histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)
  EUNN VIE D TCHIEN (12/04/2019)
  Au MONT NOIR avec mes parints (suite et fin) (08/04/2019)
  Un diminche au MONT NOIR à LUNA PARC (06/04/2019)
  Marie-Louisse chal gasconneuse (06/04/2019)
  la magie du persil (06/04/2019)
  la nostalgie , c'est plus ce que c était (31/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 2ième partie : la plache (23/03/2019)
  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
du haut del barriere
par minloute le, 10/01/2011  

"minloute , va vire si t in père i arvient ", mi j' me faijo pas prier, comme si in avo confié l' mission à un courrier du pony express....
j' grimpo sur min bidet imaginaire, j arrivo près del barriere du qui avo ch' passache du caniveau et que bin sur que la haie d' troene ale laisso eune plache du que j avo min premier poste d observation ....
d' là , j' déchindo à toute blinte d' min bidet, pour grimper vite fait dans l' barriere in béton

faut dire que chéto eune barriere à motifs, du qu' té pouvo facil'mint monter in haut, in mettant ses pieds à différints endroits
d' là , j' raviso si j' voyo min père arriver du bout del rue , avec s' brouette, pi s'n' allure caractéristique , vu qui avo eune gampe raite ...

nan, y éto pas cor là, j' déchindo aussi vite que j éto monté, pour aller l' dire am' mère

m' mère ale éto entre l anxiété, et l' impatience, soit qu in allo minger , soit qui devotent aller quéqu' part ...

alors j artourno à min poste d observation, toudis rin ..j' raviso bin au bout del rue, du qu' j allo tout d' abord vire s' tiete déboucher pi sin corps, vu que ch' chemin i éto en contrebas del rue leverrier.....

personne, pour passer ch' temps j armonto sur min bidet, j' sauto au d' sus del riviere , ch' caniveau, pour monter la "grante cote" , passer dans la "foret" , chéto un forsythia dont les branques artombotent au d' sus du passache qui m' no au gardin
ensuite j' traverso "ch' désert", ch' gardin, pour arriver "aux montanes" , ch'mur du garache, du que là "j escalado des rochers , des briques d' beugin intassées, pour pouvoir j' ter un eule vers l' bout del rue

si y arrivo,j' courro l' dire am'mère, alors souvint ale accepto et j' pouvo aller as' renconte ,alors là , j'prenno min meilleur bidet Tornado qui s appelo,j' le partageo avec Zorro, et là rien i pouvo m arreter, j' prenno ch' virache du portal à toute vitesse, pour foncer jusqu à min père, quite à arriver essoufflé
j' avo interet al' rattraper l' plus loin possipe del mason, comme cha j'avo souvint dro à monter dins s' brouette pour effectuer l' voyache du r'tour .....

y a des coups m' mère ale voulo pas que j ale as' rencontre, alors mi j' dev'no indien, et j allo m' camucher dans la haie , et j allo vire passer , in m' muchant à différints endrots tout cha en essayant d' pas m' faire arpérer par min père

l' miu , c' que j' préféro, chéto quand qui avo quéqu un qui v'no al' mason pour vire min père pour du syndicat et que chéto so Mr Malecki ou Mr Stocki, alors là , branle bas d' combat , là j' deveno vraimint l' courrier du pony express, avec l' mission espéciale d aller prév'nir min père d' toute urgence

là , j' parto comme eune balle , fallo traverser des pays ennemis infestés d indiens , près à vous tende des zembuscates , franchir des rivieres en crue ou des précipices vertigineux ...enfin ,l' déchinte vers l' champ d' min père, i est là bo , d' dos, in train d'biner ché routes ou fouir eune partie pour préparer ch' sol

mi j' déchinds à la fo rapid'mint, mais in faijant l' moins d' bruit possipe, tout cha pour li faire l' surprisse

quand que j' dis que j' déchindo rapid'mint, fallo aussi que j' garde du souffle pour li délivrer l' messache qu' manman ale m a confié " manman at' fait dire qui a Mr Untel qui est al' mason"
là , eune fos l' messache délivré, j' resto pas avec min père , j' éperonno min bidet, pour arvenir aussi vite qu' possipe, à moins bin sur d attraper un poing d' coté, savez ché un sacré effort qu in d' minte à nos montures...tout cha pour allez dire am' mère et à chti qui attindo qu' min père i allo arriver ..............
asteure, y a pu d' champ au bout del rue, l' brouette ale do et' in pièche, min père cha fait un momint qui est pu là ....................
meme si ale a pas été modifiée, la rue am' parait beaucoup plus ptite, ché plus les memes gins qui habitent dins ché masons , les précicipes sont ardevenus des caniveaux, l' riviere en crue ché à nouveau l' route bitumée .......

tout nous fait croire que ch' temps que j a raconté i existe pu , mais qui sait , ptete un jour en armontant dins l' barriere à motifs, j intindra alors l' bruit metallique que faijo l'roue d' brouette d' min père , in roulant sul' bitume del rue ............qui sait

par Sopraniste de Bruay le, 10/01/2011

Ché bin biau et' histoire Minloute, al' est racontée avec coeur et passion, et au fur et à mesure qu'ej liso tin récit, y avo un film qui es' déroulo dim' tiête, ej veyo un tiot qui comme té dit monter sur ché barrière in béton, et faire come ché capitaine ed' navire, met' et' main à plat au dessus et' tes yus, pour pas et' ébloui pal' soleil.
Mi quand chéto l'heur' eq' min père i devo arvénir del fosse, em' maman am' demando aussi, va vir si tin père yarrif.
Et la ej monto comme en bal' in haut del crincone, pour vir si jel veyo, et comme y éto souvint artard, j'allo as' rinconte, mais pas plus loin qu'elle rue ed croisement, et j'attindo. Et pi jel veyo arrivé avec sin comarat', leu musette à l'épaule, intrint ed discuter , et bien souvint j'avo dro à du pain d'alouettes. Que remuménach' tou cha 62 ans après.....

par nounours-94 le, 11/01/2011

cor in bio souv'nir d'infance que nous a raconté minloute. cha m'a rappelé eune paire d'souv'nirs aussi qu'ej mettrai prochainemint sur l' site.
comme ej dis toudis: le temps passe, les souvenirs restent!!!!!


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |