histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  jour de neige 3 (01/12/2021)
  MIN PERE (19/03/2019)
  jour de neige 2 (29/11/2021)
  jour de neige 1 (29/11/2021)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  le biftèque (23/11/2021)
  du fin fond de ma mémoire (21/11/2021)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  fer de cordonnier (13/11/2021)
  dernier jour d'école (13/11/2021)
  classe de CE1 (13/11/2021)
  la sente des tombelles ... (13/11/2021)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  Lorette hier et aujourd hui (11/11/2021)
  panneau en haut de Lorette (11/11/2021)
  surschiste , c'est du brin ... (11/11/2021)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  HOMMAGE EN TEXTES à Bernard Dourlens (10/11/2021)
  Nounours (07/11/2021)
  hier et aujourd'hui (07/11/2021)
  décoration as' mode.... (03/11/2021)
  le terril du 3 suite (02/11/2021)
  le terril du 3 (02/11/2021)
  Bernard hommage (31/10/2021)
  Décès de Bernard Dourlens (26/10/2021)
  les timbres de la coop (25/10/2021)
  à mon ..... (21/10/2021)
  maquereaux au four du fourneau (20/10/2021)
  la pichenette (20/10/2021)
  Les mots de la mine (20/10/2021)
  petit pont , grand oubli .... (18/10/2021)
  Baignol et Farjon (16/10/2021)
  le tubanéon (16/10/2021)
  blanquette (16/10/2021)
  petit pont , grande histoire (16/10/2021)
  le yaourth au moulin (16/10/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°17 Paris juste après la guerre (07/10/2021)
  LA NAPOULE 1954 (24/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (en français) (22/09/2021)
  LES MARIE DU TEMPS JADIS (21/09/2021)
  Patrimoine (20/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°16 Vacances dans la baie de Somme (15/09/2021)
  HISTOIRES-de-CHTIS et L'ÉCHO du Pas-de-Calais de Septembre 2021 (09/09/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°15 Des coups de feu dans la nuit (30/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°14 Le triomphe des fourbes (22/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°13 Bière ou Teepol (16/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°12 PAUL-FRANTZ ou PAUL-FRANCE… (10/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°11 De Paris au nid d'aigle... (09/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°10 La libération de Paris en août 1944 (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°9 Leur guerre à eux… (08/08/2021)
  RACONTE-MOI MA FAMILLE N°8 Seule avec ses enfants au milieu des lignes allemandes (07/08/2021)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens

CONFINACHE
par berlens78 le, 08/04/2020  

Confinemint, confiné, confinache … quo qu’ cha veut dire ? Dins l’ temps, quéqu’un qui restot confiné à s’ baraque, chétot quéqu’un qui étot malade, ou qui pouvot pus marcher. « Allez viens faire un tour avec nous, té vas pas rester là comme cha confiné tout l’après-midi ?! … » qu’alle m’ dijot m’ mère quand alle véyot qu’ j’allos pas fort bien. Pis ché tout, ch’ mot là in s’in servot pas souvint.

Eune fos, y’ a longtimps, quand qu’ j’étos jeaunne, j’ai dû rester « confiné » comme cha à m’ baraque, qu’ j’avos attrapé l’ varichelle. In m’ rassaquant au matin pou aller à l’école, quand qué j’ sus arrivé dins l’ cuisine pour avaler min banania, m’ mère alle m’a ravisé d’un drôle d’air ; alle s’a rapproché d’ mi, ravisé dins min cou, sur min front, pis alle m’a dit d’artirer m’ veste éd pyjama ; mi j’ comprénos pas trop chu qui s’ passot, surtout quand alle s’a arculé d’un seul coup in mettant s’ main devant s’ bouque, avec des ziux horrifiés : « Mon Diu ! i’ est plein d’ boutons ! » alors j’ai ravisé min vinte et j’étos arcouvert éd’ points rouches ! J’avos la varicelle. I paraît qu’ chétot contagieux, qu’ j’allos l’ faire attrapper à tout l’ monde , alors alle a appelé ch’ docteur et jé m’ sus artrouvé « confiné » dins l’ pièche à mémère, qu’elle alle l’avot eue étant jeaunne et qu’à s’ n’ âche, alle risquot pus grand cosse. J’ restos infermé là tout l’ journée, j’ lijos des panpans, in m’apportot à minger, j’avos pus l’ drot d’ sortir, minme mes camarates qui vénotent buquer à l’porte pour aller juer au ballon dins l’ rue i zavotent pus l’ drot dé m’ vire ! In plus cha grattot et i m’ surveillotent pou pas qu’ jé m’ gratte, que sinan j’allos n’avoir tout partout et qu’ cha guérirot pus !... Cha a duré eune paire éd’ jours, chés boutons i sont partis et j’ai pu arvénir minger dins l’ cuisine avec tous zautes et après cha artourner à l’école. Mais jé m’ rappelle pas qué l’ monde i s’étot arrêté d’ tourner pour autant ! Ni qu’in n’avot parlé dins La Voix du Nord...

Alors qu’aujourd’hui in n’intind pus qu’ cha ! à croire qué ch’ mot là y’a rimplaché tous zautes ! Confiné, restez confiné ! surtout mettez pas vous nez déhors ! Pourquoi, i fait si frod qu’ cha ? Bin nan, j’ ravisse par ch’ carreau et déhors i fait grand solelle ; j’ ouve él ferniette et j’intinds chés moniaux qui piulent à qui miux miux ; par conte j’intinds pos d’ carette ; y’ aurot pus d’essence ? Ché pour cha qu’in n’aurot pus l’ drot d’ sortir ?...

Ou bien i n’a un qui a fait eune grosse grosse bétisse qu’ tout l’ monde i est puni ? Cha dot ête eune grosse, pis eune fameusse minme ! In tout cas ché pas mi, j’ai rien fait, j’étos dins min gardin à planter mes pétotes ! …

L’aute jour, j’ai sorti un oeulle pour vire, pis les deux ; personne ; du coup j’ai pris m’ carette pour aller m’acater à minger ; personne non pus su chés routes ! Pus un tchien non pus ! Cha s’ rot David Vincent qu’ finalemint i’ avot raison, qu’ chés zinvahisseurs i s’rotent arrivés ? Ou bien qui n’a un, à forche éd’ faire sin malin, qu’ i aurot appoyé su’ ch’ bouton rouche sans l’ faire esprès ?

Dins ch’ magasin, tout l’monde, enfin chés trois quate gins qui trainotent là, i zavotent un masque, in marchant su l’ pointe des pieds, faijant des détours pou pas m’croiser et m’ ravisant minme éd’ coin !... Bin chétot pas dé m’ faute si j’ m’étos pas déguisé, jé l’ savos pas qui zavotent cangé l’ date éd mardi gras ! à l’ caisse parelle, j’ dos rester à deux mètes dé l’ caissière, déguisée elle aussi, mais sans capiau pointu ! Pis pas d’ musique, pas d’ guirlandes, pas d’ cotillons … Un drôle éd’ mardi gras …

J’ sors avec min sac à commission, personne su ch’ parking ; du coup j’ comminche à prinde peur et jé m’ dépèche éd rintrer à m’ baraque. Cha va, j’ai réussi à acater deux trois bricoles à minger, chés zinvahisseurs i zavotent pas cor tout pris. In tout cas jé n’ai pas vu mais cha m’arvient, jé m’ rappelle dins ch’ générique, i prénotent forme humaine et in avot du mau à z’ arconnaîte … Ah, si, à leur pétit dogt qui étot artourné ; merde ! j’y ai pas pinsé dins ch’ magasin, j’auros dû raviser ; surtout l’ caissière qui avot un drôle d’air …

Ou bien ché eune nouvelle mode ! Mais cha, la mode, ché dur à comprinde … Si ché cha, in n’est pas sorti d’ l’auberche …

Bon bin in attindant, j’ vas rester à m’ baraque ; quand j’allume éch’ poste ou l’ télé, j’intinds qu’ cha « confinemint », « restez confinés », « la fin du confinache n’est pas pour demain matin »…. Bin alors, quo qu’i s’ passe ? Mi j’ comprinds rien ; à l’ télé au soir in vot des étapes du tour de France d’ l’an 2000 ou des Paris Roubaix dés z’années passées. Et c’ soir, in aura drot in direct à France Belgique, l’ demi finale dé l’ coupe du monde 2018 ! L’ monde i est dév’nu sot ? In s’a trompé dins les couloirs du temps ? Ch’ bon Diu i’ a fait quère sin calendrier qu’ tous chés feulles alles sont mélangées ? …

Apparemmint, dins m’ baraque, tout va bien, rien n’a cangé, tout i’est à s’ plache et personne i vient m’imbêter pou l’ momint; alors j’ vas rester là et pus sortir ; ché pus prudint.

Ché pour min tchien qu’ cha m’imbête ; pour li, confiné, cha n’ veut rien dire ; ché pas un mot qui connot, et cor moins qu’i comprind ! I comprind rien à chu qui s’ passe d’abord ; i reste là rétalé dins ch’ canapé, à dormir tout l’ journée avec ses ziux ouverts, à m’ raviser aller et vénir, passer et arpasser. « Bin quo qu’i s’ passe ? » qu’i dot s’ dire ; « in sort pus ? » « J’ai fait quéque cosse éd mau ? J’ sus puni ? Pourtant j’ai rien fait, in tous cas jé m’ rappelle pas … ». Bin nan, t’as rien fait min tchien, et pourtant té puni quand minme ! et cha ché difficile à li’ espliquer ; surtout ch’ mot pangolin qui comprind pas, qui n’est pas dins s’ liste éd mots qu’i connot . Commint i espliquer qu’in n’a pus l’ drot d’ sortir à causse d’un agozile là bos au fin fond d’ la Chine qui a décidé d’ minger eune tranche éd’ pangolin ! … Minger du pangolin ! surtout qu’li i minche que délle pâtée in boite et des croquettes !

Nan, j’ai arnonché à li espliquer ; alors in reste là tout l’ journée, comme cha, à s’ raviser …


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |