jeunesse, d’sin mariache quand alle étot jeaunne… avec min père. Ché des photos qui zont été prises déjà dins des gardins d’corons ; alle aura vécu presque tout s’vie dins chés corons ; alle étot pas fille éd’ mineur, alle étot d’la campanne et in plus fille unique. S’mère alle l’avot choyée. Et sin rêve chétot d’avoir eune maison à elle, d’ « accéder à la propriété » ; mais min père y’a pas voulu. Alors alle a jamais eu d’maison à elle mais alle a toudis fait comme si. Et à plus d’90 ans alle faijot cor sin ménache tous les matins dins s’maison louée à la SIA… Pis à minger… pis sin racommodache …

Sur tous chés photos qu’ j’ai gardées d’elle, in l’vot toudis souriante. Dès qu’y avot quéqu’un, alle souriot, minme si chétot quéqu’un qu’alle avot pas quère. Fallot toudis faire bonne figure, jamais s’ plainde, de rien, et surtout pas raconter ses zhistoires à personne, rien faire vire, que chés voisins y peuchent surtout pas croire ou imaginer … Chés comméraches sur les zautes familles dé ch’coron cha allot bon train mais surtout pas su’ s’ famille ; alle aurot été déshonorée.

Aujourd’hui, alle est pus là ; mais j’ai toudis s’ n’oeulle qui m’ravisse au-d’sus dé m’ tiête : « fais attintion, in vot tout », « tin noeud d’cravate y’est d’coin », « t’quémiche alle dépasse », « t’as pas oublié d’prinde un mouchoir ? »… Minme si des fos cha saoûle, cha fait du bien d’sintir qu’in n’est pas tout seul, qu’y a toudis quéqu’un qui veille sur ti ; et comme cha pour l’éternité.


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |