histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  petit pont , grand oubli .... (18/10/2021)
  Baignol et Farjon (16/10/2021)
  le tubanéon (16/10/2021)
  blanquette (16/10/2021)
  petit pont , grande histoire (16/10/2021)
  le yaourth au moulin (16/10/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°17 Paris juste après la guerre (07/10/2021)
  LA NAPOULE 1954 (24/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (en français) (22/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (21/09/2021)
  Patrimoine (20/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°16 Vacances dans la baie de Somme (15/09/2021)
  HISTOIRES-de-CHTIS et L'ÉCHO du Pas-de-Calais de Septembre 2021 (09/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°15 Des coups de feu dans la nuit (30/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°14 Le triomphe des fourbes (22/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°13 Bière ou Teepol (16/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°12 PAUL-FRANTZ ou PAUL-FRANCE… (10/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°11 De Paris au nid d'aigle... (09/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°10 La libération de Paris en août 1944 (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°9 Leur guerre à eux… (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°8 Seule avec ses enfants au milieu des lignes allemandes (07/08/2021)
  El brouette (06/08/2021)
  RACONTE-MOI LA FAMILLE N°7 DARTAGNAN la bravoure d'un Ch'ti (06/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°6 L'estaminet de Marguerite (05/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°5 Vie des mineurs début 20ème et catastrophe de Courrières (04/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°4 Le conscrit (03/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°3 L'enfance de DARTAGNAN, mon grand-père (03/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°2 La faute de BONCHRÉTIEN LOYEZ (02/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°1 ARRIEU et COSAQUE (02/08/2021)
  à mon dech' coiffeur 1 (01/08/2021)
  que imblayeux... (01/08/2021)
  sur le chemin de l'école (01/08/2021)
  les haricots (01/08/2021)
  t'as pas oublié quéquosse at' mason ? (14/07/2021)
  L'Fiète du 14 juillet (04/07/2021)
  Visite dél Mine ed Marles les mines in ...1972 2 (04/07/2021)
  PEPERE partie 3 sur 3 (03/07/2021)
  PEPERE partie 2 sur 3 (29/06/2021)
  LES SOBRIQUETS D'AUTREFOIS - (28/06/2021)
  PEPERE partie 1 sur 3 (25/06/2021)
  Visite dél Mine ed Marles les mines in ...1972 (22/06/2021)
  JU DE BIDET (en chti et en français) (21/06/2021)
  LA MENAGERE EN INOX (11/06/2021)
  D'eul pronique (01/06/2021)
  LES GLACES (21/05/2021)
  DES POULES AVEC DES TABLIERS (11/05/2021)
  IN VA PRINDE L AUTOBUS (03/05/2021)
  la cuisine sur le fourneau (02/05/2021)
  Origines du 1er mai et du muguet (01/05/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  les jardins dans les corons (25/04/2021)
  BARAQUE A FRITES (20/04/2021)
  Chapelle Sainte Barbe (17/04/2021)
  les cendres pas que le mercredi ... (14/04/2021)
  CHA S MERITE (12/04/2021)
  au bruit du moteur (12/04/2021)
  orage oh désespoir ... (08/04/2021)
  la difficile cuisson dans le four du fourneau (08/04/2021)
  Étretat marée haute et basse (05/04/2021)
  mon lit en fer (02/04/2021)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens

les prisonniers en al'mane durant la guerre
par minloute le, 02/09/2006  

là ché l' récit d un ancien bruaysien,Louis, que sin père a quitté bruay vers 1937 pour habiter définitiv'mint marsele

tiens un tchiot artour in arriere, sin père à Louis i habito bruay avant l'premiere guerre mondiale, i a parti au front, du qui a été blessé et là i a été conduit vers l hopital ed marsele du qui a rincontré durant s' convalescence eune jeune femme qu ale donno un coup d'main aux zinfirmieres, marie qu ale s appelo et aprés la guerre i s'sont mariés et sont v'nus viffe à bruay
en 1937 i décitent d 'artourner à marsele du que sin bio pere qui teno eune usine ed fabrique ed limonate, cha s invente pas cha, sin bio père voulo printe es retraite, entre temps, Louis qui éto né en 1921 , accompane ses parints dans l' sute

"j a du aller en al'mane , pasque chéto l' sto, l' service ed traval obligatoire, in travaillo dans eune usine , et là i a eu des sabotaches, faut dire qu in travaillo j' va pas dire à not' rythme cha s'ro faux, mais ché contremaites , enfin ceux qui s occupotent ed nous i connaissotent pas bin ch' boulot alors in pouvo gruger, mi j éto fraiseur sur machine
et in vivo dans des conditions acceptapes , jusqu au jour du qui a eu un gros probleme ed fabrication , chéto en 1944, aprés l' débarq'mint, j' cro qu in a du faire les cons, pasqu in éto ptete euphorique, l' nouvelle ale avo filtrée que l' débarquemint i éto fait, d ailleurs in voyo et in subisso d' plus en plus d' bombard'mints et i avo pas eune journée d' traval du qui avo pas eune alerte
donc i a eu des sabotaches, et chéto dim' n atelier, in a été archu par des gens d' la guestapo, et là in a passé un sale quart d heure (grand silence)
et aprés i nous ont invoyé en prison, chéto pres d' munich, et là j a un souv'nir (et s' vo ale s inroue et ses zius i sont plein d' larmes) in a été conduit dans eune grante gare, j' sais pas si chéto l' gare principale d' munich, et là avant d' monter dins ché wagons, in a vu (grand silence) in a vu des épouvantales qui travaillotent l' long del vo, avec eune espèce ed tenue, qui t'no du pyjama, des gens faméliques, des fantomes , ouais ché cha des fantomes, in a su aprés l' guerre que chéto des commandos détachés du camp de dachau

in a passé eune paire ed mos infreumés, dans un espece ed camp, chéto pas un camp d extermination, nan in avo à minger, in a artrouvé là aussi , des soldats francais qui étotent cor prisonniers d' puis la débacle ed 1940

pi cha a été l' brin total, in mingeo d' moins en moins bien, les r'pas cha c est espacé , in avo pu à la fin qu in r'pas par jour , et là in a été libéré ou plutot i nous ont mis sul' route, et là in éto pas fiers, entourés par des soldats armés , et pi l' soir i nous ont parqué dans un champ et l' lend'main quand qu on s a réveillé i avo plus personne pour nous garder i zétotent tous partis alors nous in a été s' camucher dans eune foret pas loin, in éto un groupe d eune vingtaine ed personnes, in i a passé eune dizaine ed jours, à minger c' qu in pouvo minger , à grapiller dans ché cinses qui étotent prés des bos, pi un jour in a vu des chars sul' route in bas, in' a un qui a dit ché pas des zal'mints cha, in s a approché au bout d eune heure, chéto des francais
alors là (grand silence )

et s ' femme al' poursuit avec s' n accent d' marsele, lorsque louis est revenu chez lui, sa mère m a dit qu il n arrivait pas à dormir dans un lit, c était trop moelleux, il dormait par terre sur le plancher


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |