histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 1 (02/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Merlimont au soir partie 3 rectification
par minloute le, 13/09/2019  

Nan, j' su pas trop contint d' ce que j a écrit, là , dans ch' dernier sujet ,,,,

pas contint, ou plutot comme in pouvo trouver sur mes carnets d école ,,,,« aurais pu mieux faire » , aurais du mieux faire , ouais ,,,

pasqu' al' reflexion, les soirées à Merlimont ,cha a évolué ,,,,, cha a pas été tout ' d' suite comme j a raconté juste avant ,,,,

pitit j avo dro au soir, à lire dins min coin min Perlin et Pinpin, pi plus tard Fripounet et Marisette, ou cor miu , j' l a cor d' ailleurs , min « Pif Pocket » de l année 1966 ,avec Maurice Biraud in couverture ,,,,,,,,

après j a eu dro à juer avec m' mère aux bidets, eune partie, eune seule , vu que , « paraît il » j auro été mauvais jueur ,,,,,

cha m étonne d' mi, pasque tant que j' gagne , j' su contint ,,,,après ouais ch'est sur comme diro l aute que j' sero plutot du ginre à « saquer min nez » ,,,,,,

et comme cha m énervo d' pas toudis gagner, cha m évervo et ch'éto pas l' but avant d aller s' couquer ,,,,,,,,,,,

j a parlé du Diamino, l'ancetre du « scrabelbimboum » comme auro dit min père
(ouais yavo ker inventer des mots à li),,,,,,,,,,,

mais l' Diamino j y a jué que j éto djà plus grand , pasque fallo quand meme du vocabulaire pour y juer ,,,

j a toudis l' souvenir qu un coup j éto sur d' pouvoir mette toutes ché lettes et d' faire un gros score, j pouvo écrire « SORRUS », savez ch' nom du pitit villache qui yavo avant d arriver à Merlimont

tout fier, j' mets ché lettes, tout fier, et min père qui m' dit « nan , cha marche pas , in met pas ché noms propes »

j avo été vesqué ch' coup là, la preuffe j' m in souviens cor plus d' cinquante ans après ,,,,,

nan, entre temps , yavo un jeu, quo que j' dis «LE JEU » de Merlimont , le mille bornes ,,,

j' vous zexplique pas commint qu in y juo, cha n a pas d' secrets pour vouzautes non plus

ah combien d' coups qu in a intindu dans l' silence del pieche, le fameux « coup fourré » rageur qu in crio quand qu in nous metto un feu rouche et qu in avo dins sin jeu le véhicule d'pompiers, « véhicule prioritaire » ,,,,

ah combien d' coup in espéro sortir du sabot in plastique, le feu vert pour ardemarrer, ou la carte à 200 points du que d' sur yavo eune hirondelle d' dessinée ,,,,,,

après 2 parties, mes parints i zarrettotent , mi j' voulo in faire eune troisieme ,,

mais paraît il que cha allo m énerver ,,, et que j'devo m arplonger dins mes bandes dessinées avant d aller m' couquer ,,,,

après mes parints , sortotent ch' jeu de diamino, et j' dos dire que l' premier coup qui zont bin voulu que j' jue avec eusses, j éto fier, ch'éto comme eune nouvelle étape

adieu ch' jeu d' bidets et chti de l oie, cha ch'est pour ché zéfants ,,,,,

autant au mille bornes cha juo assez vite, autant au diamino , in prenno quequ' fos son temps pour juer, à provoquer quéqu'fo la réaction d un des jueux , du genre «  faudro juer quand meme » , ou «  tindors pas » ,,,,,

tout cha rythmé par le tic tac ambiant du rével

j' vo que j in a pas cor grinmint parlé ,,,

ch' éto un modèle qui devo dater comme diro l aute,,,

de marque Jaz s il vous plait, j a pas d' mérite chéto marqué d' sur, pi yavo l' symbole du coq au miyeu du cadran si in avo eu l' moindre doute

i dato, et savez connaissant min père qui jetto rin , comme i avo été rimplaché par un modèle moins bruyant à Bruay, i éto vénu finir s' carriere à Merlimont ,,,,,

avec ché zassiettes dépareillés, ché couteaux de la marque le Tonkinois,,,qui coupotent pu grinmint , mais qu in gardo quand meme ,,,,

faijo du bruit ch' rével, ah dire qui « berço » nos soirées, cha sero en d' sous d' la vérité ,,,,

ch'est plutot si i s arreto qu in auro sursauté, d intinte d un seul coup un grand silence ,,,

mais cha pouvo pas arriver vu qu' min père avant d aller s' couquer , i li armonto tous ché rouages à l intérieur


en fait cha teno presque plus del crecelle que du rével, mais que voulez vous,,,,,

ch' éto l' bruit qui accompagno les soirées à Merlimont , avec mon papa et ma maman ,,,,,,,,

oh yavo un aut' bruit aussi, chéto l ouverture del boite in fer du que d'dins avo ché bonbons ,,,,,,,,,

bonbons acidulés à la menthe de la marque « la pie qui chante pour min père »
bonbons acidulés aux fruits pour m' mère

sans quo in s arjoigno tous à minger des Lutti ,,,,,,,,,,,

mi, mes préférés chéto les krema, savez les krema batna, pi ceux qui étotent à la réglisse ,,,

sans parler mes gins du zan en rouleau, avec ch' chuque au miyeu ,,,,,,,,,

ch'éto un temps tout simpe, à Merlimont,,,,sans télévision

vous dire que j auro ker en arvivre eune soirée comme cha , toute simpe , eune seule meme qu eune seule ,,,,,,,


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |