histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du musiau ... (01/05/2022)
  le patois du quotidien (24/04/2022)
  ch' zelections partie 2 (24/04/2022)
  ch' zelections partie 1 (24/04/2022)
  charte pour la sauvegarde du patois (21/04/2022)
  le lilas du jardin (20/04/2022)
  au bout de la rue, aux champs (19/04/2022)
  El misseron rouche (16/04/2022)
  arrivée à la maison (20/03/2022)
  de Béthune à Bruay (20/03/2022)
  de Lens à Béthune (20/03/2022)
  arrivée à Lens (20/03/2022)
  d Arras à Lens (20/03/2022)
  arrivée gare d Arras (20/03/2022)
  la mère caresmelle (15/03/2022)
  ché soeurs à cornette .... (06/03/2022)
  les terrils du pays à part (13/02/2022)
  ché cintres in bo (12/02/2022)
  allo allo y a du brin dinch' tuyau (06/02/2022)
  té vo m' neule ? (06/02/2022)
  les ouatères (06/02/2022)
  la ficelle dech' facteur (06/02/2022)
  RINTRER CH CARBON (11/11/2020)
  devant s' n' école primaire (30/01/2022)
  au ''Cercle'' (23/01/2022)
  m' grand tante (23/01/2022)
  rénovation .... (23/01/2022)
  la toise (23/01/2022)
  résistance durant la seconde guerre mondiale (15/01/2022)
  récupération .... (15/01/2022)
  prendre des photos .... (15/01/2022)
  em' rue .... (15/01/2022)
  la jacinthe, fleur du mois de janvier (08/01/2022)
  Maurice et le bizutage (08/01/2022)
  la bonne année (03/01/2022)
  Maurice et le patois (03/01/2022)
  accident à la mine (02/01/2022)
  El Noë d'Eloué (27/12/2021)
  Monsieur c'est le nom d'un cochon (26/12/2021)
  la femme du mineur (25/12/2021)
  capio bas Maurice ... (21/12/2021)
  CH PAIN DE 700 (27/04/2021)
  y est où Saint Nicolas ? (07/12/2021)
  Sainte Barbe in chti : s'vie, traditions (04/12/2008)
  jour de neige 3 (01/12/2021)
  MIN PERE (19/03/2019)
  jour de neige 2 (29/11/2021)
  jour de neige 1 (29/11/2021)
  Bonne fête de Sainte Catherine (25/11/2020)
  LE PATRONAGE (14/11/2019)
  le biftèque (23/11/2021)
  du fin fond de ma mémoire (21/11/2021)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 alens ( 05/05/2022)
C'est Bernard (Berle...
 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...


Liens

El Noë d'Eloué
par gabriel le, 27/12/2021  

El Noë d’Eloué (Eloi)

Eloué étot un orphelin qui restot aveuc s’tante dins eun misérape cahute. I étot nippé d’demisses (hayons) et ses chabots étotent tout éculés. Mais i étot fin gintil et i s’plaignot jamais. El velle d’Noë, i dmanda à s’tante d’aller à l’messe d’Noë. Mais s’tante lui rinfliqua (rétorqua) : « Te n’as pas d’biaux habillures. chés autes is vont s’ gaber (moquer) d’ti attifé ainsin. »

Mais Eloué insista :
« J’veux aller à l’messe et canter comme els autes. »
Voyant qu’Eloué avot s’tiête à li (était entêté), alle ne put arfuser.
Alors Eloué dalla à l’messe ed minuit.

Arrivé dvant l’crèche, i étot tout al foufelle dvant chés candeliers in or, dvant chés estatuettes d’Marie, Joseph, el baudet, el buéf sans oblier el tiot Jésus. I n’avot rin vu d’aussi biau ed toute eus vie. El carillon des cloques l’sortit d’ses rêfes et i s’rindit compte qu’i étot la risée ed tous les éfants bien harnaiqués (habillés) d’l’églisse. I suivit toute el messe pis eun fos el célébration terminée, i suivit els gins qui sortotent d’ l’églisse.
Un frichon li fit tranner dès qu’i fut su l’parvis car l’nuit étot frote et l’chié (ciel) foursinot (fourmillait) d’étoles.

Su l’quemin, s’trouvot eun paufe dame sans casaque (manteau) et qui guerlottot ed tout son corps. Alle li dmanda :
« Jone homme, des malandrins (brigands) m’ont tout prins mes habillures. Ejou te pourros m’donner tin paltot ?
-Mais, répondit-il, i est tout traué et crapi. Vos devriez miux dmander à d’autes garchons qui ont d’biaux habits cauds ?
-C’est chou qu’j’ai fait mais parsonne i a voulu.
-Eh bin mi, j’vous donne eum casaque ed bon cuér .
-Merci, répondit l’vielle fémme. »

Un tiot pu loin, s’trouvot un pauf homme sans cauchure et qui avot les pieds ingélés. Chti-chi li dmande :
« Jone homme, des agripeux (voleurs) m’ont dépoulié d’mes caussures. Ejou te pourros m’donner tes caussures ?
-Mais, répondit-il, j’n’ai pas d’cauchures. J’n’ai que des chabots perchés tout out. Pét-ête qu’os devriez dmander à d’autes garchons qui ont de bielles caussures ?
-Ch’est chou qu’j’ai fait mais parsonne i a voulu m’vénir à la rescousse.
-Eh bin mi, j’vous donne mes chabots d’bon cuér. J’continurai in cauchettes.
-Merci gramint, répondit el viel homme. »

Lorsque Eloué arriva chez li, s’mère li dit.
« Min pauf garchon, te vlà auchi harnaiqué qu’un moniau.
-Ch’est rin, j’ai caud dins min cuér. Bon, j’vas féle (vite) m’couquer car j’sus al presse (ai hâte) d’treuver mes bistoques (cadeaux) dmain dins mes sorlets (souliers) .
-Oh te sais ! El Père-Noë i a tant de masons à vir qu’j’ay bin peur qu’i n’a pas l’ timps de faire capelle chez nous.
-Si, tantine, j’ sus sûr qu’i va vnir. »

L’lendmain, Eloué dévala l’escaïer pou daller vir ses sorlets.
Queu miroule (merveille) ! I treuva tout plein d’paquets au pied de la queminée : eun bielle paire ed chabots ainsin que d’bielles caussures vernies, eun bielle casaque ed laine, eun maronne de vélours et eun baïette (veston), un tio tJésus in chuc rose et eun bielle coquile aux rojsins.

Eloué, tout al goguette (joyeux), s’indimaincha.
«Tantine, viens vir ! brailla-t-il »
Lorsque que s’tante li vit in faraud, alle s’écria : « Min Diu, ch’est pas possipe. »
Chette année, aucun éfant du villache n’eut de cadiaux ; Eloué tout seu fut gâté.

Gabriez Caux
Banque chtimi


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |