histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
du byrrh au visqui
par minloute le, 02/10/2017  

du byrrh, mon diu pour ché jones générations, ch est bin un nom bizarre
tout cha pour désigner eune marque d apéritif ...

chéto l époque du que le "visqui" ch'éto pas répandu comme asteure, le visqui chéto c'que buvo les zaméricains...

j' me souviens d' min frère qui in avo acaté, et min père y gouter, et qui avo dit beurk

nan min père i avo plus ker boire un apéritif traditionnel, avec eune préférence pour le pastis

j a marqué pastis, i préféro le pastis duval au pernod , et au ricard
quand que j' dis qui préféro, ch'éto bin en dessous de la limite autorisée vu que j a jamais vu min père s' arservir un deuxieme verre

arvenons au byrrh, que cha faijo partie du monte des apéritifs à base de vin ....et de quinquina , qui se sont grinmint developpées durant la premiere moitié du 20 ème sieque

ché fameux vins cuits qui avotent fait la fortune d' certains vignerons, et dont in voyo ché marques tout l' long d' ché routes

souvint peintes su ché pignons des masons, le long des routes nationales, cha auro fait bondir monsieur Evin, ch' ministe qui a règlementé ché publicités sur l alcool et le tabac

y a pas si longtimps, l' nez collé al' vitre arriere , à raviser défiler ch' paysache, j avo ker citer l' nom d' ché publicités qu in voyo tout l' long del route, et ch'est vrai qu à forche cha pouvo qu inciter à barloquer ...

du bo du bon dubonnet, vin fou henri maire, Banyuls, Vabé, Suze, Picon, Pernod.........

pi dans les années 60, tout c'qui veno d amérique cha avo la cote ...musique, flimes, vet'mints et à partir de là ché apéritifs d' vins cuits français zont comminché grinmint à batte d' l aile

pi le visqui chéto eune boisson d' hommes, in voyo jone Wayne n in boire quand qui rintro dins ch' saloune, meme qui faijo un tchiot rictus, pour montrer que chéto pas del boisson d' garnoule ........

un tchiot rictus, pasque ché coboles chéto pas des mauviettes, et l' vin cuit, bin s' n imache ch est devenu eune boisson "obsolete" , une boisson du passé

cor que quand qu in busie , et qu in ravisse les apéritifs d asteure qui ont tenu l' coup face au visqui , ch'est pas forchémint les plus douces ...

quand qu in vo que la suze ou l' picon i tirent cor leur épingue du jeu... et pourtant ale sont espéciales in gout

le byrrh au dela de ch' nom là qu in voyo sur ché publicités, pour mi , ché un viu souvenir, pasque al' mason ,quand qui yavo apéritif , m' mère am' sorto un verre espécial

chéto le verre " vert" avec l écusson byrrh collé d' sur, j' trouvo cha tel'mint "classe" ...

rassurez vous à l époque , m' mère ale verso non pas du byrrh dinch' verre, mais du jus d' raisin de la marque challand...


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |