histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)
  l agenda Dunlop de maman (06/06/2019)
  Ém MÈRE 2ième partie (04/06/2019)
  L'Étoile d'Amour (02/06/2019)
  Ém MÈRE – 1ère partie (02/06/2019)
  UN GRAND GARDIN – 2ième partie (25/05/2019)
  le bouquet de persil de Maman (25/05/2019)
  le nom de la rose (22/05/2019)
  sur le site et sur Facebook (21/05/2019)
  UN GRAND GARDIN – 1ère partie (21/05/2019)
  la préparation du gardin (18/05/2019)
  LESSIVE ET ARPASSACHE (17/05/2019)
  le rechauffement climatique (12/05/2019)
  MIN CERTIFICAT D'ÉTUDES (10/05/2019)
  Biêtises d'éfants partie 2/3 (09/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (3ième partie et FIN) (04/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (2ième partie) (03/05/2019)
  IN COLO A FITZ JAMES (1ère partie) (02/05/2019)
  gitane mais maïs (01/05/2019)
  porions facebook (01/05/2019)
  pour Annie et France (28/04/2019)
  L' PISTACHE (La piscine) (25/04/2019)
  Biêtises d'éfants partie 1/3 (22/04/2019)
  le gouter , ouais mais ch'est pratique (21/04/2019)
  min tien, confirmation .... (20/04/2019)
  hier ch'est déjà bin loin, aujourd hui ch'est déjà demain (20/04/2019)
  Min Tien (19/04/2019)
  Olhain la fin (14/04/2019)
  toudis au bois d' Olhain (13/04/2019)
  changemints au bois d' Ohlain (13/04/2019)
  ch' bos d' Olhain la suite (12/04/2019)
  ch'bos d' Olhain (12/04/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Document sans titre

Les marocains
le : 19/01/2008 par : kiki

Les marocains

Le recrutement d’agents d’origine marocaine a été arrêté en 1977. De 1956 à cette date , il a concerné 78. 000 ouvriers-employés sous contrat, dans le bassin du Nord et du Pas-de-Calais. En 1980, le statut du mineur a été accordé aux mineurs marocains. Alors , ont eu lieu un grand nombre de regroupements familiaux.
Les ouvriers marocains séjournaient au centre d’accueil des Noyelles-sous-Lens pendant une période de quatre semaines . Ils bénéficiaient d’une préformation en mine-image et en atelier qui consistait essentiellement à leur inculquer les gestes de base des travaux d’abattage et de soutènement, ainsi qu’à les initier aux règles de sécurité propres aux travaux du fond. L’audio-visuel étant bien sur, commenté en arabe.

Us et coutumes
Durant leur stage, ils participaient également à une formation linguistique à raison de quatre heures par jour. Ce stage terminé, ils étaient affectés à un siège d’exploitation où ils poursuivaient leur formation sur le tas, par petits groupes (quatre à cinq personnes) encadrés par un moniteur marocain.
Au terme du sixième mois, les mineurs bénéficiaient d’une promotion et pouvaient alors être normalement employés dans les chantiers du fond.
Logés par les houillères dans des cités situées à proximité des sièges d’exploitation, telle la cité Saint-Paul à Carvin, et après leur travail, les mineurs marocains, du moins pour la plupart d’entre eux, retrouvaient leurs traditions, s’habillant et vivant selon les us et coutumes de leurs pays d’origine.
De 2092 ouvriers de fond qu’ils étaient en 1960, ils passèrent à 11 558 en 1965 pour n’être plus que 281 à la fin d’octobre dernier.
Enfin, pour être complet sur ce sujet, on ne saurait passer sous silence la fameuse grève des mineurs marocains qui débuta en octobre 87 et qui dura deux mois…

Voix du Nord 22 Déc 1990.


 

Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |