histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «Poilus» (10/11/2019)
  MIN MONONQUE (2ième partie) (09/11/2019)
  Au revoir Jean-Marc (08/11/2019)
  MIN MONONQUE (1ère partie) (06/11/2019)
  tour à la Toussaint (01/11/2019)
  L' TOUSSAINT (30/10/2019)
  faire un bec à Marie (27/10/2019)
  les bios mots d' la langue française .... (27/10/2019)
  RINTRÉE DES CLASSES (25/10/2019)
  d' la viante rouche .... (21/10/2019)
  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  El dame blanque d'Esquelbeck (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
PICHON ROUCHE ET BITACLÉ
par berlens78 le, 11/10/2019  

« M’ man ! Ravisse !! j’ai gagné un pichon rouche !!... » (photo 1)

Cha devot ête à l’ducasse du 14 juillet ou nan putôt à l’ braderie, l’ deuxiinme diminche d’ octobe. Au cerque, à ch’ coin du lycée, y’ avot toudis un tirloteux qu’in pouvot gagner des pichons rouges et des moniaux.

« Ah ben in est proppe, y manquot pus qu’ cha ! Quo qu’in va in faire ? T’as minme pas d’ bocal pour él’ mette !»

Ah ouais, ché vrai, du qu’ j’allos l’ mette ? dins un grand bocal à conserffe ? chétot pas assez grand ; dins eune bassine ? ém’ mère alle voudrot pas. J’ vas d’minder à min père, des fos qu’ li y’ aurot eune idée.

In a été vire avec ch’ l’équelle dins ch’ garnier qu’ y avot in haut délle baraque délle cour, du qu’ min père y mettot tous ses viézeries ; comme j’étos pas grand, y m’a dit d’ aller vire au fond à quatte pattes avec élle lampe éd’ poque ; mais dins tout ch’ fourbi rimpli d’ toiles d’araignées pis des crottes éd’ souris, rien qui aurot pu arsenner à un bocal.

Pendant ch’ temps là, ch’pichon dins sin sac in plastique y comminchot à tourner d’ l’oeulle, alors j’y ai armis eune bonne giclée d’iau toute neuve dé ch’ robinet. Après eune paire éd’ loopings, y’ avot l’air armis à plache ; mais j’allos pas faire cha tous les chinq minutes ; dù qu’ j’allos trouver un bocal ? J’ sus allé vire amont délle voisine mais alle é’ n’avot pas ; pis amont d’ min camaratte Jojo, qui li, y n’avot un mais y’avot déjà des pichons d’ dins… Alors in attindant, j’ l’ai versé avec l’ iau d’ sin sachet dins eune casserole.

Et j’ sus artourné vire ém’ mère, avec élle tiête d’un qui aurot fait dins s’ maronne ; « M’man, s’il te plaît, té peux m’ prêter des sous pour aller n’acater un à ch’ marchand ? I dot in vinde passe qu’y n’avot plein s’ n’ étalache … J’ té les rindrai chés sous quand j’aurai archu mes zétrinnes.. » ; « Ouais, cor des sous jétés par chés ferniettes ; combien qu’ cha coûte cha ? » « j’ sais pas, j’ vas aller demander ».

Du qu’ j’ habitos, à l’ première porte délle rue d’ divion, jé n’avos pour deux minutes in courant pour aller demander à ch’ marchand ; deux minutes pour déchinde et chinq pour armonter … J’arviens tout essouflé : « Y n’a des grands, des pétits et des moyens, i sont à …(jé n’sais pus chés prix)» ; « Ouais, ben prinds z’in un pétit, cha ira ». « I va pas avoir assez d’ plache là d’dins, m’man ! j’ peux prinde un pus grand ? Pis si jamais qu’ jé n’arganne un aute, cha s’ra miux … » ; « commint cha ? n’argagner un aute ? Y n’a assez avec un ! in va pas faire un élevache !
… ».

Bon, j’avos réussi à y faire dire ouais ; alors j’ sus ardéchindu au cerque in courant avec chés sous dins m’ main. Heureusemint y’ avot pas core rimballé (l’ braderie chétot que l’ diminche au matin in ch’ temps là) et des bocals , y n’avot core. « Tu veux pas tirloter encore une fois mon garçon ? Pour en gagner un autre ? Y va s’ennuyer dans son grand bocal tout seul ton poisson … ». Ché vrai ; quo qu’y allot faire tout seux dins sin bocal tout l’ journée à tourner in rond ? J’avos maux à min cœur pour li ; j’ pouvos pas l’ laisser comme cha mourir éd solitude et d’ innui ou cor éd’ tourner sot, jé n’étos responsabe, chétot min pichon … Alors j’ai tirloté, juste eune fos , hein ! Et j’ai gagné du premier coup ; j’étos tout contint ; y m’a laissé cujir et j’ai pris un bitaclé (un qui étot d’ tous les couleurs, rouche, noir et blanc). Au momint d’ payer, y m’a d’mandé quoi qu’ j’allos leur donner à minger. J’in savos rien ; quoi qu’ cha minge un pichon ? Des zépluchures éd’ pétotes ? des miettes éd’ pain ? Nan, nan, nan, rien d’ tout cha ; cha minge des « paillettes » ! … alors y m’a sorti eune pétite boite avec des paillettes d’ dins d’ tous les couleurs, qu’y fallot in mette juste eune pinchée au matin pis au soir. Y m’a dit aussi qu’y fallot canger l’iau tous les deux ou trois jours. Vinguette ! chétot compliqué des pichons ! Et pour finir, y m’a donné un pétit sachet avec des cailloux d’ tous les couleurs à mette au fond dé ch’ bocal, pou l’ décoration pis armucher chés crottes. (photo 2)

J’ sus armonté avec tout cha dins mes mains, ch’ bocal, ch’ minger, chés cailloux et ch’ bitaclé. J’ai buqué à l’ porte avec min g’nou pour qu’ mémère alle vient m’ouvrir. « T’as vu ? jé n’ n’ai gagné un deuxiimme !!! Comme cha y s’ ra pas tout seux, y’ aura un camaratte pour s’amuser tout l’ journée quand qué j’ srai à l’école … »

In fouillant dins ch’ garnier, j’ai trouvé eune tiote épuisette pis un pétit pont in pierre ; j’ restos des heures min nez collé à ch’ bocal, à attinde qu’i passent in d’sous ; des fos aussi, j’ rassaquos eune paire éd’ cailloux du fond pour z’ armette in haut et les raviser déchinde un par un tout duchemint in zigzaguant. J’attindos aussi l’ momint d’ leu donner à minger in ravisant par in d’sous et in ouvrant m’ bouque tout grand comme si qu’ j’étos un pichon mi aussi. Chés paillettes, alles faijotent qu’eune vision ; mais j’in donnos pas plus que ch’ marchand y m’avot dit. Si j’in donnos d’ trop, y zaurotent leur vinte qu’ y aurot comminché à gonfler et y s’ rotent morts étouffés… (photos 3 et 4)

Quand que l’iau alle étot pus trop claire et qu’ chés pichons i restotent à l’surface à respirer avec leu bouque grand ouverte, chétot l’ momint d’ canger l’iau ; avec élle tiote épuisette, j’ mettos chés pichons dins eune casserole l’ temps d’ nettoyer ch’ bocal pis chés cailloux tout guilants. Armette délle bonne iau froide tout prope et vider d’ dins l’ casserole avec chés pichons : cha leur faijot un sacré plongeon ! Et après cha i zétotent tout contints, i nageotent tout partout in s’arpoursuivant, heureux comme des pichons dins l’iau …

J’ai tout fait bien comme ch’ marchand y m’avot dit, et pourtant, in m’ lévant un matin pour aller à l’école, j’ai artrouvé mes deux pichons qui faijotent du surplache à l’ surface avec leu vinte à l’air … Quo qui s’étot passé ? Eune tempête dins l’ nuit ? Chétot pas dé m’ faute, j’avos bien cangé l’iau tous les trois quate jours, tout cha. Pétête qu’y s’ étotent battus ? ou bien qu’ cha vivot pas viux un pichon ? Ou alors que ch’ tchien qui étot toudis in train d’ les miler y leur avot fait un sort ? ... Jé l’sauros jamais. J’ai j’té chés pichons dins l’ vielle lessiveusse au bord dé ch’ gardin dù qu’in mettot chés restes et chés zépluchures. J’ai nettoyé eune dernière fos ch’ bocal et chés cailloux, brossé ch’ pétit pont in pierre, et ringé tout cha dins ch’ garnier délle remisse. Et j’ai pus jamais eu d’ pichons.

L’année d’après, alle braderie, j’sus artourné vire ch’ marchand, pis arcomminché à tirloter. Mais l’ fos chi, jé n’ voulos pus d’ pichon ; et j’ai gagné un moniau tout gris avec un biau bec rouche : un bec de corail qui m’a dit ch’ marchand…

Mais cha cha s’ra eune aute histoire (la suite dins eune paire éd’ jours …)


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |