histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 1 (02/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Jacqueline la bienfaitrice
par gabriel le, 28/06/2020  

Jacqulëne (Jacqueline) el binfoaitriche

Pàs fachile d’s’occuper quind in est seule. Pourtant, ches occupations n’manquent pàs pou passer l’temps : arguéter l’télé, foaire des mots crosés, foaire du gardinache, ... Mais quind in n’a pàs quer ches coses-là, ches jounèes sont fin longues.
Jacqulëne a treuvé eune solution : l’écriteure. In rangeant sin garnier, alle a artreuvé el vièle manicrac (machine) à écrire de s’mère. Alle l’a loquetée (dépoussiérée) et l’a mise su eune tite tape dins sin salon come déco. Alle la ravise à chaque fos qu’alle passe dvant et la treuve très bellote.
Aujoud’hui, alle s’a déhutté (sorti) pou foaire sin marqué et a rincontré s’vojine Me Lefebvre qui étot nippée d’eune rope qui slon alle, étot très laite. In rintrant amon (chez elle) et passant dvant s’manicrac, alle a eu eune idèe : j’vas li écrire eune lette amonyme.

Chère Mme Lefebvre,
C’est quelqu’un qui vous veut du bien qui vous écrit.
Votre robe d’aujourd’hui n’est bonne qu’à faire des loques.
Je m’explique : elle est complétement démodée, les couleurs sont trop vives et elle est trop ceintrée pour vous.
Dois-je vous rappeler que vous n’avez plus vingt ans et que vous avez quelques bourrelets ?
Si vous voulez être à votre avantage, je vous conseillerai le bleu uni en couleur et une robe taille longue qui cache vos jambes.
Signé : une amie qui vous veut du bien.

Jacqulëne arlut s’lette ; alle étot impécape. I n’restot pu qu’à l’mette dins eune envloppe et l’guiler (glisser) discrètmint dins l’boéte aux lettes d’Mme Lefebvre.
El lendmain M. Descamps, qui est faubourtier (maraicher), vient li abouler (apporter) un plein (cageot) de légeumes. Ch’est un pitit serviche pàs quer qui li permet d’avoir de bons produits et d’déviser (converser) un tiot pew. M. Descamp prind toudis un vierre ed rouche quind qu’i vient avant d’ arprinne s’tournèe. Eune fos dallée (partie), Jacqulëne passant dvant s’manicrac eut cor eune idèe : eune tite lette binfoaitriche.

Cher monsieur Descamp,
C’est quelqu’un qui vous veut du bien.
Vos produits ne sont pas si frais que cela. Il m’est arrivé d’avoir des ognons caufourés et tes tomates plus que mûres. De plus, heureusement que vos salades ne sont pas vendues au kilo car on y trouve toute une faune animale. Heureusement que le mètre cube d’eau n’est pas chère car il en faut bien un pour laver une seule salade.
Je finirai en vous disant que le petit verre de vin par ci par là ne vous réussit guère. Avez-vous regardé votre teint ? Il est de plus en plus rouge.
Signé : une amie qui vous veut du bien.

Jacqulëne étot fin continte d’alle ; alle s’véyot come chal grante binfoaitriche dech villache. Alle écrivot ed pu in pu d’lettes anonymes ; i arrivot minme qu’alle s’elvot l’nuit pou el bin de tertous come alle dit.
Avant Pauques, Jacqulëne alla al confesse. Elle déballa toute d’ses ptits pêchés . Et lorsque l’tchuré (curé) li dmanda :
« Y a-t-il quelque chose d’autre ? »
Alle ajouta : « Oui mais c’n’est pas un pêché ; je suis comme vous min père : je ramène les brebis sur le bon chemin ! »
« Comment cela, répliqua le curé? »
Alorse Jacqulëne expliqua s’nouvielle passion pou ches lettes anomynes. El tchuré li dit que ch’étot mache (mauvais) : « Tu ne feras pas de faux témoignages » , interdit par la loi : « Délit de délation» et qu’don, qu’i fallot qu’alle arrête tout suite. Pus incore, qu’alle devot foaire des excusses à toutes ches parsonnes coichées (offensées).
Jacqulëne, qui pensot ête félicité, ne comprint pàs un mot de chou qu’li dit l’tchuré. Alle s’elva d’un cop et s’inrala (s’en retourna).

El lindmain, el poliche i vient buquer à s’porte.
« Que me voulez-vous demanda Jacqueline ?
-Me Leroy, vous êtes en état d’arrestation.
-Et pour quel motif, je vous prie ?
-Vous êtes le corbeau que nous recherchons depuis quelques temps.
-Je ne suis pas un corbeau mais une hirondelle : j’apporte la bonne nouvelle.
-C’est ce que nous allons voir, veuillez nous suivre au poste.
-Pouvez-vous me laisser quelques minutes que je me prépare ?
-Bien-sûr Me Leroy. »

Jacqueline alle print eune nouvielle feule, el placha dins s’manicrac et écrivit :
Monsieur le curé,
Sachez que vous ne sentez pas la rose ; être à vos côté est un calvaire.
De plus, arrêtez les cafés à tout bout de champ; ils vous donnent une haleine horrible.
Quand je vous entends chanter, je suis presque qu’heureuse d’être à moitié sourde.
Je vous dis tout cela pour votre bien ; ne venez pas vous plaindre si votre église se vide.
PS : Je vous rappelle que ce qui est dit pendant la confession doit rester confidentiel.
Jacqueline, la seule et unique bienfaitrice du village
Gabriez Caux

Retrouvez cette histoire et d’autres sur Banquechtimi :
https://banquechtimi.blog4ever.com/


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |