histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LES ATTRAPES A SOURIS (20/10/2020)
  coureurs cyclistes mauvais souvenirs (17/10/2020)
  coureurs cyclistes bon souvenir (17/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 2ieme partie (12/10/2020)
  la montée en classe (07/10/2020)
  MEMERE EUNE VIE 1ere partie (06/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 2 (04/10/2020)
  la boite à pharmacie partie 1 (04/10/2020)
  Tutur (02/10/2020)
  Luis Mariano... (02/10/2020)
  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
La Voix du Nord chétot aussi cha
par berlens78 le, 10/03/2019  

La Voix du Nord chétot un journal qu’in trouvot in d’sous dé l’porte in s’lévant ; l’ marchande éd journaux alle passot d’bonne heure au matin, à 6h j’ cros bien ; jé m’ rappelle pas d’eune seule journée qu’alle serot pas passée, sauf él’ lundi bien sûr passe qu’y n’avot pas ch’ jour là ; sur chti du diminche chétot marqué « dimanche et lundi » ; quand y finichotent l’édition l’samedi soir, y savotent déjà que l’ lundi y serotent trop mates pour aller travailler.

Minme pendant les vacances à Berck, in archuvot la voix du nord dins l’boite à lettes passe que m’ mère alle avot fait ch’ cangemint d’adresse ; y’avot eune journée d’artard mais chétot pas graffe, l’pus important chétot d’avoir chés nouvelles éd’ Bruay. La voix du nord chétot un vrai quotidien qu’y étot là su l’ tappe ou sur eune cayelle dé l’cuisine tous les jours ; et l’ lundi qu’y n’avot pas, in arlijot chti du diminche…
Jé m’rappelle pas non pus qu’un jour y n’aurot pas eu à cause d’eune grèffe comme in in vot asteure pour un ouais pour un nan : à ch’ momint là, des grèffes y n’avot jamais à part eune éd’ temps en temps d’ chés mineurs.

In ravisot que l’page éd’ Bruay, souvint minme y n’avot deux passe Bruay chétot eune grande ville, comme Béthune. In ravisot pas chés villaches d’à coté comme Houdain, Divion, Marles, Calonne,… qu’in y connaichot personne ; ah si in ravisot l’ bussière aussi. Pis chétot à peu près tout passe qu’in n’avot pas de télé alors in ravisot pas ch’programme.

L’ diminche ém’ mère alle épluchot chés paches avec chés bidets passe qu’alle faijot sin tiercé (qu’après cha a été un quarté pis un quinté pis un quinté plus pis … mais là in n’i faijot pu chétot trop compliqué). Alle acoutot aussi chés pronostics à RTL et là y fallot la fermer, chés pronostics d’ Jérôme Bernardet. Alle avot pas l’tiote machine à poinçonner mais chétot un voisin qui vénot l’y faire pis qui les portot à ch’PMU.

Pour chés bandes dessinées, jé m’rappelle surtout d’Asterix ; tous les jours, y avot eune ou deux planques in noir et blanc qui zétotent publiées ; j’les découpos avec les ciseaux dé m’mère et j’les colorios ; pour savoir chés couleurs, j’allos à l’ grande librairie avant ch’ lycée du qu’y a un laboratoire asteure, j’cros qu’alle s’appelot Dupont ou alors Dambrine jé n’sais pus.
J’allos à ch’rayon des bandes dessinées, j’ ravisos chés Asterix et j’notos chés couleurs sur min carnot, sutout chés rayures qui zavotent sur leurs maronnes. Après cha j’ les collos sur eune feulle éd papier pis quand qu’ j’avos tout ch’ l’histoire, j’faijot eune belle couverture in carton in arcopiant un de chés dessins, et j’ faijos l’arliure avec du fil à coeude pis eune aiguille.

J’avos pas d’sous pour acater des bandes dessinées, surtout Astérix pis Tintin, chétot bien trop quère. Un jour in m’avot donné des sous à m’anniversaire pour aller n’ acater eune ; j’étos allé à ch’ magasin avec l’invie d’acater un Tintin ; mais l’quel ? alors j’ les avos tous bien ravisés pis j’avos cuji « Tintin et le temple du soleil » passe que d’dins y’avot comme un concentré d’tous chés autes Tintin : des montagnes avec dé l’neiche, des forêts tropicales, …

Pendant chés grandes vacances tous les ans y’ avot ch’ grand concours éd’ la Voix du Nord : tous les jours éd juillet et d’août dins ch’journal y’avot eune question d’un objet qu’y fallot trouver à quoi qui servot ou quoi qu’ chétot ; combien qu’y avot d’aiguilles dins l’botte éd foin ; trouver l’ longueur ou l’poids d’un saladier avec des fruits d’dins ou délle farine par exemppe ; avec ém’ mère in arconstituot l’scène su’ l’tappe dél’ cuisine ; in allot quère l’balance à madame Ingelaere qui avot eu eune épicherie …
In marquot tous les jours chés résultats sur eune grande feulle pis l’dernier jour in l’invoyot à la Voix du Nord et in attindot chés résultats. In gagnot jamais rien mais tous les ans in arcomminchot quand minme.

Eune fos, j’avos eu 2 cousins qui zavotent gagné ch’gros lot : chétot eune Caravelle décapotappe ! mais comme y zétotent deux à avoir gagné, y l’avotent arvindue pour s’acater chacun eune 4L. Quand j’étos pus grand j’l’avos fait à min nom ch’concours avec mes réponses à mi ; et j’avos eu le 1989ième prix ! chétot eune « ménagère 37 pièces in inox ». Eune ménagère ? quoi qu’cha pouvot bien ête ? j’ l’avos archue eune paire éd jours après par la poste : chétot des cuillères pis des fourchettes in inox.
J’avos 14 ans et j’véyos pas bien quoi qu’ j’ allos faire avec cha ; j’ai voulu l’donner à m’ mère mais alle a dit « Nan, garde cha pour ti, té t’in serviras pus tard ». J’ai comminché à m’in servir après min mariache y a bétot 40 ans pis j’ m’in sers cor’ aujourdh’hui ! …

L’ grand momint d’ l’année, chétot à Berck, pendant les vacances, quand j’arrivos sur l’esplanatte avec ém’ pelle pis m’ n’ épuisette et que j’ veyos garée su ch’trottoir ch’ l’autobus LA VOIX DU NORD ! là chétot la fête tout l’journée ; y fallot s’inscrire au matin pour chés concours ; y’avot des concours éd’ chateaux d’sappe, éd boules, …
Eune fos j’m’étos inscrit pour un concours de twist sur la plage. Y’avot des animations tout l’après-midi pis au soir ch’car podium avec des canteux pis des orchesses. Y’avot un monde fou, tout l’monde y dansot, y cantot ; après cha in allot minger eune glache au cornet d’amour sur l’esplanatte pis in rintrot bien mattes …

Quoi que j’pourros cor dire sur la Voix du Nord ? chés recette éd’cuisine que m’mère alle découpot ? chés résultats du brevet qu’y n’avot des paches et des paches qu’y fallot cacher chés noms qu’in connaichot avec eune loupe ? chés photos d’ mariache ? chés faire-parts ? Cor aujourd’hui quand j’vas vire min père, j’ravisse toudis sur ch’ journal qui traine sur l’ tappe ou ch’ canapé l’page sur Bruay ; mais ché pus comme avant ; in a l’impression d’avoir dins ses mains eune relique du passé. Du temps qu’ tout y étot bien plus biau qu’asteure.


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |