histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  PHOTOGRAPHE CRENDAL (07/12/2019)
  LearningApps (07/12/2019)
  ANCIENS COMMERCANTS DE BRUAY (04/12/2019)
  El mariache d’Anatole et Pauleine (30/11/2019)
  CH MARQUE D BRUAY (29/11/2019)
  l' arrivée à Merlimont (25/11/2019)
  instrument de musique de notre infance (24/11/2019)
  Merlimont Barcarolle..... (23/11/2019)
  PICHOTIERES (23/11/2019)
  ANNIVERSAIRE (21/11/2019)
  Merlimont les gauffres (21/11/2019)
  pour ceux qui ne vont pas sur facebook (21/11/2019)
  Merlimont c'était un pauv' gars (20/11/2019)
  Merlimont le magasin de souvenir (19/11/2019)
  Merlimont, L Ambiance (18/11/2019)
  Merlimont le Dé d' Argent (17/11/2019)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Merlimont au soir partie 1
par minloute le, 08/09/2019  

Quequ'fos suffit d' pas grand cosse pour qu un souv'nir i vous zarvienne d un coup, et avec li toute eune série d émotions,,,,,,,

in avo arsorti un « viu » rével , oh pas si viu qu' cha mais un modèle qui arsemblo à c' quin trouvo dans l' temps

savez ,,,rond, avec l' sonette aud' sus , pi surtout avec ch' fameux tic tac ,,,,,,

et là au soir, dans le silence total , j a arvu l' visache concentré d' min père in train d' juer au diamino au soir , au chalet, à Merlimont ,,,,,


Merlimont toute fin des années 60, la nuit ale a tombé, in est rintré du dernier tour à la plage ,,,,,,

j a fait ch' calcul à l instant ,,,,,,,,

entre aller querre ch' pain,
pi après la voix du nord,
pi un aut' tour vers 10 h,
queque fos meme après avoir fait un tour au marché
pi après minger ,
pi eune fo des coups vers chinq heures quand qui faut aller ker en « urgence » quequ'quosse à Super Egé, que cha m impecho pas d faire un détour du diape pour aller vire la plage, que j' rintro tout essoufflé presque dégouté pasqu yavo eu un monde du diape, eune queue qu ale commincho au fond du magasin , au niveau del viante , qu en fin d' compte cha expliquo min retard d'bien 10 mineutes ,,,,,,,,,,

et bin sur ch' dernier tour, chtilale avec min père , pour aller vire le coucher d' solel ,,,,,
bin tout cha mes gins cha fait 6 ou 7 coups ,,,,,,,,,

Merlimont, la nuit ale est in train d' querre, m' mère ale rale pasque j éto cor in train d' juer dins ch' sape derriere le tchiot chalet au lieu d' ranger comme al' me l a d'mindé ,,,

j avo deux mineutes à tout rimballer, ou plutot à tout baller à l intrée d' la viele cabane in bo qui servo d' remise pi d' freumer la porte (avec un morciau d' champe à air d' pneu d'vélo, qu in coinco dins l' poignée, cha s invente pas ,,,, )

après j' rintro ou plutot j' em dépécho d' rintrer , vu qui pouvo y avoir des monstres , ou des loup garous qui pourrotent m attraper juste avant que j' rinte au chalet

(comme auro dit m' mère , chéto pasque j' liso les « mandrake » , ché bandes dessinées qui y avo à mon d' min cousin)

j' em dépécho d atteinte la porte vitrée , pi l intérieur du que la lumiere ale simblo vouloir m accueillir

bin sur j' arrivo à toute blinte, j' 'monto ché quequ' parpaings qui servottent d' escayer, et j attrapo l' poignée pour rintrer

j a marqué '  « j attrapo », ch'est bien l' mot, j' em dépécho d' ouvrir la porte ,,,
souvint dans mon élan, j' donno un coup d pied dins l' porte que chéto pas eune porte blindée ,,,,

que j' déboulo à l intérieur , tout en intindant min père raler ,  enfin raler ch'est un terme « édulcoré »,,,

in devro plutot dire, meme si cha paraît un gros mot , et qui n' a qui pourrottent croire que minloute i manque d'respect à sin papa,,,

nan, i faut dire, que min père i gueulo,,,,,,

i gueulo, « brisaque, si tel casse té va l arpayer » , et ch'éto accompagné par la fameuse formule qui li apparteno « ch' est pas eune brouette » ,,,,

cha voulo dire qui fallo ouvrir duch'mint et pas comme un ébeulé ,,,,

cor que y a des coups cha m arrivo aussi d' em' faire ingueuler, ch est quand que j ' l arclaquo et que ché vitres i zin trimblotent ,,,,,

et m' mère ale m in armétto eune couche , comme cha m éto arrivé plus d un coup, que j' m éto pas essuyé ché sandalettes such' paillasson dehors ,,,,,,,,

et que j éto rintré avec chinq kilos d' sape aux pieds , que cha crisso such' vieux carrelache à damiers, bleu et noir ,,,,,,,

ch' sape dins la mason , chéto la hantise d'em mère ,,,, ale avo toudis sin ramon à la main, fallo bin essuyer ché zortiaux avant d' rintrer dinch' lit « et d in faire rintrer d' dins des tonnes d' sape » comme ale dijo ,,,,

in pourro dire de façon plus générale, qu ale avo pas trop ker et' à Merlimont, ale préféro s' mason

j allo dire « sin confort » ou in devro plutot dire qu ale avo pas ker utiliser ch' matériel «  réformé », en bout d' course, qui avo été rimplaché à Bruay , mais « qui éto cor bon » pour et' utilisé à Merlimont ,,,,
ché vieles castroles, ché viux couverts , ché payelles avec ch' manche in bo qui tourno ,,,,,
pi savez ale avo pas s'grante cuisiniere, alors cha li allo pas ,,,,,,,


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 12 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |