histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIERE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)
  Ém MÈRE 2ième partie (04/06/2019)
  L'Étoile d'Amour (02/06/2019)
  Ém MÈRE – 1ère partie (02/06/2019)
  UN GRAND GARDIN – 2ième partie (25/05/2019)
  le bouquet de persil de Maman (25/05/2019)
  le nom de la rose (22/05/2019)
  sur le site et sur Facebook (21/05/2019)
  UN GRAND GARDIN – 1ère partie (21/05/2019)
  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D'ÉTUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
gare d' Béthune diminche 18 h
par minloute le, 13/05/2011  

gare d' Béthune diminche 18 h, l' salle d attente, ché quais i sont bondés, ché rimplis d' conscrits certains avé leu parints, d' autes avé leux copines aussi, pi d' autes qui déjà s' rassemblotent par connaissance, par régimint souvint

de là, té pouvo déjà arpérer ceux qui partotent pour l allemane , pour ché commandos

i zavotent des sines d' arconnaissances, l' crane rasé, pi ch' sac d' affaires que chéto couleur kaki camouflache, acaté au foyer du soldat .......
j' allo oublier d' parler du briquet Zippo, que té risquo d' t'inflammer l' guiffe à chaque coup que té l alleumo, ou au pire teut' prenno eune rasate d essence dins tes nifflettes ....

té les zarconnaisso ché durs à cuire, i roulotent del ' mécanique , in plus i portotent comme t shirt ...un t shirt d' camouflache ....................

pour certains ché zadieux i zétotent pas facile, partir d' Béthune, canger à Arras, arriver à Paris, printe ch' métro, arprinte ch' dernier train pour l al'mane, dormir plus ou moins, juer aux cartes et commincher à "entamer" ch' carton d' canettes qui faijo gling gling dins ch' sac .......

pi l arrivée en al'mane, cor un cang'mint dans la nuit, pi arrivée al' gare enfin du qui déchindotent, monter dins ché camions bachés qui attindotent, artrouver les copains, raconter leu "zexploits" , raviser cor un dernier coup eune photo , arriver al' caserne, aller vite s' laver, pi s' canger , tout cha pour et' prèt pour ché couleurs .....

tous ceux qui ont connu l al'mane, cha va leur rappeler des souv'nirs

avec in plus l' amertume d' perte un temps fou dins les transports , aussi bin à l aller qu au retour, meme si certaines permissions pouvotent et' plus longue d' 24 h ...

d' ailleurs cha s'dijo dins l' train , "j a eune 72", 72 pour 72 heures ......

mi j a pas connu cha vu que j éto affecté en "outremer" comme j' dijo toudis quand qu in m' demindo du que j éto affecté :

j' a fait mes classes au 525 ème RT d' Arras , pi aprés j' su parti à l' aute bout d' la planete, pisque j a atteri au GMR 2 , Caserne St Ruth, 2 ERT, régiment du train à .....Lille.......


donc meme si l' voyache du retour du diminche soir i éto toudis mélancolique, in savo qu à 20h , 20h30 au plus tard , in éto al' caserne

là in y artrouvo nos camarates qui y avotent été bloqués, comme ceux qui étotent d' semaine , ou à l armurerie, ou ceux qui étotent pon partis ...

cha arrivo aussi qui n a qui restotent l' week end, in avo un groupe d' réunionais, bin i s étotent là tous ché week ends d' libe al' caserne

certains d' entre eux i s' faijotent payer pour rimplacher un aut' qui éto d' prévu, pour tout cha fallo vérifier quand meme qui éto bloqué comme sous officier

d' habitute i zétotent pas trop regardants eux aussi .... pasqui donnotent pas toudis l exempe eux memes.....


faut dire que mi j' travaillo dins les bureaux et que , vendredi aprés midi , in archevo plusieurs coups d' téléphone , chéto des gradés qui nous zappelotent

chéto des sous officiers , des sergents souvint , qui étotent , acoutez bin ,planqués en tenue civile, à mon dech' fourrier, et qui attindotent d' savoir du qui éto ch' capitaine, pour pouvoir partir plus tot pour gagner soit un train, soit partir plus tot , pasque leurs zépouses ou leurs maitresses, ale les zattindotent juste aprés l' grille d' intrée , moteur alleumée ..............

ché gradés i nous zappelotent "zavez pas vu ch' capitaine ?" et quand que la voie ale éto libe , té lé voyo , comme des zinfants, eux qui quequ'zheures avant i t ingueulotent si t' avo oublié d' saluer , i longeotent ch' couloir comme des voleux , i s arretotent au niveau du bureau d' semaine , qui appelo l' planton d' garte et qui dijo si enfin la voie ale éto libre pour s' carapater .....

ché jurs là j' m a dis "pauvre France, in est bin gardé", et cor ché pas l' pire

mais un coup patatra, tout y a parti in coule, escusez me l expression, tout l' monte y éto persuadé que ch' pitaine i éto parti al' caserne Kleber

i l' avo dit, tout l' monte i l avo cru, chéto "byzance" ch' vendredi aprés midi là , sauf que , sauf que , ch' pitaine yavo quéqu un qui avo du li porter l' pet ..... i éto arvénu discret'mint, et i s éto assis dans l' poste d' garte , devant l' vite du que ché gins i passotent pour sortir
quand que ch' téléphone i buquo au poste d' garte, ch' braffe soldat qui décrocho i dijo c' que l' pitaine i li avo dit d' dire "nan y a personne ", et bin i s' sont tous fait cravater ché sous offs

bin mi j' l a vu d' mes ziux vus, j a vu ché gradés , in civil, l' regard au niveau des godasses , rintrer dins l'batimint, direction bureau du pitaine et là, j' peux vous l' dire , min bureau chéto 2 bureaux à coté, bin cha a morflé ......... nous , in éto pliés comme des baleines ....

par Boxerman le, 13/05/2011

ben ouai chéto folklo Minloute. El plus pénipe chéto pas d'faire Toulon ARRAS in cangeant à Paris, mais ed d'faire ARRAS-BETHUNE. Ech voyache n'in finissot pas. Ech train, si in peu appeler cha un train, y s'arréto à toute ché gares. j'mé rappelle ed BAILLEUL SIR BERTOULLE - ELEU DIT LEWETTE -FARBUS et j'in passe et des meilleurs. Chéto mortel. In plus ej préno cha vers 13 heures. j'arrivo à béthune a des heures pas possipe. Après ech bus pour Bruay. heures ed train in tout..


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |